samedi, novembre 20, 2021

Pour être disponible

 

S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pour être vraiment disponible à l'autre. Peut être faire 4 ou 5 respirations qui vont nous permettre d'activer notre présence. Aller au bout de l'inspire et se laisser quelques secondes dans le haut et ensuite au bout de l'expire et se laisser un temps de pause dans le bas.

Puis laisser les choses se poser, s'intégrer et peut être éventuellement se transformer.
Ce cheminement de préparation à une permanence de SOS SOPHRO pourrait être notre cheminement lorsque nous nous apprêtons à faire quelque chose, à voir quelqu'un ou à vivre une situation. C'est un retour au présent, à la présence et à l'existence, pleine de sens.
des sophrologues 7 jours sur 7, à votre écoute!


dimanche, octobre 03, 2021

Note aux lectrices et lecteurs

un des premiers visuels de mon blog

 

Chères lectrices et chers lecteurs,

je souhaite vous partager ma grande difficulté à écrire dans mon blog depuis quelques mois. 

J'ai ouvert "Une intention par jour", il y a à peu près 10 ans (1500 posts au total). J'ai beaucoup partagé et j'espère que mes petits textes ont aidé certain(e)s. Je ne suis pas une écrivaine.

A l'heure actuelle, je trouve que nous sommes envahis par des conseils, réflexions, marches à suivre (ou à ne pas suivre) dans le domaine (très lucratif) du développement personnel. J'avoue que j'ai l'impression d'être une énième voix de plus à vous assener conseils et bonnes pratiques. 

D'autre part, l'association SOS SOPHRO que j'ai lancé en mi novembre dernier me tient à cœur et me demande du temps et de l'énergie. SOS SOPHRO

Je viens également d'entamer une formation en Hypnose Ericksonienne. Pour toutes ces raisons , je vais mettre un peu en veille ce blog, je le laisse ouvert car il y a des post qui peuvent vous intéresser et je viendrai partager mes trouvailles et mes expériences de vie de temps en temps. 

Plus j'avance sur ce chemin, moins je sais et plus je souhaite vivre pleinement l'expérience et continuer à aider les personnes qui viennent à moi. 

Je vous remercie pour votre présence et je vous dis "prenez soin de vous" !!

Si vous avez envie de partager, je suis là, présente et attentive sur caropomarede@gmail.com 

Aujourd'hui, je m'ouvre à mes ressentis


 

Nous continuons notre balade à travers les drivers qui nous mettent la pression. Si vous avez l'impression qu'il est préférable de serrer les dents plutôt que  de dire ce que vous ressentez, si vous ne demandez jamais de l'aide, une écoute ou tout simplement un câlin ou du réconfort, si on dit de vous que vous êtes froid(e) et un peu dur(e), si vous ravalez vos larmes pour dégainer vos armes, si vous dites que vous allez très bien alors qu'à l'intérieur de vous, vous vous sentez perdu(e), effondré(e) et seul(e), vous avez très certainement un SOIS FORT(E) en vous. 

Mais vous savez au fond que vous êtes très courageuses et courageux. Vous n'êtes pas du style à vous plaindre, à pleurnicher comme certain(e)s. Quoiqu'il se passe, vous avancez sans regarder en arrière, sans état d'âme. Alors maintenant, si vous vous arrêtiez un peu pour :

  • Accueillir vos émotions, sentiments, ressentis : cela vous fait terriblement peur mais vous pouvez trouver un professionnel qui vous aide à accueillir ce qui se passe en vous. On imagine toujours des choses très compliquées lorsqu'on nous parle de "gestion des émotions", vous gérez déjà tant de choses !! mais au final, oublions la gestion pour juste s'asseoir avec ce qui se déroule en vous, de l'écouter, le reconnaître, le nommer et peut être lui tendre la main. 

  • Oser demander de l'aide : Vous pensez que c'est un signe de faiblesse mais c'est juste au final un signe de votre humanité. Votre froideur n'est qu'un masque, en avez vous encore besoin ?

  • Vous permettre de pleurnicher, de vous plaindre, d'avoir peur.... pendant une heure, une journée mais vous le faites avec conscience, avec respect et bienveillance. Puis vous vous accordez un plaisir, un cadeau, un réconfort pour vous féliciter d'avoir laissé votre cœur s'exprimer. 

Belle journée



dimanche, septembre 26, 2021

Aujourd'hui, j'accepte de déplaire



C'est plutôt beau d'avoir envie de faire plaisir, d'être là pour l'autre, de pouvoir s'adapter à l'énergie ambiante comme un roseau souple et doux. 

Il est magnifique d'être là  et d'offrir à son entourage mille et une attentions. Mais parfois, nous nous perdons dans l'énergie de l'autre ou des autres, nous oublions nos besoins, nos avis, nos désirs. 

Par exemple, j'ai rencontré une femme courant à droite et à gauche pour aider ses voisins, ses amis, sa famille. Elle avait la sensation d'être utile, d'être importante, peut être. Elle n'osait pas donner son avis, de peur de vexer ou de mettre une mauvaise ambiance. Et puis un jour, elle s'est sentie très fatiguée, au bout du rouleau, ne sachant plus ce qui est important pour elle, se sentant vide et déçue de voir que toutes les personnes qu'elle avait accompagné n'étaient pas nécessairement là pour elle. Que pouvons nous lui proposer pour se retrouver ou se découvrir : 

  • La première chose est de vider son sac (en écrivant ou en parlant à quelqu'un de neutre) et d'accueillir toutes les émotions, sentiments, inconfort, rancœurs ... sans chercher à censurer ou contrôler
Ainsi, vous allez réaliser que vous vous êtes perdu(e) dans l'autre pour un tas de très bonnes raisons. Le simple fait d'accueillir ce qui se vit en nous, nous redonne la conscience de notre être. 

  • Puis l'idée est de se créer un espace... de réflexion, de repos, de recentrage, de retour vers soi. 
Nous sommes très sollicités, nous avons de plus en plus besoin de nous reconnecter à NOUS. Tout simplement, s'installer, respirer, se centrer sur son cœur (et son énergie), écouter le silence, méditer, contempler.... ainsi vous irez vers l'essentiel, pour vous. Nous pourrons identifier nos besoins dans la relation. 

  • Enfin nous pouvons faire l'expérience de dire NON quand nous pensons NON, d'émettre des avis quand nous en avons, des souhaits, des désirs, bref faire vibrer sa VOIX
Et si, en nous positionnant, nous recevons une critique ou une parole blessante, et bien, acceptons de ne pas plaire avec une confiance au fond de soi d'être une personne valable et aimable. 

Mais j'ai conscience que nous sommes envahis de toutes parts de conseils, de clés, d'avis, de résolutions, de choses à faire et ne pas faire. Alors, je vous dirai juste de vous écouter, de vous respecter et d'être là pour vous. Tout simplement sans effort et si la voix intérieure critique apparait, apaisez là et dites lui que vous faites au mieux. 

Belle semaine 

vendredi, septembre 24, 2021

dimanche, septembre 19, 2021

Aujourd'hui, j'arrête de faire des efforts !



 Nous poursuivons notre exploration des drivers qui nous mettent sous pression avec le message contraignant "fais des efforts !". 

Il est indéniable que la personne qui a reçu un "fais des efforts", aura une capacité à se booster pour "faire", toujours aller jusqu'au bout de sa "to do list" (liste de choses à faire) et de ne pas lâcher même si elle se sent épuisée, mais aussi à remettre à plus tard, à se sentir épuisée avant même d'avoir commencé car tout est difficile, compliqué et énergivore.  La personne est dans la culpabilité lorsque les choses sont faciles et simples. Pour elle "on a rien sans rien", "je peux toujours mieux faire" ou "il faut travailler dur pour réussir"!

Je me souviens des commentaires sur mes bulletins scolaires "peut mieux faire !" ou "encore des efforts à faire". Ce "peut mieux faire" vous dit tout simplement : "tu n'as pas travaillé à fond, ne te contente pas de ce résultat car il n'est pas suffisant". Je me sentais à la fois coupable de ne pas avoir donné le maximum et en obligation de le faire dans l'avenir. 

Pour assouplir votre driver "fais des efforts", je vous propose :

  • Détendez vous, relaxez vous, profitez des moments de paix et de "rien faire" 
Vous allez réaliser qu'en vous laissant cette pause, une tranquillité sera possible et ce calme sera bien plus créatif que tous les efforts accomplis. D'autre part, si vous culpabilisez, dites vous que vous avez aussi le droit à la facilité, à la simplicité et au plaisir. Prenez la responsabilité de votre décision. 
  • Autorisez vous à ne pas savoir, à ne pas parler, à ne pas pouvoir accomplir 
Vous êtes parfait tel que vous êtes même quand vous ne savez pas, quand vous avez cette impression de ne pas être valable. Regardez plutôt ce que vous avez déjà fait et acceptez que vous ne pouvez pas tout faire. Se connaître et se détendre par rapport à qui nous sommes, pouvoir ainsi accueillir nos limites, nos zones d'inconfort et ne plus faire d'effort.
  • Faites les choses sans vous poser de questions, soyez dans l'instant  en accomplissant une tâche à la fois 
Il est extrêmement épuisant de faire tout à la fois en pensant à ce qui reste à faire. A contrario, il est très apaisant de faire une seule chose à la fois en étant totalement dans l'accomplissement. 
  • Osez demander de l'aide, du soutien, de l'accompagnement
Se faire aider, remettre à demain sans culpabiliser, choisir la voix de la facilité, se soustraire de tout ce qui n'est pas essentiel et vous cheminerez ainsi vers la voix de "je fais du mieux que je peux !"
belle journée





mercredi, septembre 15, 2021

Aujourd'hui, j'accepte mon imperfection !


 Si vous avez un message fort de "Sois parfait(e)", il est évident que ce "driver" a du bien vous aider dans votre vie. La recherche de l'excellence, le contrôle et l'organisation sur les évènements, le travail et la rigueur, l'exigence envers vous même et une élévation permanente de vos objectifs. 

Mais aussi, un découragement lorsque vous n'y arrivez pas, une colère face au peu de sérieux et de rigueur des autres, une peur de ne pas y arriver et une fatigue profonde doublée d'une insatisfaction de ne pas être à la hauteur. 

Tout simplement parce que la Perfection n'existe pas. 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les "sois parfait" ont besoin de développer la valeur qu'il ou elle se donne mais aussi la valeur qu'elle ou il donne aux autres personnes. Il est essentiel également d'activer la confiance, en soi, en les autres et en la vie. Estime et confiance sont les deux axes d'amélioration pour sortir de cette pression de la perfection. Et surtout, comprendre que nous avons droit à l'erreur, à l'échec, à la faiblesse, à l'imperfection car nous sommes humains et donc vulnérables.

Pour assouplir votre driver "sois parfait", je vous propose :

  • de noter sur un carnet toutes les réussites que vous avez réalisé et de noter également les échecs (si il y en a) dans votre vie pro ou perso et de répondre à cette question "avez vous appris de vos échecs ou de vos réussites ?" 
Vous allez vous rendre compte que nous apprenons beaucoup plus sur nous de nos échecs, manquements, erreurs et épreuves que de nos réussites 
  • de vous amuser à arrêter une tâche même si elle ne vous semble parfaitement réalisée et d'écouter votre voix intérieure et vos ressentis. 
Vous apprenez ainsi à lâcher prise, par un geste tout simple d'arrêter de faire et de revenir à l'être, à votre respiration et à vos corps
  • de regarder vos objectifs, de les confronter à votre réalité et surtout à votre niveau d'énergie
Vous allez faire des distinctions entre les objectifs essentiels pour vous et les autres qui ne sont pas si importants. Vous allez ainsi faire la distinction entre l'urgent, l'important et le "je m'en fous" !
Les drivers nous prennent de l'énergie vitale. 
  • de vous laisser une semaine ou une journée ou une heure sans rien avoir planifier 
La vie est surprenante, laissez vous surprendre !



Pour être disponible

  S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pou...