Jour 13 : je me fais ma bulle de lumière


Alors vous allez me dire, mais nous sommes en vacances,, entourées de nos êtres chers ! Et bien oui, mais parfois nous pouvons nous laisser déborder en voulant faire plaisir, en souhaitant nous occuper de tout, en essayant de profiter à fond, en voulant faire des tonnes d'activités.
Alors je vous propose, debout, de lâcher le haut du corps vers le sol, tête en bas (sauf si vertige) et de monter les bras à l'horizontal, paumes des mains vers le ciel et de former tout autour de vous une belle bulle de lumière. Elle n'est pas isolante, elle est juste protectrice.
Dans cette bulle, vous pouvez être vous même, vous pouvez vous ressourcer et ne pas prendre tout de front.
Belle journée

Jour 12 : je fais UNE avec la nature


J'aime ces moments de connexion avec la nature, surtout quand elle est riche et verte, quand elle est puissante, quand elle est sent bon la terre, quand elle est humide le matin, quand elle bruisse avec le vent, et vous ? qu'aimez vous dans la nature ?
Je vous propose, aujourd'hui, de nous sentir complétement en harmonie avec la nature, la sentir toute proche, en nous, de ne faire qu'une.
Pour nous aider, nous utilisons nos sens, nous touchons avec nos plantes de pieds, nous reniflons les moindres odeurs, nous captons les sons de la faune, nous goûtons l'air dans notre bouche, nous regardons vraiment, nous sommes là, ensemble, dans une totale connexion.
Belle journée
chaleureusement

Jour 11 : je choisis les visites d'un soir et non celles de 15 jours



C'est toujours très sympa d'avoir des ami(e)s à la maison mais n'oublions pas que nous sommes en train de vivre un été bien dans notre peau. 
Alors, à moins d'avoir des ami(e)s très aidants  ou une brigade de petites mains qui vont tout préparer, ranger, organiser et nettoyer, je choisis de voir mes ami(e)s un soir, pour une soirée de plaisir et de partage.  Je peux les voir un soir, plusieurs soirs ! 

Il est essentiel de se ressourcer et de retrouver de l'énergie vitale, il est indispensable de penser à soi tout en partageant si nous en avons envie, il est bon d'aller à notre rythme et non à la vitesse des autres, il est temps de faire comme on a envie.
Alors si vous aimez faire, recevoir, cuisiner, partager des repas, faire les courses et des machines tous les jours, ouvrez votre porte vous avez les talents pour, vérifiez juste si vous en avez l'énergie et demandez vous : a qui cela profite ?
Dans le cas contraire, préservez vous !

Jour 10 : je me masse (ou je me fais masser) tous les jours




Nous pouvons profiter des vacances pour nous reconnecter à notre peau. Elle est notre couche de protection donc essentielle. Grâce au massage, nous lâchons notre mental et nous habitons notre corps. Nous avons également l'invitation à sentir notre schéma corporel, les ressentis de la forme de notre corps. Le massage (et même l'auto massage) détend, énergise et revitalise tout le corps.
Si nous ne pouvons aller dans un institut, nous pouvons utiliser de l'huile de sésame, la chauffer dans nos mains et masser des pieds à la tête. Chaque partie du corps est ainsi sollicitée, un retour aux sens est possible, une impression de modelage de notre corps nous rassure.
Sentiment de " bien être" garanti.

Jour 9 : je préfère l'eau mais j'aime aussi l'apéro


Les vacances sont souvent synonymes d'apero (en tout cas, dans le pays basque, c'est une institution ) mais l'alcool modifie notre état de conscience, il peut nous fatiguer, nous faire perdre notre centrage (sans évoquer les autres effets mais là n'est pas le sujet).
Évidemment, l'eau est bien meilleure pour la santé, comme nous le disait Louise Hay "I love water", un exemple de pleine forme et de resilience.
Mais nous sommes en vacances, accordons nous des permissions, de temps en temps, des petits depassements en privilégiant toujours notre bien être, notre santé et notre énergie vitale.

Jour 8 : je renoue avec mes sens


L'éveil des sens n'est pas chose facile. C'est pourtant biologique et inné mais nous avons parfois du mal à nous reconnecter à nos sens. Et pourtant, nous percevons le monde, qui nous entoure, fonction de ce que nous sentons, nous percevons, nous goûtons, nous voyons, nous touchons….
Alors dès ce matin, je vous propose :
  • à chaque fois que nous mangeons, gardons la nourriture dans la bouche et soyons totalement dans les sensations, les saveurs (agréables ou non). Soyons pleinement dans ce qui se passe dans notre bouche, avant la bouchée, pendant et après. Vous n'allez pas le faire pendant le repas mais essayez de véritablement prendre conscience de chaque bouchée.
  • lorsque nous nous baladons, regardons à 180degré et observons ce qui se passe entre nous et le paysage, entre le paysage et nous. Nous pouvons le faire avec tout ce qui se deroule devant nous.
  • Ayons les narines bien ouvertes, captons les odeurs en cuisinant, en faisant notre toilette, en nous baignant. Je suis actuellement dans les landes et l'odeur combinée de la chaleur et des pins est très agréable et réconfortante. 
  • Touchons, caressons, effleurons, marchons pieds nus, sentons l'eau sur notre peau, le soleil sur notre visage, captons toutes les caresses de la nature
  • Ecoutons les sons, ils sont parfois agréables et parfois non, mais ils sont.

Belle journée sensorielle



Jour 7 : je me dénude et je ressens mon corps de l'intérieur



Il fait chaud, que vous soyez à la montagne, à la mer ou à la campagne, autorisez vous des moments de nudité.
Lâchons nos chaussures, nos vêtements trop serrés, allégeons nous de ce qui nous embarrasse et nous pèse.
Notre corps est notre principale source de plaisir, alors proposons nous de lâcher nos vêtements, pour un temps ou pour toutes les vacances !
Nous sommes souvent complexées car nous percevons notre corps à travers le regard de l'autre, un regard extérieur, une image idéalisée et imposée par la mode, la société, l'entourage….
Alors pourquoi ne pas ressentir notre corps plutôt que de le cacher, le contraindre, l'envelopper ? nous pouvons nous centrer sur ce qui se passe en nous lorsque nous marchons pieds nus, lorsque nous nous baignons, lorsque nous nous profitons de notre sieste quotidienne.
La vraie liberté est de se sentir bien, telles que nous sommes et non telles que nous croyons être, la vraie liberté est de s'aimer, là tout de suite, et d'assumer notre corps, imparfait, certainement, mais porteur de notre histoire, de nos choix, de nos forces et de nos fragilités.
Toutes les femmes sont belles, surtout celles qui s'assument, s'aiment et s'acceptent.



Jour 6 : je préfère les "mantras" aux pensées négatives


Un mantra est une formule sacrée, répétée sans cesse.
Nous ressassons des pensées, des phrases, des croyances qui nous mettent dans un mal être.
Je vous propose de vous répéter intérieurement de jolies affirmations, celles qui vous font du bien
Pour trouver votre formule :
je m'interroge sur ce que j'ai besoin en ce moment : par exemple j'ai besoin de confiance
je prépare ma formulation en commençant par JE, au présent et à l'affirmative.
Par exemple : je suis pleine de confiance, je suis capable…..
je me le répète plusieurs fois et je remplace une pensée négative par mon affirmation.
A expérimenter et évaluer les effets sur votre bien être.

Jour 5 : je décide et j'ai le choix


Aujourd'hui, je lâche les "il faut",  "je dois",  je libère la pression et les obligations pour me proposer une plus grande liberté, pour me donner des permissions et la possibilité de choix.
La notion de choix est très importante car elle nous permet de nous interroger sur ce que nous souhaitons vraiment, mais aussi d'évaluer chacune des options et de prendre la responsabilité de notre décision.
J'ai le choix et j'assume mon choix.
Si je me sens très fatiguée et au bout du rouleau, je choisis de ne pas choisir et de me laisser porter par le moment présent, par la vie.

Jour 4 : je me fais 3 plaisirs par jour, minimum


Il n'est pas nécessaire que le plaisir soit compliqué, au contraire. 

Le plaisir est un ressenti, intérieur (ou partagé). 
Le plaisir est une légèreté soudaine et consciente. 
Le plaisir est passager, obligatoirement, mais nous reconnecte à notre vrai moi. 
Le plaisir est sensuel. Il capte un moment d'émerveillement, un goût rassurant, une senteur chaleureuse, des sons agréables, un partage joyeux. 
Le plaisir est dans l'être, le faire, parfois l'avoir mais il est en nous, faut il le capter et l'élever à notre conscience.


Jour 3 : je prévois mes livres de l'été




Les vacances sont des pauses, des arrêts pour faire ce que nous adorons, faire ou ne rien faire. Nous avons le choix et surtout le temps. Toute l'année, nous manquons de temps surtout si nous sommes drivées par un "dépêche toi !" inconscient. Lorsque nous nous couchons, nous avons peut être envie de lire un roman, un essai, des poèmes, des livres qui nous font du bien. Mais malheureusement, nous sommes épuisées et nous tombons vite dans le sommeil.
Alors profitons de nos vacances pour nous faire plaisir. J'aime aller dans les librairies et choisir 2 ou 3 romans ainsi qu'un livre de développement personnel et vous, qu'aimez vous lire ?
Quel bonheur de se laisser emporter par l'histoire ou le sommeil …..


Jour 2 : j'instaure la sieste comme un essentiel



Lorsque j'étais enfant, la sieste était imposée mais dès l'adolescence, lorsque je paraissais dans mon lit en pleine journée, je recevais des réflexions m'invitant à m'activer, à faire.
Et pourtant la sieste est très bonne pour la santé, toutes les études le démontrent.
Elle peut être courte (entre 15 et 20 minutes) et permet un profond relâchement. Les ondes du cerveau se ralentissent (sans aller dans le sommeil profond) et ainsi le cœur ralentit, la respiration s'équilibre et nous nous sentons de meilleure humeur et plus centré.
Elle peut être longue et ainsi nous nous proposons un cycle complet mais attention, si vos nuits sont compliquées, il est préférable d'opter pour la sieste de vingt minutes.
Dans tous les cas, elle permet une récupération mentale et physique !
A tester ….

Jour 1 : je pose le cadre




Pas question de se lancer dans l'été, fatiguées et débordées, avec l'impression de courir après le temps et la sensation de ne pas en profiter.
Je prends un temps de pause pour me recentrer sur l'essentiel : MON BIEN ÊTRE et j'entends déjà la culpabilité pointer le bout de son nez mais non ! cette fois je vais faire passer mon bien être avant tout, car si je vais bien, l'ambiance est bonne, mon entourage est détendu (peut être), tout va mieux !
Je deviens une saine égoïste.

Pour sécuriser tout le monde (et surtout nous), il est essentiel de poser son cadre, ses règles, ses essentiels.
Voici une proposition règles pour des vacances réussies :
règle numéro 1 : je ferme mon portable professionnel (et si je ne peux pas, je l'ouvre à heure fixe, pas plus d'une fois par jour)
règle numéro 2 : je rassemble la petite famille et je répartis les tâches avec un parfait équilibre dans "qui fait quoi"
règle numéro 3 : je me fais 3 plaisirs par jour
règle numéro 4 : personne ne peut venir me déranger pendant la sieste, la grasse matinée, la mise en beauté dans la salle de bain (même si cela dure un peu)…
règle numéro 5 : j'applique toutes les règles précédentes
à demain