vendredi, décembre 30, 2011



Vous, mes ami(e)s, mes lecteurs(trices), mes amours,
je vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année
nous nous retrouverons l'année prochaine sur ce blog pour partager des témoignages, astuces, outils, avancées, réflexions, pensées, articles, expériences, pratiques, lectures, coups de coeur.....
JOYEUSES FÊTES 
et à l'année prochaine


lundi, décembre 26, 2011

Je gère mon stress et ma fatigue avec la sophrologie



Bonjour,
Après les festivités de Noel, il est bon de retrouver son énergie 
je vous propose ce dossier de journal des femmes, très complet
la sophrologie expliquée par  Catherine Aliotta, directrice de l'Institut de formation à la sophrologie à Paris.



Le saviez-vous ? 20 minutes de sophrologie équivalent à 2 à 3 heures de sommeil. A tester si vous êtes fatiguée ou stressée.

vendredi, décembre 23, 2011



Que Noël soit un moment de partage,
de détente et de joie,
que nos sens soient en éveil, 
tentons de goûter comme une première fois, 
rien n'est jamais pareil !

JOYEUX NOEL

jeudi, décembre 22, 2011

A lire dans la revue ROSE


Au sommaire du numéro 1 de la nouvelle revue « Rose » le Dr marie-andrée Auquier Professeur à l’Académie de sophrologie raconte :
La panseuse positive
Il y a vingt-quatre ans, Marie-Andrée, enceinte, se fabrique une cassette de relaxation qu’elle fait régulièrement écouter à son bébé. Lorsqu’il développe une leucémie, elle lui fait réécouter la cassette. Et lui crée un univers : les draps sont la mer, le goutte-à-goutte fait le bruit des vagues ; le petit garçon devient le capitaine du navire. Matthieu guérit. Et sa maman est aujourd’hui médecin, homéopathe, acupuncteur. Et sophrologue... Assis, les yeux fermés, les patients se laissent guider par sa voix. « Dites-vous : “Ok, j’ai un cancer. Allons voir ce qu’il a à nous dire” ». Et aussi : « Face à ce corps et à cet esprit en souffrance, on va chercher ce qui reste agréable. » Pour ne plus voir la chimio comme un traitement redoutable, le médecin incite à imaginer une armée de pompiers au travail. « Ici, on déploie des bâches pour protéger cheveux, foie... Là, on pose des balises pour que la chimio se fraye le bon chemin et atteigne sa cible... » En clair, Marie-Andrée aide à broyer le noir.

lundi, décembre 19, 2011

La fibromyalgie

Voici un article très intéressant du Docteur  Michel Debelle, sophrologue Caycedien et Directeur de l'Académie de Sophrologie Caycedienne sur la Fibromyalgie et la sophrologie (lettre du Mieux Etre)

La fibromyalgie
Plus de 25 années d’observation sur le terrain nous ont amenés à concevoir la spasmophilie (encore appelée « syndrome d’hyperventilation ») puis la fibromyalgie (appelée également « fatigue chronique », « douleurs chroniques ») comme une expression « somatopsychique » pathologique, celle d’une décompensation chronique de l’hyperémotivité et du stress mal géré. Nous parlons ici volontairement de « somato-psychique », le terme « psychosomatique » ayant pris aux yeux du grand public la coloration trop injuste de « c’est dans la tête », voilant ainsi le dialogue permanent, étroit et complice qui existe entre le corps et l’esprit.
Le corps sensoriel et affectif nourrit la conscience, la pensée s’imprime dans le corps ! En décompensation pathologique, le négatif du dialogue peu vite s’emballer dans une spirale « cercle vicieux », « boule de neige » et s’installer à chronicité, l’esprit … et le corps broyant du noir !
Où débute la maladie ? Dans le corps ou dans le mental ? Cela équivaut à se poser la question : y a-t-il eu d’abord une poule … ou un oeuf ? Vaine question radicale ! Les premières manifestations de ce syndrome commencent souvent à l’adolescence : vertiges, syncopes, tétanie, maux de tête et/ou de dos, nœuds dans la gorge et/ou dans le ventre, irritabilité …

vendredi, décembre 16, 2011

Pour une sophrologie solidaire


Je suis membre actif de l'association Stane. Cette association nationale propose des séances de sophrologie pour toutes celles ou ceux qui ne peuvent y accéder. Les sophrologues, membres de cette association, sont bénévoles.
La démarche est très pertinente et dans l’ère du temps.

Lorsque j’ai entendu parler de cette association, j’ai tout de suite contacter sa présidente Sylvie Fava Lehoux. J’ai été touché par son histoire et ses motivations et j’ai voulu faire partie de cette action solidaire sur le pays basque.
A travers ce blog, je raconte certaines de mes interventions en tant que sophrologue bénévole (rubrique "stane")
Vous pouvez avoir toutes les informations sur l’association stane sur son site : http://www.stane.asso.fr/

jeudi, décembre 15, 2011

Sophrologie-actualite.fr, toute l actualité de la sophrologie

Sophrologie-actualite.fr, toute l actualité de la sophrologie

Interview de la sophrologue Caroline Pomarede

Caroline Pomarede sophrologueQuel a été votre parcours professionnel avant de devenir sophrologue ?
Je viens du monde de l’entreprise. Depuis l’âge de 20 ans en parallèle à une formation juridique et cadre en entreprise, j’expérimente différentes disciplines : le yoga, le théâtre, la méditation de la pleine conscience et lasophrologie. J’ai toujours été passionnée par le « développement personnel », toujours en recherche de compréhension, de « mieux aller » et, pour reprendre les termes de Natalia Caycedo, en quête de « bonheur vital ».
A quel moment de votre vie avez-vous croisé la sophrologie ?
J’ai commencé à faire de la sophrologie avec une sophrologue artiste de Capbreton, avec qui j’ai développé ma créativité et surtout ma capacité de vivre les situations différemment.
Puis à l’âge de 40 ans, j’ai réalisé à quel point ma vie professionnelle était loin de ma vie personnelle, je me sentais coupée en deux, d’une part le cadre marketing avec tous les travers de la vie en entreprise et de l’autre, la personne qui cherchait à s’améliorer et à se connecter à son être profond, à mieux comprendre le monde qui l’entoure et surtout, j’ai réalisé que le but de ma vie était d’accompagner les personnes.
Aidée par les événements, j’ai pu faire le grand saut et me lancer pleinement dans une profession qui touche, selon moi, à l’essentiel.
Comment vous êtes-vous formé à la sophrologie ?
J’ai eu la chance de pouvoir suivre les 3 cycles de formation du Master spécialiste de Sophrologie Caycedienne®, en Andorre avec le Dr Natalia Caycedo, fille du professeur Alfonso Caycedo  et avec le Dr Koen van Rangelrooij.
Cette formation est à la fois scientifique, spirituelle et  profondément humaine. Le cheminement des trois cycles a modifié la perception du monde qui m’entoure et de mon intériorité. Cette formation m’a permis d’aller à la rencontre de mon corps et de ma conscience, a donné du sens à mon quotidien et des valeurs à mon existence.
Si vous deviez donner une définition de la sophrologie, quelle serait la votre ?
Je suis très attachée à la définition du fondateur de cette méthode, le Professeur Caycedo : « La sophrologie est la science de la conscience qui permet l’harmonie du corps et de l’esprit. »
Grâce à un entraînement quotidien, nous portons un nouveau regard, une observation fine de ce qui se vit en nous, sur les situations que nous devons gérer, sur les personnes qui nous entourent et cette observation subtile et quotidienne nous permet de modifier notre présence et notre conscience et se sentir plus heureux, retrouver un sens à notre existence.
Avez-vous un domaine d’intervention particulier ?
J’interviens à la ligue contre le cancer à Bayonne chaque semaine, j’accompagne principalement des femmes. J’ai aussi la chance de pratiquer la sophrologie dans des lieux de rencontre et d’accompagnement (LRA) auprès de personnes bénéficiaires du RSA et dans mon cabinet à Bayonne.
Je reçois également des enfants avec qui j’allie la sophrologie, le théâtre et la créativité.
Avez-vous des projets autour de cette activité ?
J’ai beaucoup de projets ! Il y a énormément de domaines d’interventions pour la sophrologie. Je me laisse guider par mon cœur en ayant comme fil conducteur la qualité et le respect de mes valeurs.

mardi, décembre 13, 2011

Des femmes hors du commun (fin)





"L'imaginaire" Laurence Wagon




J'ai envie de vous refaire partager mon expérience dans le LRA (lieu de rencontre et d'accompagnement) à Biarritz.
L'expérience se termine demain et c'est avec un sacré pincement au coeur que je vais faire la dernière séance.
Merci aux responsables du LRA, merci à "mes femmes", belles âmes, fortes, ouvertes, simples et chaleureuses, merci à Sylvie et son association Stane http://www.stane.asso.fr/
Voici les petits textes qui relatent mon expérience.

Ouvrons nos portes





Une jolie initiative d'une sophrologue dans une maison de retraite.

lundi, décembre 12, 2011

Le lundi matin d'augustin ....



Augustin a du mal, en ce début de semaine, ce lundi matin.
Dans son lit, il sent son corps lourd et sa tête vide.
Il cherche désespérément la motivation pour se lever,
et redémarrer pour une nouvelle journée.
Alors il  décide, allongé sur le dos, de prendre un peu de temps pour respirer.
Tout d'abord il écoute sa respiration naturelle sans la juger.
Puis il compte 3 à chaque inspire, 3 en haut de l'inspire,
3 à chaque expire et 3 en bas de l'expire et ainsi procède à la respiration dite "carrée".
Puis il active l'énergie à chaque inspire et diffuse cette énergie dans toute sa corporalité.
Augustin retrouve de l'entrain en ce lundi matin.
Bonne journée




mercredi, décembre 07, 2011

Pour une sophrologie solidaire



Je suis membre actif de l'association Stane. Cette association nationale propose des séances de sophrologie pour toutes celles ou ceux qui ne peuvent y accéder. Les sophrologues, membres de cette association, sont bénévoles.
La démarche est très pertinente et dans l’ère du temps.

Lorsque j’ai entendu parler de cette association, j’ai tout de suite contacter sa présidente Sylvie Fava Lehoux. J’ai été touché par son histoire et ses motivations et j’ai voulu faire partie de cette action solidaire sur le pays basque.
A travers ce blog, je raconte certaines de mes interventions en tant que sophrologue bénévole (rubrique "stane")
Vous pouvez avoir toutes les informations sur l’association stane sur son site : http://www.stane.asso.fr/

lundi, décembre 05, 2011

Travail : Déstressons - nous !

Voici un article de psychologies.com sur le stress au travail et les outils sophrologiques (à lire sur http://www.psychologies.com/Moi/Travail/Stress/Articles-et-Dossiers/Travail-destressons-nous?utm_source=facebook&utm_medium=facebook&utm_campaign=article_fb_05dec-2011)

Le stress au travail, nous connaissons tous. Comment moins le subir ? En prenant soin de nous-mêmes… au bureau. Bonne posture, pauses, étirements, vrai sas avec la vie privée… Gilles Diederichs, sophrologue et spécialiste de la relaxation, nous donne les clés du bien-être professionnel.

vendredi, décembre 02, 2011

Le vendredi d'Adélaïde



Adélaïde a beaucoup bossé cette semaine,
elle a l'impression de n'avoir fait que travailler,
elle ne se sent pas fatiguée, juste agitée, envie de faire, de bouger, 
de ne pas interrompre cette activité.


Mais c'est vendredi,
et c'est peut être l'heure pour Adélaïde de prendre le temps,
de rire, de se divertir, de s'amuser.
Pas besoin de partir loin ou d'avoir 1 semaine de congé,
mais plutôt tenter de l'intégrer à cette journée de vendredi.
Adélaïde décide donc d'avoir aujourd'hui  5 moments de joie et de rire.
c'est son pari du vendredi .....
et vous ?

Pour être disponible

  S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pou...