dimanche, octobre 03, 2021

Note aux lectrices et lecteurs

un des premiers visuels de mon blog

 

Chères lectrices et chers lecteurs,

je souhaite vous partager ma grande difficulté à écrire dans mon blog depuis quelques mois. 

J'ai ouvert "Une intention par jour", il y a à peu près 10 ans (1500 posts au total). J'ai beaucoup partagé et j'espère que mes petits textes ont aidé certain(e)s. Je ne suis pas une écrivaine.

A l'heure actuelle, je trouve que nous sommes envahis par des conseils, réflexions, marches à suivre (ou à ne pas suivre) dans le domaine (très lucratif) du développement personnel. J'avoue que j'ai l'impression d'être une énième voix de plus à vous assener conseils et bonnes pratiques. 

D'autre part, l'association SOS SOPHRO que j'ai lancé en mi novembre dernier me tient à cœur et me demande du temps et de l'énergie. SOS SOPHRO

Je viens également d'entamer une formation en Hypnose Ericksonienne. Pour toutes ces raisons , je vais mettre un peu en veille ce blog, je le laisse ouvert car il y a des post qui peuvent vous intéresser et je viendrai partager mes trouvailles et mes expériences de vie de temps en temps. 

Plus j'avance sur ce chemin, moins je sais et plus je souhaite vivre pleinement l'expérience et continuer à aider les personnes qui viennent à moi. 

Je vous remercie pour votre présence et je vous dis "prenez soin de vous" !!

Si vous avez envie de partager, je suis là, présente et attentive sur caropomarede@gmail.com 

Aujourd'hui, je m'ouvre à mes ressentis


 

Nous continuons notre balade à travers les drivers qui nous mettent la pression. Si vous avez l'impression qu'il est préférable de serrer les dents plutôt que  de dire ce que vous ressentez, si vous ne demandez jamais de l'aide, une écoute ou tout simplement un câlin ou du réconfort, si on dit de vous que vous êtes froid(e) et un peu dur(e), si vous ravalez vos larmes pour dégainer vos armes, si vous dites que vous allez très bien alors qu'à l'intérieur de vous, vous vous sentez perdu(e), effondré(e) et seul(e), vous avez très certainement un SOIS FORT(E) en vous. 

Mais vous savez au fond que vous êtes très courageuses et courageux. Vous n'êtes pas du style à vous plaindre, à pleurnicher comme certain(e)s. Quoiqu'il se passe, vous avancez sans regarder en arrière, sans état d'âme. Alors maintenant, si vous vous arrêtiez un peu pour :

  • Accueillir vos émotions, sentiments, ressentis : cela vous fait terriblement peur mais vous pouvez trouver un professionnel qui vous aide à accueillir ce qui se passe en vous. On imagine toujours des choses très compliquées lorsqu'on nous parle de "gestion des émotions", vous gérez déjà tant de choses !! mais au final, oublions la gestion pour juste s'asseoir avec ce qui se déroule en vous, de l'écouter, le reconnaître, le nommer et peut être lui tendre la main. 

  • Oser demander de l'aide : Vous pensez que c'est un signe de faiblesse mais c'est juste au final un signe de votre humanité. Votre froideur n'est qu'un masque, en avez vous encore besoin ?

  • Vous permettre de pleurnicher, de vous plaindre, d'avoir peur.... pendant une heure, une journée mais vous le faites avec conscience, avec respect et bienveillance. Puis vous vous accordez un plaisir, un cadeau, un réconfort pour vous féliciter d'avoir laissé votre cœur s'exprimer. 

Belle journée



Pour être disponible

  S'installer à un bureau ou sur un fauteuil confortable. Aller chercher en soi toute la confiance, le calme aussi et l'harmonie pou...