Jour 3

Jour 3 : je laisse les pensées négatives passer comme des nuages dans le ciel

Jour 1





Jour 1 : le meilleur cadeau que je puisse faire est ma présence à l'autre

Bientôt, un nouveau programme



Parce que nous ne savons pas comment faire,
parce que souvent nous réprimons nos émotions,
parce que parfois nous nous laissons emporter,
parce que jamais nous avons appris à les exprimer,
parce que peut être ne savons nous pas déchiffrer les messages,
pour toutes ces raisons et d'autres aussi, je vous propose de débuter le 15 janvier 2019 un nouveau programme "une intention par jour pour gérer ses émotions !"

Avant cela, je vous propose presque chaque une pensée positive pour bien vivre les fêtes de fin d'année.
Chaleureusement

Ce soir : atelier sophro ciné sur le Lâcher Prise

Nous allons aborder le Lâcher prise, concept très souvent évoqué mais qui semble très difficile à mettre en œuvre
Pour clôturer la soirée, nous allons visionner (en dînant) un film vietnamien " A la verticale de l'été"
Bayonnais, si vous avez envie de venir, vous pouvez me joindre sur mon mail caropomarede@gmail.com


Jour 22 : je dis OUI à la vie



Nous terminons aujourd'hui notre programme. N’hésitez pas à me faire parvenir à mon adresse (sophro@caroline-graspomarede.fr) vos remarques, questionnements, critiques (c'est bon pour faire travailler mon égo !) ou autre chose.

Nous terminons par un grand OUI pour les raisons suivantes :

raison n°1 : l'ouverture est dans le OUI
raison n°2 : le lâcher prise passe par un grand OUI
raison n°3 : l'acceptation est le OUI
raison n°4 : pour avoir un regard lumineux, positif et plein d'énergie, nous avons besoin d'ouverture, de lâcher prise et d'acceptation

Pour la pratique, aujourd'hui, j'accepte toutes les propositions qui m'attirent et me plaisent

Jour 21 : j'honore ma vie


Nous vivons comme si notre vie était un dû. Est ce vrai ? nous avons parfois de telles frayeurs que nous réalisons que notre vie est fragile.
Nous laissons filer les jours, sans honorer l'instant présent, en étant dans l'instant d'après ou l'instant d'avant.
Nous laissons filer les jours sans se réjouir de chaque moment, en étant le plus souvent dans nos frustrations et nos scénarios.
Nous laissons filer les jours sans remercier la vie de tous ses cadeaux, en restant scotché sur ce qui ne va pas, sans chercher la leçon, derrière tout cela.
Nous laissons filer les jours en pensant que la vie est éternelle et donc évidente, sans prendre conscience de notre chance.
Alors pour honorer la vie, voici 4 propositions :

proposition n° 1 : je vis pleinement et intensément tous les moments
proposition n°2 : je m'allège (dans tous les sens du terme) pour sentir l'énergie de vie circuler
proposition n°3 : je cherche l'extraordinaire dans l'ordinaire
proposition n°4 : je me laisse guider sans perdre de vue vers quoi je vais

Maintenant la pratique : aujourd'hui, je vis chaque seconde, comme si c'était la première de ma vie

Jour 20 : je note tous les points positifs de ma vie


Rappelons nous le début du programme, nous avons réfléchi sur le regard que nous posions sur notre monde. Nous avons peut être pu prendre conscience que parfois notre regard est clair, lucide, vrai ou compréhensif, mais nous pouvons avoir (tout le temps ou parfois) un regard méprisant, dur, jugeant ou sombre sur notre vie.

Certains jours, nous nous réveillons le matin et nous pestons sur notre réveil, nous envisageons la journée avec angoisse ou lassitude, nous espérons que l'heure du coucher va vite arriver.
Est ce normal de vivre ainsi ? Alors peut être que la réponse est oui mais c'est la faute de machin, de bidule, de "j'ai pas de chance". Nous n'assumons pas la responsabilité du regard que nous portons sur notre vie, nous n'assumons la responsabilité de notre réalité et ainsi nous ne pouvons rien n'y changer.
Commençons donc par noter tous les points positifs de notre vie, car nécessairement, il y a en a.
Alors ne nous laissons pas entraîner dans le "no hope" (sans espoir) ambiant et faisons ce petit travail pour les raisons suivantes :
  • raison n°1 : nous sommes les acteurs de notre vie (qui d'autre sinon ?)
  • raison n°2 : notre vie a de la valeur 
  • raison n°3 : le positif attire le positif 
  • raison n°4 : mon regard change, ma vie change
Maintenant la pratique : aujourd'hui, je prends mon carnet et je retrace toutes les belles choses qui se sont produites dans ma vie

Jour 19 : j'envoie de la paix à chaque rencontre



Pour finir notre semaine sur le regard que je porte sur l'autre, je vous propose un exercice à faire tout au long de la journée (et pourquoi pas les journées d'après).
Chaque fois que nous croisons une personne (inconnue ou non), nous lui envoyons, secrètement, de la paix (ou de la lumière, ou de la  joie ...).
Vous allez me dire que l'heure est plutôt à la colère, à la critique et à la rancœur.

Et bien, je vous propose de prendre le contre pied pour toutes les raisons suivantes :

  • raison n°1 : nous sommes tous humains et nous avons ce point commun
  • raison n°2 : c'est bon pour l'autre mais aussi pour moi
  • raison n°3 : la pensée positive influe bien plus loin que nous le pensons 
  • raison n°4 : ce que nous osons donner, nous le recevons au centuple
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, j'ai de la valeur et l'autre aussi en a !

je vous retrouve lundi pour changer notre regard sur la vie !

Jour 18 : j'accepte aussi que l'autre ne soit pas bon pour moi



Je me rappelle la première fois que j'ai eu conscience que je me laissais entraîner, emporter et parfois maltraiter par une personne alors que cela n'avait pour moi aucun sens. En me détachant, rien que par le regard intérieur, j'ai reconquis ma liberté et mon autonomie.
Pourquoi m'étais je laissée entraîner ?
Il peut y avoir des millions de raisons, peu importe les raisons, elles sont souvent égotiques.

Par contre, si nous avons la conscience de soi et la possibilité d'observer, nous pouvons nous demander
"est ce que cela me correspond ?"
"est ce que je me sens bien ?"
"est ce que tout cela a du sens pour moi ?"
"quelle partie de mon être est nourrie ?"
L'observation est nécessaire pour ouvrir nos yeux. Une personne me demandait comment elle pouvait savoir si un homme la manipulait ou non ? Je lui ai juste répondu "observez ! allez voir comment cela vibre en vous et faites vous confiance !"

Alors voici des axes pour retrouver son autonomie et s'éloigner des éteignoirs : 

  • réflexion n°1 :je suis bien avec moi même, je m'aime
  • réflexion  n°2 : je suis attirée par le meilleur, pour moi
  • réflexion n°3 : la relation est un donner et recevoir
  • réflexion n°4 : rien, ni personne ne peut venir me dévaloriser, me blesser .. sans mon consentement (intérieur)
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, j'ai de la valeur

Jour 17 : je prends ma part de responsabilité



Nous avons déjà abordé sur ce blog, la responsabilité. Beaucoup de personnes, dans la relation avec l'autre, me parlent de culpabilité. Le regard porté sur la situation devient très vite un moyen pour s'autoflageller comme nous étions le centre de toutes les situations et que c'est toujours de notre faute.
Si je parle de responsabilité (capacité de donner une réponse), je reprends ma part et je laisse la part à l'autre.
De plus, la responsabilité me permet de réfléchir à la situation et de la regarder sous tous ces angles.

Alors pour reprendre sa responsabilité (et quitter la culpabilité), je vous propose les éléments suivants :


  • réflexion n°1 :tout ne dépend pas de moi
  • réflexion  n°2 : je ne peux comprendre que ce qui se passe en moi (pas chez l'autre)
  • réflexion n°3 : le recul favorise la réflexion
  • réflexion n°4 :je laisse à l'autre son pouvoir
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, je ne prends pas tout personnellement