vendredi, novembre 30, 2018

Jour 19 : j'envoie de la paix à chaque rencontre



Pour finir notre semaine sur le regard que je porte sur l'autre, je vous propose un exercice à faire tout au long de la journée (et pourquoi pas les journées d'après).
Chaque fois que nous croisons une personne (inconnue ou non), nous lui envoyons, secrètement, de la paix (ou de la lumière, ou de la  joie ...).
Vous allez me dire que l'heure est plutôt à la colère, à la critique et à la rancœur.

Et bien, je vous propose de prendre le contre pied pour toutes les raisons suivantes :

  • raison n°1 : nous sommes tous humains et nous avons ce point commun
  • raison n°2 : c'est bon pour l'autre mais aussi pour moi
  • raison n°3 : la pensée positive influe bien plus loin que nous le pensons 
  • raison n°4 : ce que nous osons donner, nous le recevons au centuple
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, j'ai de la valeur et l'autre aussi en a !

je vous retrouve lundi pour changer notre regard sur la vie !

jeudi, novembre 29, 2018

Jour 18 : j'accepte aussi que l'autre ne soit pas bon pour moi



Je me rappelle la première fois que j'ai eu conscience que je me laissais entraîner, emporter et parfois maltraiter par une personne alors que cela n'avait pour moi aucun sens. En me détachant, rien que par le regard intérieur, j'ai reconquis ma liberté et mon autonomie.
Pourquoi m'étais je laissée entraîner ?
Il peut y avoir des millions de raisons, peu importe les raisons, elles sont souvent égotiques.

Par contre, si nous avons la conscience de soi et la possibilité d'observer, nous pouvons nous demander
"est ce que cela me correspond ?"
"est ce que je me sens bien ?"
"est ce que tout cela a du sens pour moi ?"
"quelle partie de mon être est nourrie ?"
L'observation est nécessaire pour ouvrir nos yeux. Une personne me demandait comment elle pouvait savoir si un homme la manipulait ou non ? Je lui ai juste répondu "observez ! allez voir comment cela vibre en vous et faites vous confiance !"

Alors voici des axes pour retrouver son autonomie et s'éloigner des éteignoirs : 

  • réflexion n°1 :je suis bien avec moi même, je m'aime
  • réflexion  n°2 : je suis attirée par le meilleur, pour moi
  • réflexion n°3 : la relation est un donner et recevoir
  • réflexion n°4 : rien, ni personne ne peut venir me dévaloriser, me blesser .. sans mon consentement (intérieur)
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, j'ai de la valeur

mercredi, novembre 28, 2018

Jour 17 : je prends ma part de responsabilité



Nous avons déjà abordé sur ce blog, la responsabilité. Beaucoup de personnes, dans la relation avec l'autre, me parlent de culpabilité. Le regard porté sur la situation devient très vite un moyen pour s'autoflageller comme nous étions le centre de toutes les situations et que c'est toujours de notre faute.
Si je parle de responsabilité (capacité de donner une réponse), je reprends ma part et je laisse la part à l'autre.
De plus, la responsabilité me permet de réfléchir à la situation et de la regarder sous tous ces angles.

Alors pour reprendre sa responsabilité (et quitter la culpabilité), je vous propose les éléments suivants :


  • réflexion n°1 :tout ne dépend pas de moi
  • réflexion  n°2 : je ne peux comprendre que ce qui se passe en moi (pas chez l'autre)
  • réflexion n°3 : le recul favorise la réflexion
  • réflexion n°4 :je laisse à l'autre son pouvoir
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, je ne prends pas tout personnellement

mardi, novembre 27, 2018

Jour 16 : j'accepte que l'autre soit un enseignant



L'autre est un miroir pour nous. Que nous le détestions, que nous l'admirions, si il ne nous laisse pas indifférent, il est enseignement. Étonnamment !
Il y a d'abord, le phénomène de projection, ce que je vois chez l'autre est peut être une partie méconnue chez moi.
De ce fait, je peux découvrir des aspects de mon "true self (mon vrai moi)" en regardant l'autre.
Mais au delà du miroir de la projection, je trouve que, souvent, les personnes rencontrées, croisées viennent nous donner des informations. Elles apportent parfois la réponse à notre question silencieuse, elles peuvent venir nous réconforter sans le savoir ou au contraire, toucher un point douloureux, sans le vouloir.
Elles ne sont pas là par hasard sur notre chemin. Alors pour recevoir l'enseignement de l'autre, je vous propose les éléments suivants :

  • réflexion n°1 : j'écoute plutôt que je ne parle
  • réflexion  n°2 : le moment présent est le seul moment 
  • réflexion n°3 : j'arrête de résister et j'accueille, même si c'est désagréable
  • réflexion n°4 : je remercie intérieurement tous les enseignements, grâce à l'autre
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, je souris et je suis là .

lundi, novembre 26, 2018

Jour 15 : j'accepte que l'autre soit l'autre



Nous allons maintenant et tout au long de cette semaine, aborder le changement de regard que je porte sur les personnes qui m'entourent, m'accompagnent ou tout simplement que je croise.
Lorsque nous rencontrons une personne qui nous ressemble dans son fonctionnement, ses idées, son image... notre regard est ok, amical, sympathique, compréhensif et indulgent.Par contre, si cette même personne a un comportement qui nous semble incompréhensif, notre regard change, il peut devenir plus critique ou malveillant.
Soyons lucide, nous n'aimons pas que l'autre soit différent et lorsque c'est le cas, nous ne l'acceptons pas et si nous ne l'acceptons pas, nous pouvons le ou la rejeter.
Alors comment changer le regard sur l'autre ? je vous propose les éléments suivants :
  • réflexion n° 1 : tous les humains sur cette planète sont uniques ! (et donc différents)
  • réflexion  n°2 : accepter n'est pas nécessairement aimer 
  • réflexion n°3 : la différence est riche et intéressante 
  • réflexion n° 4 : et si cela m'énerve vraiment, j'attends l'intention du milieu de la semaine (elle est pour vous)
 Maintenant la pratique : aujourd'hui, je regarde l'autre en souriant à toutes nos différences.

samedi, novembre 24, 2018

Jour 13 et 14 : pratique

Lorsque nous bougeons, nous respirons, nous dansons, nous rions, nous marchons, nous méditons, nous chantons, nous courons, nous contemplons, nous faisons du yoga  et la liste peut être plus personnelle, nous nous sentons bien
Pourquoi ?
car nous mettons de la distance avec notre égo, nos gnangnans, nos pensées critiques et limitantes,
car nous ouvrons à nos possibles, à des parties de nous que nous méconnaissons, 
nous mettons du mouvement dans notre être.
Alors n'hésitons pas ! sentons nous plein de vie même si nous avons l'impression d'être morose.



vendredi, novembre 23, 2018

Jour 12 : je respire et je me sens plus vaste



Sortir de notre vision étriquée, lâcher nos certitudes sur nous, stopper les éteignoirs (intérieurs ou non), ne peuvent se faire que par un désir de lâcher.
Je remarque que lorsque nous sommes en proie à nos pensées, nous avons tendance à nous rigidifier. Nous ne sommes pas dans l'instant présent et nous n'avons aucun contact avec notre corps.
Respirer, en plus d'être la vie, va nous permettre de nous élargir, de nous libérer.
Respirer aère le corps, mais aussi le mental et apaise nos émotions. Il va également nous permettre de changer notre regard.
Changer le regard sur soi est un vrai lâcher prise car nous devons arrêter de nous comparer, de nous critiquer, d'avoir des certitudes sur nous, de nous restreindre.
Alors respirons, la respiration va nous permettre d'accéder à notre vrai moi ("true self"), à ces parties de nous même que nous ignorons, à plus d'épanouissement et de soulagement.
Osons être nous même !

A bientôt, semaine prochaine, changer le regard sur l'autre !


jeudi, novembre 22, 2018

Jour 11 : je crée des ouvertures, des possibles


Nous avons pu cerner ce que nous pensons de nous, du regard que nous portons sur notre personnalité, d'entendre ce que les autres peuvent dire de nous et enfin de revisiter des souvenirs révélateurs de talents, de qualités ou de capacités.
Maintenant, nous allons changer notre regard.
En prenant du recul (pleine conscience), regardons notre personnalité. 
Pouvons nous dire avec certitude que cette fragilité n'est pas une force dans certaines situations ?
Pouvons nous réaliser qu'un aspect de notre personnalité limitant se révèle à l'opposé dans certaines situations? (par exemple, je suis réservé mais je peux être totalement déluré dans une fête avec mes amis) 
Nous avons tout et son complémentaire en nous, nous pouvons sentir de la peur de sortir de notre zone de confort et osez être pleinement nous.
Mais qui suis je vraiment ? est ce que je n'ai pas une vision étroite de moi même ? De quoi ai je besoin pour ouvrir des portes, des possibles ? du courage, de la force, de l'indulgence, de la confiance, de l'amour pour moi, de la valeur, du lâcher prise ...?
Est ce que je realise que mon ego me ramene toujours a des aspects de moi qui me limitent? Est ce que je peux sentir qu'il m'empêche de m'epanouir?
Je me pose ainsi avec ce que je sais de moi et je comprends que je suis bien plus que cela.
Savoir qui je suis necessite souvent un travail sur soi, nous ne pouvons en faire l'économie.



mercredi, novembre 21, 2018

Jour 10 : je me rappelle, enfant


Bonjour, comment allez vous ?
je vous propose aujourd'hui d'aller chercher, en vous, des souvenirs heureux de votre enfance. Vous en avez très certainement.
Vous pouvez les noter sur une ligne du temps, pour les placer chronologiquement, mais ce n'est pas nécessaire.
Pour chaque souvenir, je vous propose de vous remémorer vos émotions, ressentis, état d'être. (aidez vous avec les 5 sens, ils nous permettent souvent de revivre le moment).

Qu'avez vous aimez dans cette expérience si particulière  ? avez vous pu découvrir des aspects de vous même?  Pouvez vous maintenant vous demander ce que ce moment vous a apporté ? ou quelle(s) partie(s) de vous ont été nourrie(s) ?
Quelle(s) qualités, talents, capacités avez vous déployé pour vivre ce moment ? pour être en relation avec l'autre (si vous n'êtes pas seul(e) dans ce souvenir), peut être que l'autre vous a apporté quelque chose ?
Belle journée



mardi, novembre 20, 2018

Jour 9 : je me regarde et je me dessine



Bonjour à toutes et tous,

Qu'avez vous appris sur vous en écoutant les autres ? est ce que le travail d'hier a été facile ou non pour vous ? qu'avez vous ressenti ? Avez vous pris conscience de certains aspects de votre être ? et lorsque vos amis vous ont décrit, qu'avez vous ressenti ? 
Maintenant, je vais vous proposer un petit exercice. 
Installez vous confortablement avec les deux pieds bien ancrés et le dos droit mais une posture confortable, entre terre et ciel.
Faites 3 profondes inspirations et expirations, fixez votre regard sur un point, paupières fermées.
Détendez chaque partie de votre corps et imaginez que vous pénétrez dans un paysage, votre paysage, imaginaire ou réel, un endroit qui vous ressource, qui vous apaise et qui vous rassure.
Dans ce paysage, il y a un grand miroir, vous vous mettez devant et vous vous regardez attentivement.
Puis vous pouvez passer un moment de méditation dans cet endroit, il est propice à un retour vers soi et une connexion à l'instant présent. 
Vous revenez dans la pièce et sur le chaise ou le fauteuil et étirez vous tranquillement, vous pouvez ouvrir vos yeux. Prenez le cahier qui vous accompagne, et dessinez vous. Ensuite, en regardant ce dessin, laissez les mots, les émotions, les sensations s'exprimer.
Il ne s'agit pas de faire une œuvre d'art, ce n'est pas le propos, mais de pouvoir, à travers le dessin, de laisser son  être s'exprimer et ainsi avoir accès à des aspects de nous encore inconnus. Comment ai je pris l'espace sur la feuille ? est ce que j'ai des pieds ancrés sur la terre ? est ce que mes bras sont visibles ? y a t-il des couleurs ? Que m'inspire ce dessin?
Le destin va reveler des aspects de nous enfouis, il nous parle de notre vrai moi.


lundi, novembre 19, 2018

Jour 8 : Je me décris et je m'interroge


Bonjour,
tout au long de la semaine, nous allons tenter de comprendre le regard que nous portons sur nous et peut être l'élargir.
Prenez votre note book et décrivez vous, physiquement, mentalement, intellectuellement, émotionnellement.... mettez des mots sur ce que vous pensez être.
Pour faire ce travail, nous essayons d'être bien détendu et présent.
Une fois terminé, regardez cette liste. Comment vous vous sentez vous ? avez vous une sensation de "je suis OK" (dans le sens, j'ai de la valeur) ou au contraire "je ne suis pas OK" (je n'ai pas de valeur).

Lorsque vous écrivez cette liste, demandez vous ?
  • n'ai je pas oublié des aspects de moi ? (il est toujours difficile de se décrire et le plus souvent, nous nous sous estimons, alors allez y  ! osez être prétentieux !!)
  • ai je toujours été comme cela ?  (regardez si des aspects de vous n'existaient pas avant ou au contraire ont disparu)
  • est ce que je me compare ?  (est ce que le regard sur moi est conditionné par des remarques des autres (le regard que l'on porte sur moi) ou en comparaison avec des gens proches ?)
  • est ce que je suis réaliste ? (avez vous le sentiment d'être proche de la réalité ? )
Puis je vous propose de demander à 3 personnes de votre choix de vous décrire et comparez.
A demain .......

dimanche, novembre 18, 2018

Jour 6 et 7 : je pratique



Par la connaissance, nous comprenons des concepts, idées......
Par l'expérience, nous validons cette connaissance.
Deepak Chopra

Souvent, nous pensons ne pas avoir le temps, ne pas savoir comment faire,
souvent, nous oublions car nous avons des choses bien plus importantes,
parfois, nous ne ressentons plus le besoin car nous nous sentons bien,
parfois, nous nous lassons, nous nous ennuyons,
mais toujours, nous revenons à nos anciens schémas,
alors, nous essayons une autre technique, une autre méthode.

Je pense ne pas être loin de la réalité car je suis passée (et je passe encore) par ces phases.
La seule chose qui peut vraiment nous motiver (et peu importe la méthode) pour continuer à pratiquer, à faire des expériences de pleine conscience, à sortir de notre mental associé à notre égo, est l'apport positif.

Que ce soit du plaisir, de la joie, de la détente, de la liberté, de l'ancrage..... peu importe.
Lorsque j'observe mes pensées, qu'est ce que cela m'apporte ?
A demain 


vendredi, novembre 16, 2018

Jour 5 : je deviens l'observateur, l'observatrice


Nous arrivons à la dernière journée de la semaine, nous allons juste développer, tout le long du week end, l'observateur qui observe ses pensées (et tout le reste).

Cela vous semble peut être bizarre mais il est essentiel de ne pas adhérer et s'identifier à nos pensées, à nos critiques, à nos idées sombres, à nos croyances limitantes, à notre quotidien, à tous les obstacles de notre vie.

Nous ne sommes pas simplement cela.
Nous sommes plus vaste, bien plus vaste !
Grâce à cette distance par l'observation, nous nous dés identifions et nous avons ainsi une conscience de nous même.
Grâce à cette distance, nous reprenons notre souffle, nous nous reconnectons à notre partie lumineuse, légère et détendue. 
Je vous accompagnerai ce week end, nous le ferons ensemble.
 Belle journée

jeudi, novembre 15, 2018

Jour 4 : regard gentil ou regard vrai ?


Comment allez vous ? prenez vous conscience des regards que vous portez sur votre réalité ? 
N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, difficultés ou avancées ...ou juste me raconter votre histoire et le regard que vous portez sur elle (caropomarede@gmail.com).
Nous poursuivons sur la communication non violente et nous pouvons chercher en décodant ce qui se déroule (à l'extérieur ou à l'intérieur de nous) si nous avons un regard qui cherche à faire plaisir, à être gentil ou si par contre, nous portons un regard lucide et vrai. 
Lorsque nous avons un regard indulgent sur le monde, sur un événement ou une personne, parfois nous nous détournons d'une vérité ou d'une réalité. 
Nous pouvons nous mentir à nous même par un soucis de bienveillance, de bienséance ou de lâcheté tout simplement.
Un regard vrai n'est pas forcément gentil mais conforme à nos ressentis, à nos sentiments et à nos émotions. Un regard vrai est vrai pour nous et pas nécessairement pour l'autre. Un regard lucide et conforme à la réalité que nous percevons.

Je vous donne un exemple : vous assistez, au cours d'un dîner, à une remarque humiliante d'un ami à vous, à l'encontre de sa femme. Vous êtes heurtée par la remarque et vous pouvez sentir la gène occasionnée par ce  comportement complètement déplacé. 
Un regard gentil serait de donner des excuses à votre ami, un regard vrai est de pouvoir dire (ou au moins comprendre) "je suis gênée par ta remarque car j'ai besoin de respect mutuel et de bienveillance au cours de ce dîner !"
le regard vrai nous amène tranquillement vers la bienveillance mais sans se mentir à soi ou aux autres.

mercredi, novembre 14, 2018

Jour 3 : regard chacal ou girafe ?



Bonjour à toutes et tous, nous poursuivons notre cheminement pour prendre conscience des regards que nous portons sur notre vie, sur nous..... ensuite bien entendu, nous verrons comment changer ce regard mais nous ne pouvons pas transformer quelque chose que nous ignorons !
Alors chacal ou girafe ? si vous connaissez la communication non violente, vous avez déjà rencontré ces deux marionnettes. Le chacal est à raz de terre, il critique et juge, il est tout sombre. La girafe a un très long cou et un très grand cœur.
Nous pouvons nous regarder mais aussi regarder l'extérieur avec beaucoup de critiques et de rancœur, cela nous arrive de temps en temps (fatigue, dévalorisation, tristesse..) ou tout le temps,  malheureusement pour certains.
Cette approche est douloureuse pour l'autre mais surtout pour soi.
La girafe, au contraire, observe ce qui se déroule (à l'extérieur de soi et en soi), accueille ses sentiments, émotions, ressentis et va chercher le besoin qui se cache derrière. La girafe sait prendre du recul et regarde la vie avec bienveillance.
Observons aujourd'hui, si nous sommes chacal ou girafe. 


mardi, novembre 13, 2018

Jour 2 : regard clair ou nuageux ?


Bonjour à toutes et tous, vous allez bien ? Comment s'est passée la journée d'hier ? avez vous pu trouver une belle perspective pour regarder à 180degré ?
Aujourd'hui, nous allons nous demander si le regard que nous portons sur notre quotidien est plutôt libre de toutes pensées, croyances ou préjugés ?
Comme le dit si bien Deepak Chopra "nous sommes ce que nous voyons !"

Donc allons voir ensemble, en fermant les yeux, si nous avons des pensées négatives, des certitudes sur ce qui se passe, des couleurs sombres, des incertitudes, des nœuds non résolus, de messages paralysants, des injonctions contraignantes......de gros nuages.
Vous savez la prise de conscience est le premier pas vers la transformation.
Alors essayons de laver notre regard, de chasser les nuages et les obscurités, expirons bien profondément, lâchons, libérons le sombre et la poussière.
Ne nous laissons pas envahir par le mauvais temps car il risque de nous pourrir la vie!
A demain 

lundi, novembre 12, 2018

Jour 1 : regard ouvert ou regard fermé ?

Heureuse de vous retrouver. Si vous souhaitez recevoir ce programme chaque jour, envoyez moi votre mail  (caropomarede@gmail.com) car l'enregistrement proposé par blogger ne fonctionne pas super bien.


J'ai proposé ce programme car plus j'avance et j'accompagne, plus je réalise à quel point le regard est important.
Commençons ensemble par nous demander quel regard je porte sur moi, le monde, ma vie, ma réalité .... l'idée n'est pas de dévoiler nos représentations mentales (c'est pour plus tard!!) mais juste de pouvoir prendre conscience si je regarde avec une vision large ou plutôt rétrécie.
Ok Caroline mais je fais comment pour savoir si ma vision est rikiki ou vaste ?

Si nous sommes dans nos pensées (et dans nos guéguerres internes), nous avons un filtre devant nos yeux. Nous pouvons nous en rendre compte car nous nous cognons, nous tombons, nous ne voyons pas ce qui se déroule ... bref nous ne sommes pas là, trop occupé à écouter nos pensées. Notre regard est fermé, nous sommes dans notre égo. Nous avons des œillères.

Par contre, si je vois ce qui m'entoure, si je perçois ce qui se déroule dans ma réalité, à chaque instant, mon regard est ouvert, je suis là, je regarde vraiment.
Commençons par nous entraîner à regarder ouvert et nous nous retrouvons demain. 
Très belle journée !



jeudi, novembre 01, 2018

Et si nous changions notre regard ?

Je vous retrouve bientôt pour un nouveau programme  " 21 jours pour changer notre regard".

Le regard que nous portons sur notre réalité, sur nous, sur les autres, sur nos problèmes .... parle de nous. Notre histoire influence beaucoup ce regard mais surtout nous pensons que ce regard est unique, qu'il n'en existe pas d'autre, notre point de vue est le seul point de vue possible pour nous. 
L'idée de ce programme, que je vais construire chaque jour, est de mettre du mouvement, de regarder autrement, de balayer les perceptions angoissantes et souffrantes et peut être bien d'autres choses. Nous verrons bien .....
A bientôt


Aujourd'hui, je suis dans l'accueil, avec douceur

  Lorsque j'ai commencé la sophrologie, j'ai particulièrement apprécié la notion d'"accueil". Nous sommes le plus souv...