dimanche, novembre 29, 2020

Il est encore temps !!


 Vous pouvez nous rejoindre sur Zoom à 14H pour une séance de 2H animée par moi même autour des émotions en direct de Bayonne (les accueillir, les comprendre et les exprimer grâce à la sophro analyse (sophrologie, méditation et Analyse transactionnelle) et 2H de Yin Yoga animé par Claudia en direct de Martinique (voir explication du Yin Yoga ci dessous)

Coût de l'atelier : 50 euros

alors si vous voulez passer une après midi un peu différente et vous recentrer, vous êtes les bienvenu(e)s !!


Le Yin Yoga est une discipline récente, datant des années 1990, qui trouve son origine dans les principes très anciens de la Philosophie Taoïste et la Médecine Chinoise Traditionnelle (MCT). Les postures ( asana) sont celles du Hatha Yoga traditionnel . Il s’agit d’une pratique statique, méditative qui cible les tissus profonds ( Articulations, Ligaments, Tendons, Fascias) en cherchant un relâchement musculaire maximal. 

L’approche est triple :

-physique, anatomique et fonctionnelle par l’observation du corps, de ses possibilités, sans jugement et avec bienveillance. 

-énergétique en s’appuyant sur la théorie des méridiens selon la MCT, ces canaux par lesquels circulent l’Energie Vitale.

-émotionnelle et spirituelle. La recherche de l’immobilité dans la durée rend cette pratique profonde et intense. Elle sollicite le corps mais aussi le mental pour accéder à un lâcher-prise et restaurer le calme, l’apaisement.


Le Yin Yoga est accessible à toutes et tous. Il n’est plus question de performance mais d’un voyage à la rencontre de son corps et de soi-même dans une écoute subtile. 

Le Yin Yoga est un Yoga de l’Acceptation de ce qui est.

vendredi, novembre 27, 2020

Jour 30 : Ajourd'hui (et tous les autres jours), je sais que je ne suis pas seul(e)



Je rencontre beaucoup de personnes qui se sentent seul(e)s, surtout en ce moment. Le sentiment de solitude peut provoquer tristesse, peur avec un vécu d'abandon, de rejet ou d'injustice. Il s'agit d'une des illusions de l'égo "être seul(e) au monde", un sentiment de séparation avec le reste de l'humanité.

Comme je le disais plus haut, c'est juste une illusion car nous ne sommes pas seul(e)s. 

Prenez un temps pour vous et tracez autour de votre silhouette une bulle de lumière, faites rentrer dans cette bulle toutes les personnes intimes avec vous, vos être chers. Puis vous tracez une autre bulle plus large où vous placez les amis, relations tendres, la famille plus éloignée. Puis vous tracez une autre bulle encore plus large pour y placer vos relations, copains, connaissances.

Vous vous retrouvez ainsi entouré(e) et non seul(e) et séparé(e).

De plus nous sommes, toutes et tous, interconnecté(e)s. J'en ai eu la preuve quand j'ai lancé SOS SOPHRO il y a 15 jours. L'idée était de se rendre utile face à cette crise et de proposer une permanence sophrologique, gratuite et par téléphone.

Nous sommes maintenant 70 sophrologues à proposer nos services ! merci les réseaux sociaux mais surtout, nous avons la preuve que la solidarité existe bien et que nous sommes toutes et tous impacté(e)s par cette épreuve et notre besoin de nous rapprocher et de nous soutenir est réel.

Si vous voulez connaître la permanence près de chez vous, le répertoire est sur sos sophro groupe fb ou demandez moi.

Belle journée 

mardi, novembre 24, 2020

Jour 27 : aujourd'hui (et tous les autres jours) je passe de la confusion à la paix



 La confusion intérieure est la pire. Nous ressentons parfois des émotions mélangées, des ressentis disparates et désagréables, des pensées contraires viennent à notre esprit, nous nous agitons et nous perdons confiance.

Cela arrive à tout le monde. Cette confusion à l'intérieur de soi peut être provoquée par un événement extérieur ou pas.

L'idée est de ne pas rester dans la confusion car elle nous entraîne dans des scénarios habituels, des émotions invalidantes et un cercle vicieux. Elle épuise et nous retire de l'énergie. Elle confirme nos croyances.

Voici des moyens pour sortir de la confusion :

  1. aller faire un tour dans la nature : se relier à la nature qui nous entoure
  2. méditer : s'assoir 15 minutes dans le silence 
  3. respirer : l'écouter, l'amplifier et l'accompagner
  4. faire un yoga : venez nous rejoindre dimanche prochain sur ZOOM 
Belle journée


vendredi, novembre 20, 2020

Jour 23 : Aujourd'hui (et tous les jours) je regarde plus haut, plus grand !


 

Selon les chamanes, l'univers est composé de 3 mondes. Le monde d'en bas dans lequel résident les esprits bienveillants des animaux et les mémoires ancestrales, le monde d'en haut dans lequel séjournent les guides qui ont pu avoir une forme humaine lorsqu'ils étaient incarnés et le monde du milieu, notre monde, la réalité ordinaire. Sans aller trop loin, nous pouvons dire que nous sommes le plus souvent dans le monde du milieu, avec une conscience ordinaire et pour aller dans les 2 autres mondes, il est indispensable d'être dans un état de conscience modifié. Les chamanes ont accès aux mondes d'en haut et d'en bas grâce à la transe mais pour nous, si nous ne sommes pas chamanes, nous pouvons avoir accès à plus vaste, plus conscient, plus élevé grâce à une expansion de conscience.

Pour cela, il est essentiel de nous nettoyer, libérer de tout ce qui nous empêche d'avoir accès à la pleine conscience, de tout ce qui nous tire vers le bas et de pouvoir regarder vers plus haut, plus large, plus grand. Comprendre et pacifier nos émotions font partie du processus.

C'est pourquoi, nous vous invitons, Claudia et moi même, à l'atelier Yin Yoga et Sophro analyse le dimanche 29 novembre à partir de 14H. 

Nous allons vous accompagner dans une exploration profonde et authentique même si nous sommes en virtuel (zoom). !

Coût de l'atelier : 50 euros

à bientôt 




mardi, novembre 17, 2020

Atelier Zoom : Yoga et Sophro : Bien vivre ses émotions !

 


SOPHROLOGIE ET YIN YOGA

Bien vivre ses émotions

Planète Zoom

Dimanche 29 Novembre 2020

de 14h à 19h - Hexagone

de 9h à 14h - Martinique

Avec Caroline Gras Pomarède et Claudia Villain Amirat

Cet atelier vous invite à une exploration, déambulation dans ces territoires,

peut-être inconnus (ou mal connus), souvent craints que sont les champs des Émotions.  

Par le Yin Yoga et la Sophro-Analyse, il nous est possible de reconsidérer

les émotions comme de véritables trésors de la nature et de soi.



  Le 29 Novembre de 14h à 19h (Hexagone) / de 9h à 14h (Martinique)

PAR ZOOM 

vendredi, novembre 13, 2020

SOS SOPHRO

 Parce que nous sommes là pour ça,

et même si nous ne sommes pas psy, nous pouvons aider et accompagner, même par téléphone,
en apportant une écoute, des petites outils, une détente ...
je lance le Mardi matin, SOS SOPHRO, de 9h30 à 13H, vous pouvez m'appeler gratuitement si vous ne vous sentez pas bien, dans votre corps et votre tête.
et si des professionnels veulent me rejoindre, c'est ouvert



Jour 16 : aujourd'hui (et tous les autres jours) il est urgent de nous ancrer


 Nous recherchons souvent des voies compliquées pour nous sentir mieux. J'ai réalisé que dès que ça commence à être compliqué dans ma tête, que je ne trouve pas de portes de sorties, que je tourne en rond, que je souffre, je sais que je suis dans mon mental. Le mental peut faire de grandes choses mais pas nous simplifier la vie.

Il est donc urgent de s'ancrer. L'ancrage est un élément qui nous permet d'éprouver un sentiment particulier. La respiration est un ancrage.

Je ne vais pas mettre des énièmes façons de respirer, soyons simple pour le coup.

Je m'installe (sur ma chaise), je m'installe (avec moi même), et j'accueille ma respiration. Puis je fais une très très longue inspiration, je garde un temps de pause et j'expire comme si je soufflais de la fumée.

Je répète l'exercice 4 ou 5 fois. J'ai déjà expliqué cet exercices plusieurs fois sur mon blog mais je l'avais oublié, pas pour les autres, mais pour moi. Alors je me le rappelle.

Mais l'ancrage peut être aussi une image, une sensation, un mot "calme" par exemple ou un objet. Un ancrage nous (re)connecte avec une émotion particulière, un état d'être centré et serein, authentique. 

Voici une liste d'ancrages possibles :

  • la respiration, le souffle  
  • une bougie 
  • un objet (qui vous évoque des sentiments positifs)
  • une posture, le corps 
  • un mouvement 
  • une chanson, une musique, des sons 
  • une photo 
  • un mot 
  • une odeur, un parfum 
L'urgence dans ce brouhaha est de trouver son ou ses ancrages et de les utiliser.
Belle journée


mercredi, novembre 11, 2020

Jour 14 : aujourd'hui (et tous les autres) j'ose désobéir



Oser désobéir n'est pas sortir sans attestation, rentrer dans un commerce sans masque et organiser une big party dans son garage. Je ne parle pas de cette désobéissance là. 
Je pense plus à désobéir à son mental, à ses croyances, à ses habitudes et à ses mécanismes.
Depuis enfant, nous nous adaptons et nous répondons aux injonctions plus ou moins lourdes selon les histoires. Toutes ces exigences (conscientes ou non) sont introjectées en nous et elles nous mettent la pression avec toujours la merveilleuse intention de trouver le bonheur. 
Je vous en donne quelques exemples :

Sois une bonne fille ou un bon garçon ! (l'illusion de la conditionnalité et de la condamnation)
Tais toi ! (l'illusion de la supériorité)
Marie toi et aie des enfants ! (l'illusion du modèle)
Fais des efforts car la vie est dure ! (l'illusion de la souffrance)
Réussis ta vie ! (l'illusion de l'échec, le résultat de la vie est incertain)
Continue à avancer (illusion de l'invulnérabilité)
Fais mieux, tu peux le faire ! (illusion de l'exigence)
....

Alors, qu'au fond de notre être, nous savons que nous sommes imparfaits et vulnérables, interconnectés et en mouvement, rien n'est figé, blanc ou noir, bien ou mal et que le bonheur est une construction de chaque jour, de chaque moment en partage avec l'autre, dans le non jugement et dans une acceptation inconditionnelle de ce qui est. Mais aussi, qu'en absence de ce qui n'est pas, ce qui est n'est pas. En l'absence de la méchanceté, nous ne pourrions pas parler de gentillesse, en l'absence d'insuffisance, nous ne pourrions comprendre le principe d'abondance, sans un vrai bon échec, nous ne comprendrions pas la notion de réussite. 

je vous propose de désobéir à ces exigences qui nous pourrissent la vie. Pour cela, il est important de les connaitre. Alors profitons de cette journée Off pour détecter nos exigences en finissant c'est phrase "je suis ok si ...." dans tous les domaines de votre vie (santé, travail, amour, argent, amitié, réussite...) à toutes les étapes de votre vie (enfance, adolescence et âge adulte)

Et comprendre ainsi que vous n'avez plus besoin de faire l'expérience de ce que vous n'êtes pas pour répondre à des exigences qui reposent sur des illusions mais incarner qui vous êtes vraiment !


mardi, novembre 10, 2020

Jour 13 : aujourd'hui (et tous les autres), je me prends en charge



 C'est une sacrée prise de conscience, de comprendre dans tout son être, que tout vient de l'intérieur. Nous arrêtons ainsi d'attendre, avec impatience, l'intervention à l'extérieur de nous mais plutôt devenir acteur et actrice de sa vie.

Mais quoi par exemple ? la santé, la sérénité, la joie, le bonheur, l'énergie, le pardon, la sécurité, la liberté, la gestion de nos relations, la gestion de nos émotions, la confiance…

La liste est longue mais quand nous comprenons au fond de notre être que le changement peut venir de l'intérieur, nous reprenons ainsi les rênes de notre vie.

Se prendre en charge, c'est tout d'abord un temps pour soi. Vous n'imaginez pas rouler avec votre voiture sans jamais l'arrêter,  la contrôler et la réviser. C'est pareil pour nous, il est essentiel de s'arrêter et de s'écouter, il est essentiel de prendre du temps pour soi, pour son bien être, pour sa santé, pour son corps, son esprit et son âme.

Se prendre en charge, c'est détecter derrière une difficulté les croyances qui nous bloquent et nous projettent dans nos scénarios habituels.  Etre très attentif(ve) à nos phrases toutes faites, à nos pensées fragilisantes et anxiogènes, celles que nous connaissons bien, qui nous terrassent et nous prennent notre énergie. Est ce vrai ? est ce réel ? quand je pense cela, je pense comme qui (mon père, ma mère ?) et si je pense autre chose sur moi, sur le monde, sur la vie, à qui je donne tort ? Je balaye ainsi mes croyances et je propose un autre paradigme, une autre réalité, un autre champs des possibles.

Se prendre en charge, c'est mettre du sens. aujourd'hui, j'ai telle difficulté alors j'écoute, j'accueille, je m'interroge, je mets du sens à ce qui m'arrive au lieu d'incriminer l'autre, les autres, le monde. Je reprends mon pouvoir, ma part de pouvoir, ma part de responsabilité même si elle est infime. 

Se prendre en charge, c'est enfin  apprendre à se connaître,  à se découvrir, à rencontrer nos ombres, nos blocages, nos blessures, nos peurs, nos limites mais aussi nos talents, nos ressources et nos forces. Nous pouvons le faire seul(e) ou avec un professionnel.

Alors pour finir, je vous cite une phrase de Jean Anouilh dans "l'Alouette" 

"Dieu ne demande rien d'extraordinaire aux hommes. Seulement d'avoir confiance en cette petite part d'eux mêmes, qui est LUI. Seulement de prendre un peu de hauteur. Après il se charge du reste"

Je me prends en charge pour éviter de tout prendre en charge.

Belle journée 

dimanche, novembre 08, 2020

Jour 11 : Aujourd'hui (et tous les autres jours) je crois en moi



 Nous commençons une nouvelle série à ce 11ème jour, la série "Aujourd'hui (et tous les autres jours)" pour continuer à avancer.

Des intentions chaque jour (ou presque) pour se diriger vers ce qui fonctionne et non l'inverse.

Alors pour commencer, il est préférable de croire en soi plutôt que de douter de soi.

Je regardais les milliers de grues partir vers le sud. Pensez vous qu'elles se demandent si elles vont pouvoir le faire ou non ? Avec une puissance et une détermination, avec le groupe, elles parcourent plus de 2000 kms chaque année. 

Croire en soi, c'est tout d'abord une posture. Debout ou assise, les pieds bien ancrés et les épaules légèrement en arrière. Dans la posture debout, je me sens enracinée et dans la l'alignement entre la terre et le ciel. Le sommet de mon crâne est vraiment tiré vers le haut. Dans la posture assise, je sens, bien entendu, mes pieds mais également mon assise, pleine, sécurisante et le sommet de mon crâne est également tiré vers le haut.

Croire en soi, c'est privilégier l'observation de ce qui se vit en nous. Je suis capable de m'accueillir, de m'écouter et de mettre de la valeur dans les réponses que je reçois. Je sais ce qui est bon pour moi car je suis connecté à mon être tout entier.

Croire en soi, c'est déprogrammer les injonctions, croyances et certitudes qui viennent de l'extérieur et qui me sont néfastes. C'est une remise en cause de qui me semble pas nécessairement vrai et qui m'entraîne dans mes scénarios perdants. Mon observateur (intérieur) va m'aider à les détecter et les évacuer si nécessaire. 

Croire en soi, c'est réaliser mes talents, mes succès, mes forces, mes ressources dans tous les domaines de ma vie. C'est donc d'arrêter de regarder nos échecs, nos failles, nos faiblesses et arrêter de nous comparer aux autres et de prendre conscience de l'être unique que nous sommes.

Alors pour vous, de quoi avez vous besoin pour croire en vous ? est ce à l'intérieur de vous ou à l'extérieur. Je rappelle que la confiance, la fierté, la joie, la force et la sécurité viennent toujours de l'intérieur de soi

a bientôt 


samedi, novembre 07, 2020

Jour 10 : aujourd'hui, je reviens au calme




Il est grand temps de revenir au calme. Nous pouvons sentir une agitation dans nos vies, entre une hystérie "covidienne" (justifiée ou pas, peu importe), entre une folie agressive aux US..... il me semble que le calme est nécessaire.
Pourquoi, me direz vous, si tout va mal ? 
Et bien voici les raisons de revenir au calme :
  1. c'est bon pour la Santé : selon l'adage, il est préférable de soigner la santé plutôt que d'attaquer la maladie, le calme permet de canaliser ses niveaux d'énergie et ainsi encourage la guérison.
  2. il renforce notre confiance et notre créativité :se sentir totalement acteur et actrice de sa vie
  3. il calme le mental et donc nos schémas habituels : le calme nous permet de développer l'observateur(trice) en nous et nous permet d'être plus concentré et dans la réalité
  4. nous nous connectons ainsi à ce qui est plus grand, plus beau : le calme renforce notre intuition, notre présence à l'instant, l'ouverture de nos conscience
  5. il nous encourage à la paix dans nos relations : le conflit est une agitation intérieure, le calme va permettre d'observer et d'analyser la situation et pourquoi pas, pardonner (et ainsi cesser de souffrir)
  6. il nous aide à lâcher, intégrer et accepter 
Les 3 éléments essentiels pour une bonne santé sont la joie, la gratitude et le pardon.
je vous propose ces liens de Juliette Dumas qui vous montre des mudras (voir ci dessous) et de relire l'art du calme intérieur d'Eckhart tolle

A bientot




mercredi, novembre 04, 2020

Jour 7 : aujourd'hui, je déploie une qualité lumineuse


 J'adore commencer ma journée en posant une intention (d'où le blog...). J'adore la débuter en me demandant ce que je peux déployer aujourd'hui. En faisant cela, je place mon énergie vers cette qualité (et non vers des scénarios négatifs ou des schémas de pensées habituels) et je peux ainsi détecter mes blocages, lever mes pensées sombres, accueillir mes failles et avancer vers la lumière.

Voici une petite liste, non exhaustive, de toutes les qualités que vous pouvez aller chercher, activer et déployer. Ainsi vous mettez votre corps vers cette énergie, vous orientez votre mental vers ce mot (aujourd'hui, je me respecte par exemple) et vous écoutez vos émotions et ressentis qui en découlent.

La bienveillance / le courage / le respect (de soi et des autres) / la joie / le sourire / la patience / la tolérance / le détachement / l'acceptation / l'accueil / la bonté / l'empathie / l'écoute (de soi et de l'autre) / le partage / la douceur ....

Nous sommes libres malgré tout, malgré ce confinement et ces règles, nous sommes libres de développer aujourd'hui une qualité.

A bientôt 

mardi, novembre 03, 2020

Jour 6 ! aujourd'hui, je fais la liste de mes essentiels


Fabrice Midal nous propose chaque jour de réfléchir à ce qui est essentiel pour nous. 
Alors je vous propose de faire la liste, votre liste de tout ce qui est vraiment essentiel pour vous. 
Vous pouvez partager votre liste sur ce blog ou ailleurs, peu importe.

dimanche, novembre 01, 2020

Jour 4 : aujourd'hui, je me remets en marche



 La notion Wei-ji est le mot chinois pour dire "crise", le premier idéogramme "Wei" signifie le problème, danger ou catastrophe et le second parle de chance et d'opportunité. Ce que nous vivons actuellement est une occasion à saisir pour ouvrir de nouvelles portes, pour sortir de la caverne, pour passer à l'action, pour affronter nos émotions, pour créer un monde nouveau ....Après la sidération (oh non!) et toutes les émotions complexes que nous avons traversé, il est temps de nous mettre en action, en mouvement.

Alors aujourd'hui, que pouvons nous faire d'innovant, de créatif malgré toutes nos incertitudes ? Comment pouvons nous nous remettre en marche, aujourd'hui ? 



Pour être disponible

  S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pou...