mardi, mars 31, 2020

Jour 15 : Et si aujourd'hui, je pratiquais le "rien faire" ?

Pixabay


Ne rien faire, un rêve pour certain(e)s, un cauchemar pour d'autres. 
Même en confinement, nous n'arrêtons pas le faire. Nous nous occupons, de la maison, des enfants, de notre travail, du linge, du jardin, nous téléphonons, nous regardons des séries, des films, nous partageons des posts, nous écoutons de la musique, nous lisons…. j'ai vu des articles qui donnaient une liste de choses à faire pour ne pas s'ennuyer. Car l'ennui est synonyme de déclin, de vide, de dépression. Ou pas.

lundi, mars 30, 2020

Jour 14 : aujourd'hui, j'aére tout, je nettoie

Pixabay



Nous sommes au 14ème jour de confinement. Besoin d'aérer, de faire rentrer de l'air, frais si possible.

MA MAISON 
Je commence par mon lieu de confinement : j'ouvre les fenêtres, je fais circuler l'énergie en retirant tout ce qui est inutile et inesthétique. Je dépoussière, je trie, je prepare des sacs de dons, je mets de la musique pour m'accompagner dans ma purification. Sons carillon, cliquez ici

dimanche, mars 29, 2020

Jour 13 : aujourd'hui, je vis ma liberté

Photo Pixabay


Malgré ce confinement, malgré cette restriction de sortie et cette interdiction de rapprochement, malgré cette situation anxiogène et contagieuse, malgré cette impression de se lever pour rien, malgré ce sentiment d'impuissance, malgré cette distance que nous mettons avec l'autre qui n'est pas compagnon de confinement, malgré cette écoute de petits signes de fièvre ou de douleurs en nous ou chez les gens que nous aimons, nous sommes libres.
Nous sommes libres d'envoyer des pensées d'amour autour de nous. Nous sommes libres de prendre ce temps pour une occasion extraordinaire d'élévation de conscience. Nous sommes libres de préférer l'amour à la peur. Nous sommes libres de recevoir ce qui nous fait du bien et uniquement ce qui nous fait du bien. Nous sommes libres de rejeter ce qui nous fait du mal. Nous sommes libres de prévoir l'avenir, de construire de nouveaux projets, d'interroger nos désirs, de lister nos besoins. Nous sommes libres de réfléchir à notre essentiel. 
La liberté est une valeur essentielle en sophrologie. Libre de faire ou non, de dire ou non, de participer ou non.

Pour ressentir cette liberté, je vous propose cette méditation du courant indigo cliquez ici
Puis au cours de la journée, lorsque vous avez des choix a faire, connectez vous à votre cœur pour choisir. Si par exemple, vous vous sentez d'humeur chagrine, écoutez l'impact de cette humeur sur votre être et choisissez un autre état d'être et si vous y parvenez (je pense autrement, j'agis autrement et je parle autrement), écoutez l'impact en vous de ce choix. 

samedi, mars 28, 2020

Jour 12 : il n'y a plus d'urgence, je prends mon temps

http://www.efficaciteautravail.fr/2016/08/retrouver-temps-faire-choses/

Je vous avoue que depuis quelques années, je me sentais triste de ne pas pouvoir voir certaines de mes amies car nous étions trop occupées, je me sentais désemparée de finir une journée sans avoir pris le temps d'appeler ma mère, je me sentais énervée d'achever ma matinée sans avoir consacré un temps pour une méditation. Je vous avoue que depuis quelques années, en voyage ou à Bayonne, je voyais autour de moi des gens pressés. Je me disais que l'urgence était signe d'activité et de réussite. Je me disais qu'être très occupé était preuve de grande notoriété. Je me disais qu'avoir le temps témoignait d'une incapacité à rentrer dans la vitesse du monde. Sans cesse plus vite, de plus en plus d'urgence. Mais quelle urgence ? 
Avec ce confinement, nous n'avons plus d'urgence. Nous prenons le temps de nous appeler, de nous parler. Nous prenons des moments pour nous, pour notre famille. Nous ralentissons. Nous respirons. Nous rangeons, nous écoutons notre entourage, nous cuisinons, nous partageons, nous dépoussiérons. En fait, nous avons quitté l'urgence pour ce qui est important pour nous.
Et la seule chose qui m'effraie est que nous repartions, comme si de rien était, après le confinement, dans la même énergie, dans la même frénésie.

Comme j'ai le temps : 

  • je liste tous les avantages d'avoir du temps (depuis le début du confinement) 
  • je liste ce qui est important pour moi, dans ma vie, actuellement
  • je danse sur cette musique de Deva Premal cliquez sur ce lien  en prenant tout votre temps, en ralentissant et en laissant votre corps s'exprimer librement 
  • je profite de tout ce temps pour faire si j'ai envie de faire, de ne rien faire si je n'ai rien envie de faire.....

vendredi, mars 27, 2020

Jour 11 : Aujourd'hui, je deviens chêne


En nous laissant emporter par la situation, par des émotions diverses, par des pensées obsédantes, par des informations de toutes parts, nous perdons notre ancrage au corps.
Alors que la première des choses à faire est de revenir au corps.
Nous avons laissé notre corps à la médecine en lui  demandant de nous prendre en charge, de nous guérir. Nous avons abandonné notre corps au profit de notre mental, en quittant nos pieds ancrés sur la terre pour mettre toute notre énergie et notre attention dans notre tête. Nous avons parfois sollicité notre corps en lui demandant d'aller plus loin, plus fort, plus vite, plus résistant.
Et bien, maintenant, retrouvons notre ancrage et notre connexion au ciel. Comme un chêne, robuste et fort, ancré entre terre et ciel, majestueux et vertical. Soyons debout, hommes et femmes, dignes et alertes, sentons notre lien sur cette terre.

Pour retrouver mon ancrage et être un chêne. 

  • Debout, chez vous ou dans votre jardin si vous en avez un. Les jambes légèrement écartées (largeur des hanches) les genoux souples. Trouvez votre stabilité, sentez l'adhésion de vos pieds sur la terre, faites une profonde inspiration en détendant votre bassin et remontez votre souffle jusqu'à votre cœur puis expirez par la bouche en contractant votre ventre. Faites le plusieurs fois
  • Je fais l'exercice de cette guérisseuse, je le trouve très efficace cliquez sur ce lien 
  • Puis dans une posture confortable, je visualise mon arbre (ce n'est peut être pas un chêne mais visualiser un arbre bien ancré), je le vois, je le sens et avec son accord, je m'approche de lui. Je touche sa texture, son tronc, je regarde sa dimension, sa puissance, je le respire, je peux même lui demander de m'accompagner dans cette épreuve, de me donner un peu de sa force, il est généreux mon arbre. Je l'entoure de mes bras et je le remercie. 
Belle journée et à demain  




jeudi, mars 26, 2020

Jour 10 : Portes ouvertes : prendre de soin de soi


J'ai décidé d'ouvrir les portes de mon blog aujourd'hui à Stéphanie Guiberteau, thérapeute du corps et de l'image de soi. Je vous laisse découvrir :




Tout d’abord, merci à Caroline de m’inviter sur son merveilleux blog Une Intention par jour qui m’inspire.
Il y a déjà quelques jours que j’organise, je range, je trie, je travaille, je cuisine, je nettoie, je parle au téléphone et regarde des écrans … tout cela à la maison.
J’ai un peu l’impression de perdre mes repères, pas vous ? Quel jour est-on ? Cela ne fait que 10 jours que nous sommes en confinement ? seulement ? Comment vais-je tenir 5 semaines encore ?
Je vous propose donc aujourd’hui de retrouver vos repères en vous reconnectant à votre corps, à vos sensations internes et donc à vos besoins profonds, vos valeurs (Qu’est-ce qui est important pour moi finalement ?) Connaissez-vous les 7 sphères de la bienveillance corporelle ? Y-a-t-il une sphère que vous aimeriez aborder aujourd’hui ? 
  • L’alimentation bienveillante : est-ce que je prépare des repas équilibrés, bons pour ma santé et celle de ceux que j’aime ? ai-je fais des choix en cohérence avec mes valeurs ? ai-je mangé en pleine conscience, en prenant le temps de percevoir les sensations, les émotions ? ai-je respecté mes besoins physiologiques et émotionnels ? 
  • La sphère du corps en mouvement : qu’ai-je fais ces derniers jours pour mettre mon corps en marche, en action ? mes efforts étaient-ils justes ? 
  • La sphère des soins corporels : est-ce que je m’accorde des moments pour m’occuper de mon corps ? est-ce que je le cajole suffisamment ?
  • La sphère du look : Et si j’explorais ma capacité à me faire beau/belle pour moi, pour les autres ? Quel vêtement ai-je osé mettre ces derniers jours ?
  • La sphère du rythme : est-ce que je m’accorde du repos en temps normal ? Comment est-ce que je vis ce moment de calme, de pause, de parenthèse ?
  • La sphère de la relation intime, de la sexualité : et si j’osais explorer cette partie de moi ?
  • La sphère de l’engagement social : pensez à ce que vous pourriez faire après le confinement pour aller vers les autres, passer plus de temps avec ceux qui vous sont chers
Douceur et voyage intérieur
Earth Prayer par Snatam Kaur : https://www.youtube.com/watch?v=SYolzWpE1Z4 

Stéphanie GUIBERTEAU 
THERAPEUTE DU CORPS & DE L’IMAGE DE SOI
www.merveilleusementbien.com – Facebook – Instagram – Linkedin 
RdV sur Doctolib.fr (Bidart – Biarritz – à distance) - 06 18 00 24 92

mercredi, mars 25, 2020

Jour 9 : je traverse, tout passe


si je me sens mal, 
je traverse mes pensées,
je traverse mes émotions,
je traverse mes peurs et mes colères,
je traverse mes états d'âme,
je traverse mes moments difficiles, 
je traverse ce confinement, 
je sais que tout passe, rien n'est permanent
En traversant, je me détache de ce qui peut me fatiguer, me fragiliser, me contracter, me rendre malade. 

je vous propose de vous laisser aller, assis(e) ou allongé(e) et de vous laisser porter par cette magnifique musique cliquez sur ce lien , le temps de complètement vous détendre.
Puis sur cette chanson je clique et je vais dans mon paysage , je vais me détendre dans mon paysage, faire jouer l'enfant en moi, le reposer, lui parler, le rassurer et le protéger. Je suis avec la petite fille ou le petit garçon que j'ai été, je suis là pour elle ou pour lui et je lui dis que TOUT VA BIEN !!

Je vous invite également sur le sommet de la conscience, beaucoup de conférences gratuites pendant 10 jours Cliquez ici pour s'inscrire


mardi, mars 24, 2020

Jour 8 : j'ai besoin de prendre l'air alors j'écoute et je visualise



Nous sommes jour 8, cela parait surréaliste et pourtant c'est notre réalité. J'ai une furieuse envie de me balader dans la nature, de marcher sur la terre chaude, de me connecter aux arbres et au vent, de respirer les embruns au bord d'une plage, d'écouter les sons des oiseaux des tropiques ou d'ailleurs, de regarder le ciel allongée dans l'herbe, de sentir l'herbe fraichement coupée, alors je vous propose des sons, il vous suffit de vous allonger et de fermer vos yeux. Laissez votre imagination vous amener là où vous avez envie d'aller.

Avez vous envie de :
Belle journée à vous 

lundi, mars 23, 2020

Jour 7 : je fais la liste des avantages et des inconvénients de cette situation


Après une semaine de confinement, après avoir organisé notre lieu de refuge, notre rythme de journée, nos protections, nous pouvons commencer à nous interroger.
Je ne sais pas si il y aura une grande réunion de tous les chefs d'états afin de mettre du sens à tout ça, mais nous pouvons individuellement nous poser les bonnes questions nous concernant.
Toute difficulté, surtout majeure, est une merveilleuse occasion de mettre plus de sens, d'apprendre sur soi et sur le monde.
Regardez la photo de mon post, c'est une image de Venise. Les canaux de Venise sont limpides et les dauphins nagent dans le port de Cagliari. La nature reprend ses droits.

Je vous propose une petite méditation que vous  pouvez faire  (vous pouvez enregistrer votre voix): 
Cliquez sur ce lien
Je vous invite à vous détendre et à fermer vos yeux, dans une posture agréable. Passez en revue chacune des parties de votre corps et allez dans un paysage, un endroit qui vous ressource, imaginaire ou réel. 
Dans ce paysage, vous pouvez être vous même sans danger, vous êtes en sécurité. Vous vous reposez, vous observez l'espace autour de vous, sa beauté, sa force, sa paix…. 
Puis vous vous installez dans un espace encore plus confortable, votre espace de méditation.
Et vous pouvez vous poser les questions suivantes :

Après une semaine de confinement, quel(s) cadeau(x) avez vous reçu ? Qu'est ce que cette situation vous permet de faire ou d'être ? 
Et au contraire, quelle difficulté rencontrez vous ? qu'est ce qui vous dérange dans cette épreuve ? Qu'est ce qui vous énerve ? vous fait peur ? 
Enfin, de quoi avez vous besoin pour vivre au mieux cette semaine ? 

A demain mes amies, amis.



dimanche, mars 22, 2020

Jour 6 : aujourd'hui, si nous allions voir nos peurs ?

Danse des 5 rythmes en Ardèche 


Ce n'est peut être pas aujourd'hui que vous allez affronter la peur, c'est peut être à un autre moment mais je pense que nous traversons toutes et tous la peur. Certaines personnalités plus que d'autres mais quoiqu'il arrive, nous avons par moment une peur qui remonte face à la maladie, à l'annonce des décès, à l'inconnu, à la perplexité des scientifiques ….
Nous n'allons pas éradiquer notre peur, elle reviendrait plus forte, plus puissante et plus tétanisant. la peur est émotion protectrice et elle nous informe de notre besoin d'être rassuré(e), protégé(e).

Je vous propose le cheminement suivant lorsque je ressens la peur monter en moi :
  • je m'arrête et j'accueille la peur dans mon corps
  • je lui donne une note de 0 à 10 en sachant que 10 est le plus fort
  • si la densité est très forte, je me lève et je fais trembler mon corps, toutes les parties de mon corps bougent et tremblent, ainsi j'évacue le trop plein (vous pouvez danser sur la danse des 5 rythmes de Gabrielle Roth  cliquez sur le lien pour danser sur les 5 rythmes )
  • je me pose et je respire, j'accentue l'expire en soufflant par la bouche
  • je laisse la peur vivre en moi, je la vis intensément, dans ses perceptions et je reste ainsi jusqu'au retour au calme (elle va se calmer obligatoirement)
  • je laisse venir mon discours intérieur, la croyance ou la pensée associée à la peur et je la confronte à la réalité (par exemple : j'ai peur de choper ce virus ! est ce que pour le moment je suis malade ? non ) et je regarde avec lucidité l'évenement déclencheur : qu'est ce qui m'enseigne ?
  • je vais chercher en moi la qualité qui va m'aider à calmer cette peur, peut être la confiance ….
  • Je respire ensuite tranquillement en me disant "j'inspire la confiance, je diffuse la confiance à l'expire"
  • je termine par une méditation sur la musique Devi prayer cliquez sur ce lien

samedi, mars 21, 2020

Jour 5 : la nature respire mieux et moi aussi



Avez vous remarqué la nature autour de vous, elle semble se reposer. Enfin, moins de circulation, moins de pollution, de bavardage et d'agitation. La nature semble reprendre son espace, elle respire mieux, plus amplement.
Alors profitons de ce samedi (déjà samedi) pour respirer en conscience.

Pour mieux respirer, je vous propose : 

  • j'écoute mon inspire et mon expire, soyez totalement dans le flux respiratoire 
  • a chaque inspire, je compte 1 2 3 4, en haut de l'inspire je compte 1 2 3 4, à l'expire je compte  1 2 3 4 5 6, en bas de l'expire, je compte 1 2 et je recommence 
  • je me branche sur la cohérence cardiaque avec des sonorités méditatives cliquez sur ce lien
  • a chaque inspire, je gonfle légèrement mon ventre, à l'expire le ventre se rétracte, sans exagération
  • je me laisse emporter par la voix de bernard Giraudeau dans la méditation du souffle cliquez sur ce lien
A demain 

vendredi, mars 20, 2020

Jour 4 : aujourd'hui, je deviens un vrai roseau

: Nicolas Kouprianoff | Photographie d'Art
Il y a une qualité très importante en sophrologie, c'est l'adaptabilité. Cette capacité de faire ou d'être fonction de ce qui se déroule. Nous adaptons notre technique et nos outils à la personne en face de nous, au problème posé et à son évolution, à nos capacités aussi. Nous sommes souples comme des roseaux.
Avec ce satané virus, nous allons apprendre à développer notre capacité roseau.  Nous y sommes obligés.  Notre visibilité est quasi nulle, nous sommes contraints de vivre au jour le jour. 

Je développe ma capacité d'être roseau en :

  • vivant intensément l'instant présent, je suis là, dans le moment, dans l'espace aussi où tout se déroule 
  • en relâchant, dans l'instant, toutes les crispations, tensions qui peuvent apparaitre sur le moment, par une expiration consciente, profonde et longue
  • en restant souple, comme un roseau, qui bouge au gré du vent, du temps, des évènements…  
  • en respirant en conscience dans tout votre corps (inspiration, mon ventre se gonfle, le souffle remonte jusqu'au thorax, et lorsque j'expire, mon thorax se retracte et mon ventre aussi, je dessine une vague de respiration dans mon corps )TOUT RESPIRE EN MOI  
  • ne prévoyant rien (ou juste le rituel corporel, la méditation quotidienne, la séance de yoga....) et en écoutant mes envies, mes besoins.
  • en laissant passer les pensées anxieuses comme des nuages dans le ciel…..
et enfin, en dansant sur cette magnifique chanson de Snatam Kaur lien sur you tube

A demain mes amies, amis, nous allons sortir de cette situation plus fortes et forts, plus conscientes et conscients, plus humaines et humains encore.

jeudi, mars 19, 2020

Jour 3 : aujourd'hui, je me protège des mauvaises nouvelles

Credit photo APSHD.fr


Comment allez vous ? comment vous sentez vous ? avez vous noté que le mouvement fait du bien ? soyons dans l'expérience. 
La vie nous invite à vivre une nouvelle expérience, soyons l'esprit ouvert et le cœur connecté pour traverser cette situation. Nous allons avoir nos hauts, nos bas, normal mais le plus important est d'en sortir en bonne santé et avec le moral.
Nous vivons dans une situation saturée d'informations. Elles viennent des réseaux, de la télé mais aussi des personnes. 
J'ai fait l'expérience hier de l'impact de nouvelles angoissantes sur mon moral. Donc, il est essentiel d'être prudent et toujours se demander si c'est vrai. En se posant cette question, nous revenons à la réalité, à notre réalité. En se posant cette question, nous stoppons le discours intérieur qui peut partir très vite dans un scénario catastrophe. Et si cela vous semble vrai, qu'est ce que la situation exige que je fasse? Le plus souvent : RIEN car nous ne pouvons pas faire grand chose. 

Alors pour éviter les mauvaises nouvelles :

  1. je place mon lieu de confinement dans une bulle de protection et de lumière  (je peux y mettre ma ville, mon pays et la planète toute entière)
  2. je choisis bien mes interlocuteurs (car nous pouvons tomber sur une personne très pessimiste ) et je change le sujet de conversation si je m'aperçois que la conversation devient négative
  3. je ne regarde que les programmes qui me donnent de la confiance et de l'énergie (de toutes les façons, ne vous inquiétez pas, si il se passe quelque chose, vous le saurez) 
  4. Je vais chercher la partie Adulte en moi, celle qui se confronte à la réalité 
  5. je protège mon moral grâce à la partie parent bienveillant en moi 
Pour contrer et se protéger des mauvaises nouvelles, je vous propose cette vidéo de recentrage de Thierry Janssen très intéressante avec une méditation.
Vidéo de Thierry Janssen 

A demain et portez vous bien 

mercredi, mars 18, 2020

Jour 2 : aujourd'hui, je me crée un petit rituel corporel


Bon, n'imaginez pas que nous allons faire du ménage pendant plusieurs semaines. Nous y reviendrons mais là, il est essentiel de se créer un petit rituel pour faire bouger son corps. Ce rituel est une mise en mouvement (car passer plusieurs jours à manger et ne plus pouvoir aller marcher… je ne sais pas comment font les italiens). De plus cette mise en mouvement va nous permettre de nous défiger (notre corps peut se contracter par l'angoisse, la peur ou la cogitation).

L'idée est de commencer sa journée par des mouvements et de la respiration.
Si vous n'avez aucune idée, je vous propose :


  • Debout, les jambes légèrement écartées, les bras le long du corps, à l'inspiration, les bras s'élèvent à l'horizontal sur le côté avec les paumes de mains vers le ciel, étirement de tout mon corps puis avec l'expire, le ramène mes bras vers le bas. Je le fais 3fois, en conscience, avec le souffle et avec l'idée que je prends soin de moi. (Je peux même imaginer que je crée une bulle de protection autour de moi, une bulle de lumière qui me protège de tout.) 
  • Pour bien me décrisper, je tends chacune des parties de mon corps à l'inspire et je relâche à l'expire, afin de libérer les micro tensions 
  • Puis je bouge mon corps librement, comme il en a envie, avec un souffle conscient et une douceur bienveillante, sur cette musique : .Musique pour une danse consciente
  • Je m'amuse chaque jour à bouger sur l'energy routine de Donna Eden. Lien pour l'énergie routine
Voilou, nous nous retrouvons demain, bon courage 

mardi, mars 17, 2020

Jour 1 : Aujourd'hui, je prépare mon foyer pour vivre au mieux la situation

Je me suis surprise, à 7H du matin, de commencer ma journée avec un rythme rapide et d'un coup, j'ai réalisé que nous étions en confinement.
Dehors, tout est calme et silencieux. Mais en dedans peut régner le chaos face à une situation inédite qui oblige chacune et chacun à un retour chez soi et en soi.
Nous pouvons vivre ces jours d'isolement en imaginant le pire, en s'inquiétant pour notre famille et ami(e)s, en se posant mille et une questions, en s'agitant et en tournant en rond, en regardant les news. Nous sortirons de cet épisode peut être en bonne santé physique mais épuisé psychologiquement (surtout qu'en sortant de cette situation, nous allons devoir mettre le turbo!)
Ce matin, maintenant que le cadre est posé, je me suis demandée comment vivre ces jours au mieux, en pleine conscience et confiance.
Alors je vous propose cette expérience, de vous retrouver chaque jour avec une intention pour bien vivre cette journée et peut être même lui donner du sens.
Chaque difficulté est une occasion de grandir, d'évoluer.




Aujourd'hui, je prépare mon foyer pour vivre au mieux la situation. Ménage, rangement, nettoyage, organisation, sont autant de possibilités pour supporter le lieu dans lequel nous allons passer plusieurs jours. Je vous invite à suivre la jolie japonaise Marie Kondo  qui vous donne une vraie leçon de rangement et surtout elle vous invite à être en harmonie avec votre foyer.
Site de Marie Kondo
C'est peut être également l'occasion de redéfinir les règles de vie avec mes compagnons de confinement. Ainsi, avec un cadre clair, nous éviterons les conflits. A demain 





lundi, mars 16, 2020

Restons chez nous et méditons



Il semblerait que le temps est venu le temps pour un retour vers soi, chez soi et en soi.
Je ne vais pas écrire sur ce que nous vivons car j'ai déjà une petite overdose en lisant les réseaux sociaux.
Vu que j'ai fermé mon cabinet (mais je continue en facetime pour ceux et celles qui le souhaitent) je vais vous proposer chaque jour une intention pour traverser cette situation au mieux.

Aujourd'hui, nous allons prendre un moment pour nous isoler (facile non?) et nous asseoir confortablement. Installé(e), respirons profondément en faisant une pause en haut de l'inspire et en bas de l'expire. A l'inspire, j'inspire la confiance et à l'expire, j'expire la peur. 
Fixons un point et laissons nos pensées (nombreuses en ces temps incertains) passées comme des nuages. Restons ainsi jusqu'à ce que nous sentions le calme s'installer. 
A demain .....

vendredi, mars 13, 2020

Intention du jour : ne laissons pas nos pensées nous polluer


Comme vous le savez peut être déjà, nous avons à peu près 60 000 pensées par jour. Beaucoup de ces pensées sont dans l'anticipation, grande capacité de l'être humain et en même temps, un vrai cauchemard pour note bien être !
Il est impossible d'arrêter les pensées. Par contre, grâce à des pratiques, la méditation par exemple, nous pouvons dompter le cheval fou qui est notre mental.
En ces temps incertains, il est absolument essentiel de ne pas laisser les pensées angoissantes, négatives, anticipatoires et alarmantes vagabondées dans notre cerveau et tout envahir. 
Dompter le mental n'est pas chose facile, nous le savons. Mais ce n'est pas chose impossible.
Alors, voici quelques astuces lorsque votre mental s'emballe :
  • je me pose et j'observe ma prochaine pensée  (vous allez voir, il n'y a rien qui vient)
  • je me pose et j'observe la couleur de ma pensée, si elle est sombre, je la remplace par une pensée positive
  • je me pose et je me centre sur ma respiration en comptant (inspire 1 2 3 4 , en haut de l'inspire 1 2 3 4, expire 1 2 3 4 5 6, en bas de l'expire 1 2)
  • je me répète des affirmations positives qui me vont bien (il y en a une qui circule, se dire à chaque fois que je bois de l'eau "le monde est en paix et moi aussi ", il s'agit d'un mouvement "boire de l'eau et nourrir la Paz") et ainsi nous élevons les vibrations, bien basses en ce moment
  • ma technique : je me pose et je fixe un point devant moi et ainsi la pensée s'éloigne
Ne nous laissons pas nous éloigner de nous et des autres, se protéger ne signifie pas se séparer mais au contraire être bien avec soi et solidaire avec l'autre.

jeudi, mars 12, 2020

Intention du jour : vivons cette journée avec intensité



"Chaque jour porte en lui la grâce d'une poésie protectrice de tous les instants" Davina Delor

Vivons cette journée comme la première de notre vie,
vivons chaque instant avec appétit,
savourons tout ce que nous recevons,
donnons tout ce que nous pouvons donner,
soyons dans l'instant avec intensité.

Belle journée

mardi, mars 10, 2020

L'importance de se recentrer pour ne pas céder à la panique

Alona Savschuk IStock


Je ne regarde presque plus les informations. Pourquoi ? car, pour moi,  elles sont toxiques et anxiogènes et j'ai besoin de positif et de confiance pour continuer à avancer et faire mon job.
Mais j'ai un portable (comme tout le monde) et depuis des semaines, je reçois des messages de plus en plus alarmants sur le coronamachinchose.
Nous sommes tous et toutes dans le même cas et nous pouvons toutes et tous glisser rapidement vers l'agitation, la peur et la panique. Certain(e)s y sont déjà.

Dans toutes situations, le plus important est de se recentrer. Se poser tranquillement, respirer profondément et écouter son centre, son calme intérieur, son silence.
Pourquoi ?
  • parce que je retrouve de la confiance et de la force
  • parce que reviens à mon adulte et même si je suis en prise direct avec la réalité, je peux répondre aux questions qui terrorisent mon enfant intérieur  
  • parce que je peux ainsi rassurer mon enfant intérieur 
  • parce que le calme renforce mon système immunitaire
Et avec le calme, nous avons de la place pour donner du sens car n'oublions pas : "qui dit difficulté dit évolution". 

lundi, mars 09, 2020

L'importance de l'attention pour lutter contre la fatigue



Bonjour à toutes et tous, 
j'ai eu la chance (enfin) de voir ce film magnifique "un monde plus grand" avec Cécile de France, qui nous fait voyager dans le monde des chamanes et de la Mongolie, adaptation du livre de Corinne Sombrun (Mon initiation chez les Chamanes). 
Une remarque de la Chamane m'a interpellée  "si tu mets de l'attention dans tes gestes, tu ne seras pas fatiguée!"
Alors tentons aujourd'hui et tout au long de la journée de mettre de l'attention lorsque nous mangeons, parlons, faisons, marchons, travaillons, respirons…. et voyons si ça marche. Déjà, en ayant testé sur le début de la matinée, j'ai constaté que nous ne pouvons pas faire deux choses en même temps, impossible! Ensuite, cette attention particulière pose la question "qu'est ce que je suis en train de faire ?", obligatoirement. Si je mange (vite fait) un truc, je me demande automatiquement "ai je vraiment faim ou ai je envie de manger cela ?". Nous redonnons un sens à nos actes et nous quittons l'agitation du faire, source de stress. Et peut être, aurons nous accès à un monde plus grand!
Aujourd'hui, je suis attentive, totalement attentive. 

vendredi, mars 06, 2020

Ce week end, je m'ancre

L'ancrage est essentiel pour se sentir dans l'instant présent, pour revenir à la réalité, pour se ressourcer et capter l'énergie de la terre, pour ne pas se laisser partir dans des peurs hypothétiques dans le futur, pour éviter de paniquer et de perdre pied.
Ok mais comment je fais  ?
  • Pieds nus, chez moi, je marche lentement en déroulant bien le pied, 
  • Dehors, je place ma conscience dans mes pieds et j'inspire à chaque pas et j'expire pour le pas d'après,
  • Assis(e), j'imagine des racines de lumière qui partent de mes pieds vers le centre de la terre et j'inspire les ressources de la terre et en expirant, je diffuse 
Alors ce weekend, grâce à mon ancrage, je reviens à l'instant présent et je fais de cet instant, un instant merveilleux.

mardi, mars 03, 2020

J'aime les romans de Laurent Gounelle

J'aime les romans de Laurent Gounelle, ils me transportent et me nourrissent. Celui que je viens de terminer est sur le thème de l'ennéagramme, un outil de connaissance de soi et d'évolution de notre personnalité, je vous laisse le découvrir ….
Site de Laurent Gounelle 
Et vous, que lisez vous en ce moment ?





lundi, mars 02, 2020

L'importance de plonger en soi pour être mieux avec le monde



Nous recherchons beaucoup de l'extérieur. Nous attendons une reconnaissance de l'autre, une validation de qui nous sommes, de ce que nous pensons, de nos actions. Nous sommes heureux d'avoir des like sur nos parutions fb, nous apprécions les compliments et les flatteries, nous recherchons l'accord et redoutons le désaccord, nous sommes parfois des mendiants d'une reconnaissance, d'un regard positif, d'une parole encourageante….
 Comme le remarque si bien Jonathan Lehmann (Les antisèches du bonheur), Narcisse regarde son reflet dans l'eau,  comme nous recherchons la validation à l'extérieur.
Alors, si nous regardions plutôt à l'intérieur, si nous plongions dans notre être, pour voir le beau, le moche, le terrible, le magnifique, le profond, le superficiel, le difficile et l'aisé, le complexe et le niais…. bref notre monde intérieur. Et au fait qui aime mettre des étiquettes ? l'égo bien sur.
Plonger à l'intérieur de soi n'est pas chose facile. Au delà de la technique utilisée, l'idée est de trouver un état d'être grâce à des techniques telles que la méditation, le yoga…et parfois, nous trouvons un état de grâce, loin, très loin des étiquettes.




Pour être disponible

  S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pou...