samedi, octobre 31, 2020

Jour 2 : aujourd'hui, je ne fais rien, je fais le "Niksen"


 

Bonjour, je vous propose aujourd'hui de ne rien faire sans se culpabiliser. Le Niksen est un concept qui nous vient des pays bas et qui nous propose juste de se laisser à ne rien faire.

Facile, me dites vous ? et bien pas tant que cela. Mais en période de confinement et un samedi, peut être le moment de tenter l'expérience.

Alors pour pratiquer le Niksen, j'ai besoin : 

  • de m'accorder des moments pour moi (15 minutes par ci par là)
  • de m'habiller confortable, très confortable
  • de veiller à ne pas avoir des obligations (obligation = culpabilité)
  • de vider ma tête à chaque fois que je sens que mes pensées prennent le lead 
Cette pratique va nous calmer, nous détendre et elle est bénéfique pour notre santé mentale.
Alors je vous souhaite une bonne pratique de .... rien du tout !
Voici une petite animation qui vous propose des options cliquer ici
à très vite 

vendredi, octobre 30, 2020

Jour 1 : aujourd'hui, je ne lâche rien !




Ce titre m'étonne moi même mais il s'est imposé à moi. Et pourtant, je préconise le lâcher prise et le détachement. Et pourtant, je chemine avec les personnes qui me suivent vers l'acceptation, oser accepter ce qui est.
Et pourtant, aujourd'hui, je sens au fond de moi une rage de rien lâcher.
De ne pas lâcher mon mental qui va me faire un affreux copier coller du précédent confinement.
De ne pas lâcher mon observation pour accueillir les différentes émotions qui se bousculent en moi.
De ne pas céder à la violence, à l'agression, aux jugements et à la critique.
De ne pas céder à la tentation de regarder les informations, d'écouter les discours contradictoires et anxiogènes. 
De ne pas lâcher mes projets, mes envies et mes désirs.
De ne pas abandonner mon espoir et ma confiance.
De ne pas cesser de m'émerveiller sur ce qui m'entoure.
De ne pas arrêter de croire en la vie, si imprévisible et créative. 

Alors, aujourd'hui, j'ai envie de m'asseoir et de méditer.
J'ai envie d'entendre le chaos (parfois léger, parfois lourd) en moi et de l'accueillir, il ne dure pas.
J'ai envie de faire respirer mon corps, mes muscles, mes os, mes cellules.
J'ai ensuite l'idée de visualiser une lumière blanche ou dorée qui m'entoure, me câline et me protège.
J'ai envie de sentir ma force vitale, mon énergie et le calme.
Enfin, je me vois dans un futur plus lointain, dans un paysage magnifique, je me sens légère et lumineuse, pleine de santé et totalement libre. 
Trouvez une image intérieure (ou comme moi, une affiche que j'ai acheté hier (il n'y a pas de hasard) qui vous inspire, qui vous guide et vous accompagne.
D'autre part, je vous partage ce livre, le tout premier livre que j'ai découvert à 21 ans et qui a transformé ma vie :




Je vous accompagne et je vais essayer de vous partager des éléments qui m'aident et du coup, vont peut être vous aider aussi.
Belle journée 

mercredi, octobre 28, 2020

Un beau message, inspirant

 

Je vous partage un message de Clarissa Pinkola Estès, je vous le partage ...

Auteure du livre fondamental
"Femmes qui courent avec les loups".
(Traduction : P.Linda Steketee) : elle nous livre ici un message soutenant, puissant...quel bonheur de vous le transmettre, même s'il est long :
" Mes amis, ne perdez pas courage. Nous avons été préparés pour cette époque. De nombreuses personnes profondément et véritablement déconcertées m’ont contactée récemment. Elles sont préoccupées par l’état des choses qui se déroulent actuellement dans le monde. Nous vivons une époque de stupéfaction quotidienne et souvent de colère justifiée vis-à-vis des dernières dégradations commises contre ce qui compte le plus pour des gens civilisés ou visionnaires.
Vos appréciations sont justes. La gloire et l’orgueil démesuré auxquels certains ont aspiré tout en entérinant des actes si abominables contre des enfants, des personnes âgées, des gens ordinaires, des pauvres et des sans-défense, est à couper le souffle. Pourtant, je vous exhorte, je vous le demande, je vous supplie, s’il vous plaît de ne pas laisser votre esprit s’assécher en épuisant vos larmes pendant ces temps difficiles. Surtout ne perdez pas espoir. Plus particulièrement car le fait est que nous avons été préparés pour vivre cette époque. Oui. Pendant des années, nous avons appris, pratiqué, attendu et été formés pour répondre à ce niveau exact d’engagement.
J’ai grandi sur les Grands Lacs et je sais reconnaître un vaisseau qui est en état de naviguer lorsque j’en vois un. Concernant les âmes éveillées, il n’y a jamais eu de par le monde autant de vaisseaux à flot qu’actuellement. Et ils sont parfaitement équipés et capables de se signaler les uns aux autres comme jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité.

mardi, octobre 27, 2020

Aujourd'hui, je décide de m'éloigner des vampires énergétiques


 Ils vous parlent dans l'oreille et se rapprochent de vous (en plein Covid!!), ils vous parlent trop et sans vous laisser une place pour votre parole à vous, ils vous donnent des conseils (et s'énervent quand vous ne les suivez pas), ils ont toujours raison, ils veulent que vous fassiez comme eux, ils se plaignent de tout et de rien, ils vous forcent à les attendre, à les suivre, à aller dans un timing qui n'est pas le votre, ils peuvent ne pas parler, du tout, vous imposant l'obligation de faire la conversation.... ils sont conscients ou non d'être vampires. On pardonne à ceux et celles qui ne font pas exprès et qui ne peuvent faire autrement et les autres, on les redoute.

Alors que faire ?

  1. je les détecte, je les identifie : après le passage d'un vampire, je me sens vidé, énervé, abattu, à plat, dévalorisé, blessé ...
  2. je m'en éloigne, je les évite : je me donne de la valeur et je n'autorise personne à me prendre mon énergie, je l'ignore et je passe mon chemin. 
  3. je me ressource et je m'occupe de moi : après le passage d'un vampire, je récupère mon énergie grâce à mes ressources 
  4. je me protège : si je ne peux l'éviter, je crée autour de moi une boule de lumière, une lumière de protection 
Avez vous autour de vous des personnes qui vous volent votre énergie ?
Je vous encourage à faire le protocole de Natacha Calestrémé (voleur d'âme) 
belle journée


vendredi, octobre 23, 2020

mardi, octobre 20, 2020

Aujourd'hui, je traverse mes peurs et je ressens de la joie


 Il n'est pas de bonne presse de dire que nous avons peur. Cela peut paraitre lâche et fragile. Nous avons été élevé dans la bonne maîtrise de nos émotions y compris la peur. 

Et pourtant, notre situation actuelle, nous ramène à la peur, comme si nous venions de comprendre que la vie était risquée, fragile. Comme si nous venions de réaliser que la mort peut planer au dessus de nos vies. Nous avons beau avoir la plus belle voiture, la plus belle maison, le dernier smartphone, nous sommes confronté(e)s à nos peurs, à notre vulnérabilité et à nos failles. 

Alors nous avons le choix entre oublier la peur (en l'endormant, en l'anesthésiant), l'ignorer (faire comme si tout allait bien), se laisser guider par elle (se protéger, s'enfermer, s'énerver contre l'autre, se morfondre et s'inquiéter) ou au contraire la traverser.

Alors pour la traverser, il est important au préalable de la reconnaître dans notre corps et de l'accueillir dans notre esprit. 

Puis, pour aller vers elle, nous développons en parallèle le courage. Pour aller voir nos peurs, il en faut du courage ! L'être humain a toujours fait preuve de courage mais dans notre société aseptisée, surprotégée, nous avons peut être perdu l'audace de nos ancêtres. Ce n'est pas perdu, c'est juste endormi.

Une fois que nous sommes en contact avec notre peur, nous l'écoutons, nous écoutons son message et ses besoins. Nous respirons, nous nous détendons car nous savons qu'elle est une formidable informatrice, notre peur. Elle est notre messagère mais pas notre maître. 

Une fois que nous avons reçu le message et le besoin qui nous fait défaut, nous avons de la place pour l'action, le mouvement, la libération et aussi la joie. 

J'ai moi même traversé des grandes peurs et j'en traverse encore. Mais, avec le temps, je sais que le chemin que j'ai parcouru n'aurait pas été le même sans la peur. 

J'en ai encore du chemin à faire, je le sais et je vois les dégâts pour ceux ou celles qui passent la vie à l'éviter. Mais si je le fais, avec de la douceur et de la confiance, c'est justement parce que j'aime par dessus tout la vie et que j'ai fait l'expérience de la joie, une fois l'émotion traversée. 



dimanche, octobre 18, 2020

Aujourd'hui, je marche en conscience


 Enfin un peu de soleil, dans cette ambiance morose. Alors je vais chercher mes chaussures et mes bâtons et je vais marcher.

·        Pour marcher en conscience :

La marche méditative est une méditation en action. Elle procure beaucoup de bien être et nous ouvre à notre vie intérieure mais aussi à nous reconnecter aux éléments de la nature. Elle nettoie notre esprit des soucis.

En marchant, nous essayons de garder le silence et d'être dans l'instant présent, un pied devant l'autre, dans notre souffle.

 

Nous pouvons débuter la marche avec prolongation de l'expiration (par la bouche) et l'intention d'envoyer vers la terre complications et contrariétés Puis s'arrêter, imaginer que nous portons une grosse boule et l’envoyer très loin devant nous (on peut envoyer des pierres)

 

Marcher en sentant la connexion avec la terre (toucher, odeurs,) avec l'intention de renforcer son ancrage (prendre un peu de terre dans la maison)

 

Profiter des rayons du soleil pour réactiver l’énergie vitale (j’inspire l’énergie, j’expire, je diffuse l’énergie)


jeudi, octobre 15, 2020

Aujourd'hui, je me branche sur le merveilleux



 J'écoutais un podcast qui était censé éveiller nos consciences mais qui au final m'a complètement déprimé. On y parlait de la catastrophe écologique (bien que nous soyons toutes et tous au courant, il est très compliqué de l'entendre car nous nous sentons quand même dans une forme d'impuissance, je trie mes déchets tout en me disant qu'il va en falloir faire beaucoup plus pour que la glace arrête de fondre), de la perte de sens dans notre société qui entraînait une suractivité du cortex singulaire et donc troubles de l'humeur … bon bref que des mauvaises nouvelles  et j'ai senti ma conscience se ratatiner comme une vieille pomme. Et je ne vous parle pas des nouvelles mesures contre ce virusquinousfaitlamisere...

A ce stade, nous avons le choix. Un choix réaliste et réalisable. Nous pouvons nous connecter à la vie et y mettre du sens. Nous autres, humains, avec toutes nos faiblesses, nous avons cette capacité incroyable que même si tout va mal, nous allons tenter d'aller vers le mieux, nous gardons espoir. N'est ce pas une bonne nouvelle? nous pouvons avoir confiance dans nos capacités infinies et dans le merveilleux de la vie. Nous pouvons avoir confiance dans nos facultés de nous adapter et d'avoir de nouvelles idées pour une autre réalité. Pour cela, il faut changer nos pensées : 

Pour nous brancher sur le merveilleux de la vie, aujourd'hui :

  • dès qu'une pensée négative arrive (et je m'en aperçois) je fixe un point et je la laisse passer
  • je me prépare une petite liste personnelle d'affirmations positives que je me répète sans modération
  • j'ouvre mes yeux et mes oreilles pour capter les beautés de ce monde 
  • j'évite les vampires énergétiques (nous y reviendrons) toutes les personnes ou situations qui vous prennent votre énergie vitale (foutez moi la paix !!!)
  • je respire en conscience
  • je m'imagine cet été, légère, insouciante et joyeuse 
belle journée 




mardi, octobre 13, 2020

Aujourd'hui, je médite sur cette citation

 "Ceux qui n'apprennent rien des faits désagréables de leur vie forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu'enseigne le drame de ce qui est arrivé. Ce que tu nies te soumet. Ce que tu acceptes te transforme"

Carl Gustav Jung 



vendredi, octobre 09, 2020

Aujourd'hui, je cherche des pépites pour éveiller ma conscience

 C'est un vrai boulot de rester connecté, de se nourrir et de faire de chaque moment de sa journée une expérience de la meilleure version de soi, de notre vie et du monde. J'avoue, parfois, je retombe dans mes travers (mental, égo et tout le tintouin) et je me sens lasse, je me culpabilise.

Je viens de trouver une petite pépite que vous devez très certainement déjà connaître, "Métamorphose podcast" de FémininBio. Voir ci dessous l'explication de la fondatrice Anne Ghesquière. 

« Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience » est une émission en 52 épisodes de 30 à 40mn diffusée sur FemininBio chaque lundi matin à 7h à partir du 7 janvier 2019. Ce podcast est consultable sur le site FemininBio.com/metamorphose. Abonnez-vous gratuitement sur les plateformes suivantes : Apple podcast, Google Podcasts, Soundcloud, Spotify, Youtube, CastBox, Pippa, TunesIn".

Vous avez accès à des sujets variés mais très inspirés. Le week end s'annonce pluvieux alors je choisis une bonne émission nourrissante ! Merci Sœurette pour le tuyau !

Vous retrouvez les stars du développement personnel (Laurent Gounelle, Christophe André..) mais bien d'autres. J'ai débuté avec un podcast de Natacha Calestrémé (Se libérer de l'émotion : la clé de l'énergie) passionnante, je viens d'acheter son bouquin




vendredi, octobre 02, 2020

Aujourd'hui, je vis ma vie comme je la désire


 A chaque moment de ma vie, de ma journée, j'ai le choix de vivre intérieurement, corps et esprit en harmonie, dans la plus belle version de moi même. Qu'est ce que je désire être ? Une personne authentique? une personne aimante ? une optimiste ? une aidante ? une personne guérissante ? qu'est ce que je désire incarner ? 

Nous passons tellement de temps et gaspillons d'énergie à nous morfondre de ce que nous ne sommes pas ou de redouter ce que nous ne voulons pas être alors pouvons nous, orienter notre journée, vers ce que nous désirons être comme si c'était déjà le cas!

Si je désire être aidante c'est que je le suis déjà, peut être pas dans la forme voulue mais qui a dit que la forme est importante ? Beaucoup de femmes ou d'hommes pleurent de ne pas pouvoir créer une famille mais souvent nous remarquons ensemble qu'ils possèdent une famille, une autre version de la famille,  une famille d'ami(e)s, une famille d'âmes ...

Si nous fermons les yeux et imaginons ce que nous désirons être, dans la version la plus merveilleuse qui soit (pour nous et non pas en comparaison avec les autres) nous pouvons incarner cette version tout au long de la journée. 

Je suis très inspirée par le livre audio "vos vœux sont exaucés" du Dr Wayne Dyer Cliquer sur ce lien et je vous invite à l'écouter (si le mot Dieu vous dérange, vous pouvez utiliser un autre mot.) Merci Valérie pour ton partage ...

Le week end semble être pluvieux alors profitons de ce temps mauvais pour en faire un temps divin !!!



Pour être disponible

  S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pou...