Jour 2 : je reconnais la tristesse en moi


Une forme de lourdeur, un goût de rien, un manque d'appétit, d'entrain, une envie de pleurer, un étau sur la poitrine, une barre au niveau du front, des jambes de plomb, des envies de se plaindre, avoir cette impression d'être une pauvre chose, misérable et seul(e), pas envie de sortir, de s'amuser, juste un besoin de se replier sur soi, de se cacher, de s'isoler… voici quelques indicateurs mais pour vous comment se vit la tristesse ? est elle fréquente en vous ou plutôt rare ? Sur une échelle de 0 à 10, vous êtes plutôt sur la partie haute ou faible ? 
Restons sur la reconnaissance de cette émotion si insidieuse et angoissante. Ressentez vous actuellement de la tristesse ? ou est elle dans votre corps ? Ou au contraire cette émotion est inexistante en vous ? ou simplement ponctuelle ? passagère ? 
La reconnaître en soi va nous permettre d'identifier l'élément déclencheur. La perte est souvent la cause de la tristesse. 

Expérimentation : installez vous confortablement et grâce à des respirations profondes, descendez en vous, un peu comme si vous descendiez des marches d'un escalier, vous pénétrez au cœur de votre être. Et là comme un explorateur ou une exploratrice, vous écoutez votre tristesse. Vous la reconnaissez si elle existe en vous au moment de l'exercice (si vous ne ressentez rien, n'allez pas la chercher!) et respirez avec elle. Reconnaissez son existence, calmement mais avec une certaine distance. Nous verrons ensuite ce que nous pouvons en faire. Nous ne sommes que dans l'étape de la reconnaissance, de l'accueil. Elle est majeure, cette étape, car en l'accueillant, l'émotion s'apaise.



Jour 1 : je ressens, je suis vivant


Bonjour à toutes et tous, 
je propose sur ce blog "une intention par jour" car l'intention n'est pas un objectif mais une direction vers laquelle nous centrons notre énergie.
Pourquoi ai je choisi cette fois le thème des émotions ? si vous demandez à une personne comment elle va, elle saura vous répondre, peut être sincèrement ou pas. Lorsque vous demandez à cette personne ce qu'elle ressent ou comment elle se sent, vous n'obtiendrez peut être pas de réponse car nous ne sommes pas habitués à nous poser ce type de question et nous avons des difficultés à aller voir en nous nos ressentis. Dans ma génération, on ne s'occupait pas de nos ressentis, de nos émotions si un enfant pleurait, on lui demandait d'aller dans sa chambre pour se calmer… Nous étions dans "je pense donc je suis " et ce n'est que depuis les années 1990, avec le travail du psychologue Antonio Damasio ("l'erreur de Descartes") que nous comprenons que raison et émotion ne s'opposent pas et que si nous prenions nos décisions qu'avec notre tête, nous prendrions parfois des décisions aberrantes.
Cette nouvelle intention pour bien gérer nos émotions vise à :
  • Reconnaître et identifier (est ce une émotion (laquelle?) ou autre chose
  • Accueillir et accepter (ne pas résister, intégrer l'émotion)
  • Comprendre (mettre du sens, de la réflexion) 
  • Réguler (gérer l'émotion et accéder à la transformation)
Je ne vous propose pas une théorie sur les émotions, il existe de nombreux ouvrages sur ce thème.
L'idée est plus de cheminer sur ces différentes étapes et de travailler chaque jour sur soi et sur ce qui ce vit en nous. De faire en quelque sorte l'expérience de l'émotion au lieu de l'enfouir en soi car trop encombrante. 
Ainsi nous pourrons mieux relationner car les émotions sont les véhicules de la relation. L'émotion est une réaction affective d'assez grande intensité (surtout la peur et la colère) provoquée par une stimulation venue de l'environnement. L'émotion est un mécanisme de défense. Nous le verrons plus en détail.
Mais faisons simple, l'émotion est la vie en nous, alors écoutons là.

Expérimentation : dans la journée, je suis attentif(ve) à ce qui se passe en moi, dans mon plexus, mon thorax, au niveau de mon ventre ou partout ailleurs dans mon corps. Pour le moment, je note juste  un mouvement, un inconfort, une sensation désagréable ……


Bientôt


Encore une petite lecture pour bien commencer l'année

J'ai reçu en cadeau (merci Karine), le tome 1 (début d'une très longue série) de Transurfing. 
Ecrit par un physicien quantique russe, Vadim Zeland, ce livre est d'avantage une manière de voir le monde que de simples outils de développement personnel.
Je ne pourrais pas en faire le résumé (d'autres l'ont déjà fait) et je suis bien obligée de vous avouer que je suis incapable d'en ressortir les grandes idées. Car ce livre est dense, complexe, novateur et surprenant.
Mais par contre, je retiens de cette lecture, passionnante, que si nous développons notre observateur, lucide et sensible, nous pouvons échapper à des forces (qu'il nomme des balanciers) attirantes, éprouvantes et certaines destructrices et que nous pouvons au contraire saisir au passage les énergies bonnes pour nous.
Pour le reste, je vous laisse découvrir.


Grâce à ce livre, je comprends ....



En lisant "Réveillez le chaman en vous", je comprends que nous pouvons avoir un regard à l'intérieur de nous, en méditant sur notre cœur, sur notre souffle et ainsi pénétrer dans les tréfonds de notre être.
Mais nous pouvons également, nous connecter à une dimension plus large de nous, sentir la frontière de notre corps physique mais aussi ce qui nous entoure, aller au delà de nos sens, nous relier à ce qui se déroule et s'élargir. C'est, selon moi, une forme aussi de méditation. Elle peut nous aider à nous relier à l'ici et maintenant,  être partie intégrante du présent mais aussi sortir du mental, de l'égo et nous aider à nous endormir, à nous détendre. Nous pouvons ainsi sentir les énergies qui nous entourent. La nature, les éléments, les gens…. nous nous sentons plus connectés.
Nous rentrons dans des "états d'expansion de conscience" (réf Catherine Henry Plessier). Nous pouvons donc nous proposer d'aller dans notre infini petit (nous allions visiter nos cellules en formation avec Natalia Caycedo) mais également dans l'infini grand, en gardant les pieds sur terre.


A lire pour bien commencer l'année

Je sais que ce livre n'est pas très récent mais je vous encourage vraiment à le lire. Très clair et structuré, l'auteur, Arnaud Riou, nous invite à nous connecter à cette part plus vaste de nous même. Il donne accès à des outils, des réflexions, des étapes à suivre et j'avoue que j'éprouve beaucoup de gratitude que ce livre soit arrivé à moi.



Mes intentions

Noël est terminé,
Le jour de l'an pas encore arrivé,
Prenons ce temps de pause pour se demander :
Quelles sont mes intentions pour 2019 ?


Jour 14





Jour 14 : je retire de l'importance à ce qui n'est pas vraiment essentiel (pour moi)