vendredi, juin 26, 2020

Aujourd'hui, j'ai envie d'écouter mon "grand Soi"



Tout le monde s'accorde à nous dire que nous sommes dans un moment très important pour notre vie terrestre. 
J'ai trouvé cette crise (qui n'est pas terminée) tellement forte et puissante avec ses multiples significations (écologiques, spirituelles, économiques....), ses interrogations, ses peurs, ses questionnements qu'elle a soulevé, que je ne peux qu'être de cet avis.
J'ai un sentiment profond que le changement commence par chacun de nous, qu'il est intérieur. J'ai la conviction que c'est une occasion incroyable d'aller se connecter à plus grand, plus vaste, plus profond que la simple vision égotique de notre vie, l'habituel regard linéaire et duel que nous posons souvent sur nos parcours.
Mais alors comment faire ? comment prendre de la hauteur ? comment se connecter à plus grand que nous? Certains et certaines nous proposent des techniques, des outils. Nous les écoutons, les apprenons comme un écolier(e) mais au final, nous nous déconnectons tout doucement et retournons à notre pensée binaire et souvent inquiète.
Et pourtant, pour beaucoup, nous recherchons cette paix de se sentir  guidé(e)s. Alors nous allons voir des professionnels qui nous donnent une vision de notre trajectoire à un instant T.

Mais si nous avions besoin de personne pour recevoir nos messages, pour nous connecter à notre grand  SOI, à l'univers, à Dieu, nous pouvons l'appeler comme nous le voulons.
J'ai découvert par hasard (mais il n'y a pas de hasard) France Gauthier, elle nous initie à l'écriture inspirée. Je vous laisse la découvrir sur cette vidéo de la télé de Lilou et je vous conseille son livre pour vous accompagner si vous avez envie d'en savoir plus.
cliquez
Belle journée et gros bisous à vous toutes et tous !



mardi, juin 23, 2020

Et si j'acceptais, tout simplement !!



Je préparais un atelier sur les émotions et la clé pour gérer au mieux ses émotions et de commencer à les accueillir, donc à les accepter en tant que réponse physiologique.
Je réfléchissais à mon accompagnement face à des personnes ayant des montées anxieuses et je réalisais que le mieux, selon moi, est d'abord d'accueillir, donc d'accepter l'effet dans le corps.
Je pensais à une relation compliquée et conflictuelle avec une personne que je suis et je lui propose, devinez quoi, de fermer les yeux et d'accueillir (et donc d'accepter) ce qu'elle ressent en imaginant que la personne est en face d'elle.
L'acceptation est au cœur de notre bien être finalement, ou du moins, c'est une étape essentielle. Je l'ai abordé pendant le confinement mais cette thématique revient encore à moi, encore et encore car je sens que je résiste, je vois les gens résister et souffrir, nous résistons toutes et tous, plus ou moins. Il existe même une thérapie qui s'appelle la "thérapie d'acceptation et d'engagement" (Acceptance et Commitment Therapy, l'ACT) et son but est d'aider les gens à arrêter de lutter contre la souffrance intérieure en la libérant.
Si vous avons un vécu inconfortable (ce qui est souvent le cas), nous faisons tout pour l'éviter, le modifier, l'oublier, le nier et ainsi nous luttons intérieurement pour oublier cette expérience, cette souffrance.
Tout ceci pour éviter d'accepter ce que je ressens.
Mais je ne suis pas mes émotions, mes souffrances, mes pensées, je suis plus vaste que cela et elles ne viennent à moi que pour me donner des informations, pour me pousser à agir, pour moi, pour ma vie, pour donner du sens.
Accepter est arrêter de résister, accepter, c'est accueillir ce qui EST.
Mais accepter, n'est pas s'identifier.
Comment faire pour accepter ?

  1. être extrêmement vigilant(e) de ce qui se vit en moi (pratiquer la méditation est une grande aide)
  2. se centrer sur les sensations physiques et les laisser se calmer, redescendre (le simple fait de les accueillir, elles s'apaisent)
  3. comprendre ce qui se déroule et le sens de cette manifestation physique, y mettre du sens dans son histoire de vie (ce que j'ai vécu, ce que je vis, ce que j'ai envie de vivre), prendre du recul, de la hauteur 
  4. rechercher le ou les besoin(s) à satisfaire pour me sentir mieux 
je me répète mais l'expérience est toujours différente et je transmets ce qui me semble important aujourd'hui
à bientot


jeudi, juin 18, 2020

Porte ouverte : Mangeons en conscience !!


Aujourd'hui, j'ouvre les portes de mon blog à mon amie Marie Dominique, diététicienne et nutritionniste, elle va nous donner les bons conseils avant l'été !!

Peut-on aborder la thématique du corps, sans faire référence à notre propre image corporelle , à notre rapport, souvent compliqué, au poids ,celui que l'on juge » idéal » pour nous ? Celui que l'on cherche à atteindre par tous les stratagèmes alléchants, mis à notre disposition (cures minceur, cures détox , jeûnes, régimes hyper protéinés, livraison de repas hypocaloriques) avec souvent, au final, l'absence des résultats attendus, voir même un effet rebond et une reprise, plus importante, des kilos perdus, tout en ayant investi financièrement et, au final, une réelle désillusion, voir même, l'impression que l'on n'y arrivera jamais !

Et si on apprenait juste à gérer cette problématique autrement ? Tout simplement en apprenant à se faire confiance et à retrouver la logique d'une alimentation saine et équilibrée, celle qui nous évitera les écarts, les grignotages ?

Comment me direz-vous ? tout d’abord, en essayant de retrouver les vrais signaux de l'appétit, la faim et le rassasiement, qui nous font souvent défaut puisque nous ne mangeons pas toujours en accord avec notre faim physiologique  !En effet, la faim environnementale  (celle due au stress, à l'ennui, à la solitude, à la fatigue ,aux conflits)  prend le dessus . Regardez toutes ces personnes relatant avoir pris du poids pendant le confinement, elles en sont le reflet.
Comment procéder ?  Peut-être déjà en réapprenant à manger « en pleine conscience », en écoutant nos signaux de faim, en dégustant nos plats avec tous nos sens (vue, odorat, toucher, goût...) afin d'apporter à notre cerveau un maximum de plaisir qui lui permettra de réduire la prise alimentaire » tout naturellement ».
Ensuite, en cessant de nous culpabiliser au moindre écart, en apprenant plutôt à l’identifier, à le gérer, pour éviter ce stress toxique qui peut nuire à la perte de poids.
En ne comptabilisant plus les calories de la journée, en ne montant plus, tous les jours, sur sa balance,  attitude obsessionnelle et source de stress et de démotivation. 
En rééquilibrant notre alimentation !

En fait, apprenons tout simplement à prendre soin de nous, à aimer notre corps, à nous juger avec bienveillance, à retrouver du plaisir. Respectons notre faim, écoutons nos sensations , ainsi nous retrouverons et conserverons notre poids d'équilibre, car nous aurons compris que nous pouvons nous sentir heureux et pleinement vivant autrement qu'en mangeant sous le coup de l'émotion.

 Marie Dominique AZPIAZU
Diététicienne nutritionniste
06 48 84 50 37
mariedoaz@hotmail.fr

jeudi, juin 11, 2020

Aujourd'hui, commençons par notre corps !



Le corps est un sujet. 
Les désirs de réussite que vous avez concernent-ils votre corps ? ou au contraire, vous ne vous en souciez pas.
Faites si vous le souhaitez cet exercice.
Installez vous confortablement et revenez à votre présence.
Ecrivez les mots "mon corps"au milieu de la page  et laissez émerger naturellement ce qui vient.
Puis, pour aller plus loin, visitez chacune des parties de votre corps en commençant par les pieds ou la tête peu importe, mais n'oubliez personne.
Et laissez apparaître ce qui doit apparaître. Rien n'est plus simple que de se connecter à son corps mais le plus souvent, nous l'ignorons, nous le détestons, nous le forçons... et nous ne sommes pas avec lui avec bienveillance.
Une fois l'état des lieux accompli, que désirez vous pour votre corps ? une meilleure santé ? un corps plus mince ou plus gros ? un corps plus apaisé ? un corps plus souple ? un corps plus fort ? Que ressentez vous quand vous pensez à lui ? peur ? fierté ? joie ? colère ? Avez vous des pressions ? des pulsions ? des injonctions ?
je vous propose alors de prendre une autre feuille de papier et d'écrire une lettre à votre corps, de lui parler.
Et si vous sentez vraiment que votre corps vous pose problème, vous pouvez m'envoyer votre lettre et nous ferons une séance ensemble via Whatsapp ou par téléphone, séance offerte pour les lecteurs, lectrices de ce blog. Cette séance sera un état des lieux de ce qui se joue avec votre corps et ensuite libre à vous d'aller plus loin avec les techniques de votre choix.
Voici mon adresse : caropomarede@gmail.com
à très bientôt




mardi, juin 09, 2020

Citation, réflexion : la réalisation de mes désirs






"Le pouvoir qui caractérise le succès est le pouvoir de votre pensée. 
Comment accorder votre vie à vos projets et à vos ambitions "

Napoleon Hill 

Nous connaissons le pouvoir de nos pensées. Nous reconnaissons, parfois même, que nous avons crée notre réalité à force de la redouter et donc de la penser.
Nous souhaitons toutes et tous le succès et peu importe ce que nous mettons dans le terme "succès", succès matériel, émotionnel, mental, succès lorsque nous réussissons un défi, succès lorsque nous libérons un scénario, succès quand nous quittons une façon de penser qui ne nous va plus..... peu importe ce que vous entendez pas succès mais surtout ne fermez pas cette notion dans un clivage pauvre/ riche.
Le succès est applaudit dans certains pays, certaines cultures, jalousé ou  récusé dans d'autres, mais au final, nous voulons toutes et tous connaître la réussite, sentir la fierté, la légèreté, la reconnaissance, la liberté ou tous les sentiments positifs  qu'elle procure.
Alors je vous propose de :
  • faire la liste de ce que vous souhaitez réussir (faites vous plaisir, osez exprimer vos désirs, acceptez d'imaginer de sortir de votre situation.....), recherchez dans quel secteur de votre vie, vous désirez l'abondance, la prospérité, la bonne fortune ... et surtout ne restez pas dans le point de vue matériel. C'est bien plus vaste que cela 
  • vous interroger sur le fait que vous avez déjà peut être réussi, dans l'instant présent ! dans ce cas, vous pouvez arrêter l'exercice et dans le cas contraire, nous continuons
  • regarder votre liste et demandez vous si c'est possible ? c'est à dire, tout en restant réaliste, ne vous fermez pas la porte d'un impossible possible
  • déterminer ce que la réalisation de ces souhaits apporteraient au monde, à votre entourage, à votre famille .... 
  • écouter la petite voix qui va vous dire que c'est impossible, que vous ne pouvez y parvenir, que c'est utopique et posez vous juste la question "est ce vrai ?"
On se retrouve très vite 
affectueusement

vendredi, juin 05, 2020

C'est le weekend, alors ....


Qu'il fasse beau ou qu'il pleuve,
que vous soyez seul(e) ou avec du monde,
que vous sachiez le faire ou non,
que votre vie aille bien ou pas tant que cela,
faisons, ce weekend, une pause !
et laissons, notre enfant libre (il est en nous) s'éclater, rire, jouer, se baigner, courir, faire ce qu'il aime.
C'est le weekend, alors profitons!!

mercredi, juin 03, 2020

Aujourd'hui, je fais vibrer mon corps et je reviens ici



Certaines personnes pensent plus que d'autres, leurs pensées sont plus rapides, plus nombreuses mais nous pensons toutes et tous et nous ne pouvons pas arrêter nos pensées. Certaines personnes sont tournées beaucoup vers le passé, ils éprouvent notamment de la tristesse, de la rancœur, de la nostalgie, mais nous sommes toutes et tous le fruit de notre histoire, de nos événements traumatiques ou non, de notre enfance.
Certaines personnes sont tout le temps dans le futur afin de contrôler ce qui va se dérouler ou de s'angoisser sur ce qui peut se passer mais nous avons toutes et tous une tendance à nous placer dans le lendemain pour nous rassurer, nous donner l'impression que nous sommes les maîtres de notre vie.
Par les pensées, nous sommes souvent dans le passé,
par les pensées, nous sommes beaucoup dans le futur,
par les pensées, nous pouvons souffrir et ne pas vivre notre vie, celle qui se déroule dans l'ici et maintenant.
Alors je vous propose aujourd'hui de vous isoler dans une pièce, de mettre un haut parleur sur votre portable et de cliquer sur ce lien. Shaking meditation
Sur la musique spécialement conçu par Manose Lien Manose, debout, laissez votre corps trembler, vibrer et débarrasser vous du futur, du passé et des pensées. Revenez à votre corporalité.
Puis à la fin de la musique, ralentissez vos vibrations et écoutez votre corps.
Belle journée

lundi, juin 01, 2020

Aujourd'hui, je me requinque dans mon environnement !


Bonjour à toutes et à tous,
je sais, je suis moins assidue sur ce blog que pendant le confinement mais la vie a repris et ce n'est pas évident d'écrire chaque jour.
Je vous propose un cheminement pour se "re" booster à plusieurs niveaux parce que, je ne sais pas vous, mais je trouve ce dé confinement bien fatiguant.
Tout d'abord, nous avons toutes et tous noté la hausse sonore de notre environnement. Nous avions l'habitude du calme et nous re voilà dans les bruits de voitures, de travaux.... et il est difficile de réentendre les oiseaux, de goûter au silence du soir ou du matin, de percevoir les bruits des feuilles dans les arbres.
Mais l'environnement énergivore peut également être les personnes autour de vous, un rythme de vie et les conditions de vie.... . Nous pouvons essayer de les aménager pour que tout cela soit plus supportable, moins fatigant mais souvent le changement ne dépend pas de vous, alors l'adaptabilité est essentielle.

  • Créez vous un espace de paix : chez vous, il est essentiel d'avoir un espace de repos, même tout petit, même juste un coin, peu importe. Cet espace est conçu par vous et vous êtes la seule personne qui peut juger si c'est reposant ou pas. 
  • Accordez vous des moments de paix et de silence : vous n'avez pas besoin de vous isoler pendant des heures, ou de partir au fin fond de l'inde pour avoir la paix. Vous n'avez pas besoin d'attendre vos vacances pour avoir la paix. C'est tout de suite, aujourd'hui, vous décidez des moments de paix. Une musique zen en transport, un moment de silence en voiture, une heure sans parler, une méditation où vous écoutez juste votre respiration, tout simplement.
  • Privilégiez des nourritures énergisantes : tout ce que nous ingérons a une influence sur notre énergie vitale. Alors je mange sain, je m'entoure de personnes saines et bienveillantes, je regarde des programmes qui me donnent la pêche et je m'abreuve de lectures enrichissantes.
  • Listez vos capacités et ressources pour accepter et peut être transformer votre environnement. Avez vous remarqué que lorsque nous sommes fatigué(e)s, nous sentons une forme d'impuissance, de découragement et de déprime. Par contre, lorsque nous sommes en pleine forme, nous avons la sensation d'être capable de surmonter des montagnes. Alors, n'oublions pas nos ressources car nous en avons, toutes et tous!
Belle journée 


Aujourd'hui, je suis dans l'accueil, avec douceur

  Lorsque j'ai commencé la sophrologie, j'ai particulièrement apprécié la notion d'"accueil". Nous sommes le plus souv...