dimanche, avril 29, 2012

Témoignage d'une femme en quête de liberté

Voici un nouveau témoignage d'une personne que j'ai rencontré à la ligue contre le cancer et nous avons pu ensemble poursuivre notre travail en séance individuelle.
Lisons le témoignage de cette femme très émouvante.
Inadvertance - Laurence Wagon
Comment avez-vous connu la sophrologie ?


j'ai connu la sophrologie grâce à la ligue contre le cancer qui met gratuitement une sophrologue à notre disposition.

Comment abordez-vous la séance ?  

j'aborde la séance en toute quiétude, sans réflexion ou appréhension, ouverte à ce qu'elle pourra m'apporter.  

Comment vous sentez-vous à l’issue de la séance ? 

A l'issue de la séance, je me sens apaisée, rassurée, remplie d'énergie et de confiance.

Quels ont été les effets des séances sur vous ?



La sophrologie m'a changé la vie de l'intérieur. Je suis devenue actrice de ma vie.J'arrive à mieux gérer mes colères ou mes peurs, d'où un sommeil naturel et tranquille.

La transformation dont je suis le plus fière, c'est de m'être retrouvée dans mon authenticité et de m'aimer en tant que telle, avec douceur.......d'où moins  de crainte mais grande liberté de choix, de pensée,sans peur ou doute de revenir en arrière. C'est une grande force.


Avec la pratique journalière de la  relaxation et grâce à la respiration devenue plus instinctive, je peux prendre plus de recul donc plus de protection  face aux évènements de la vie.....

Tout cela, je le vis sans contrainte ou obligation parce que j'ai la conviction et la sensation réelle qu'aucune autre pratique ne m'a apporté cette paix joyeuse pour vivre un présent ouvert.

MERCI!!!

vendredi, avril 27, 2012

Témoignage de Jeanne

Voici une nouvelle rubrique dans mon blog, la rubrique "témoignages". 

J'ai demandé à des personnes que j'ai suivi sur une assez longue période de répondre à quelques questions afin que l'on puisse prendre conscience des effets de la sophrologie.

Vous pouvez réagir à ces témoignages et je remercie très chaleureusement mes patientes pour avoir bien voulu accepter de participer à cette rubrique.
J'illustre chaque post avec un tableau de la magnifique artiste Laurence Wagon, qui, je vous le rappelle, expose à la galerie des corsaires (Bayonne) à partir du 19 mai prochain.

Voici donc la première personne que nous nommerons Jeanne 

Jeanne - Laurence Wagon
Comment avez-vous connu la sophrologie ?

j'ai connu la sophrologie par mon ostéopathe

Comment abordez-vous la séance ?

 j'ai abordé les seances avec confiance et avec espoir

Comment vous sentez-vous à l’issue de la séance ?

je me sentais calme et détendue, plus légère, moins en colère, moins oppressée

Quels ont été les effets des séances sur vous ?

les séances ont permis de me retrouver, de me sentir vivante , d'être celle que j'étais avant tous mes soucis. J'avais moins de haine, de tristesse, de découragement. Je respirais alors que j'avais l'impression d'être bloquée dans tous les sens . A ce jour, je vis normalement mais je pratique quelques exercices simples régulièrement.


mercredi, avril 25, 2012

10 pratiques au bureau

Qui n'a pas connu des réunions super ennuyeuses, des "éteignoirs" à la machine à café, des paupières qui se ferment face à un interlocuteur soporifique, des pertes d'énergie en milieu d'après midi ...

et bien je vous propose ces 9 exercices d'une sophrologue dans l'express et j'en rajoute un 10ème, "allez au toilette, avec une profonde inspire, levez vos bras vers le ciel et à l'expire lâchez les bras (en soufflant bien fort) et en y mettant l'intention de vous débarrasser des tensions, de la fatigue ....."

Bon courage, mes ami(e)s, je pense bien à vous ....




lundi, avril 23, 2012

Soleil







Juste parce que ce temps manque de fantaisie, de chaleur et de lumière,
je vous offre cette petite musique de relaxation sous les tropiques
et je vous conseille très fortement de fermer vos yeux, bien assis, sur votre chaise ou fauteuil,
de bien prendre conscience de vos points d'appuis, de trouver une posture digne et alerte,
laissez vos pensées s'estomper, connectez vous à votre respiration
et écoutez....


jeudi, avril 19, 2012

La médecine du futur



je vous propose cet article de INREES du mois d'avril extrêmement intéressant.
Et j'en profite pour vous envoyer de la lumière et de la santé.
Bonne journée
extrait :

Si je pense : « Je vais aller mieux », serai-je réellement capable de me soigner ? 
« Un tiers des guérisons - incluant les médicaments, la chirurgie et autres interventions allopathiques - tient de l’effet placebo, répond Dr Bruce Lipton, c’est-à-dire au fait qu’une croyance puisse influencer la biologie d’une personne. Autrement dit, un tiers parvient à se guérir par la pensée positive, c’est fabuleux ! Pourtant, on en parle quinze minutes en cours de pharmacologie, et on continue d’ignorer le pouvoir de la pensée et des processus mentaux sur la biologie ! ». 

mardi, avril 17, 2012

Trouver sa liberté d'agir




Une récente étude de l'Université Havard publiée dans la revue science révèle que les gens passent 46,9 % de leur temps d'éveil à penser à autre chose que ce qu'ils font, et quand leur esprit vagabonde ainsi, ils seraient moins heureux, selon cette étude menée par les chercheurs en psychologie Matthew A. Killingsworth et Daniel T. Gilbert
psycho média (6 janvier 2012)

dimanche, avril 15, 2012

J’avance dans la vie, avec mon corps et mon être

Voici un article très intéressant de Geneviève Manent,  thérapeute, relaxalogue et formatrice (Mieux être.org).
bonne lecture

J'avance dans la vie, avec mon corps et mon être



Je vous propose quelques approches simples et actives pour éclairer la vie et prendre le risque de vieillir en affirmant : « avec mon corps je sens que j’existe, avec mon être je pétille de vie. »
Avec le support des poupées russes
En utilisant le support des poupées russes (5 poupées qui s’emboitent les une dans les autres), comprendre comment techniques corporelles, créativité et relaxation peuvent guider chacune de nous dans son cheminement en harmonie avec soi même et les autres.
De la plus grosse à la plus petite, de la plus visible à la plus cachée, chaque poupée correspond à un niveau vibratoire spécifique qui peut se formuler ainsi :
- Poupée 1 : j’ai un corps.
- Poupée 2 : je ressens des émotions.
- Poupée 3 : je pense.
- Poupée 4 : je suis l’artiste de ma vie
- Poupée 5 : je suis

mardi, avril 10, 2012

Comment apprivoiser son crocodile ?





Comment apprivoiser son crocodile ?
Catherine Aimelet-Périssol
(psychologies.com)
Docteur en médecine et homéopathe, Catherine Aimelet-Périssol exerce depuis 1990 l’activité de psychothérapeute et anime des ateliers de développement personnel. Elle a publié un précédent ouvrage intitulé “Aimer, guérir, ou la logique du corps” (Buchet-Chastel, 1988).
Tristesse, colère, peur, émotions soudaines et apparemment irrationnelles, tous ces troubles sont autant de cris d’alarme qui nous disent quelque chose de nos besoins. Ce ne sont pas uniquement des réactions à une situation ou à un événement extérieurs, mais les révélateurs d’un mal-être plus profond, des messages envoyés par le cerveau, inspirés par une logique de vie. 

vendredi, avril 06, 2012

Les Femmes avec un grand F de Laurence Wagon

Mon amie, pleine de talent, expose à Bayonne, galerie des Corsaires au mois de Mai.
Je vous communique, suite à l'affiche, le petit texte que j'avais écris sur cette très belle artiste.
Venez nombreux découvrir les Femmes de Laurence Wagon ...



Parce qu’elle est merveilleuse et généreuse, ses peintures sont lumineuses.
Laurence wagon peint des femmes mais bien plus que de simples portraits, elle peint les âmes, on peut y lire de la tristesse, de la joie, de la détermination et toujours de la profondeur.
Ses femmes peuvent nous parler, nous déranger ou nous émouvoir mais dans tous les cas, elles ne peuvent nous laisser indifférentes parce qu'elles sont nous.
Merci laurence pour cette hymne à la femme 

La maladie a t-elle un sens ou la maladie du sens ...

vous pouvez écouter la vidéo de Thierry Janssen en cliquant sur ce lien La maladie a t-elle un sens ?

Présentation du livre "La maladie a t-elle un sens", Thierry Janssen :

Tombons-nous malades comme par fatalité, ou bien la maladie est-elle le moyen pour notre corps de trouver, face à des situations perturbantes, un nouvel équilibre ? Nos pathologies naissent-elles de causes extérieures à nous ou, au contraire, sont-elles le symptôme d'un malaise plus profond ? 

mercredi, avril 04, 2012

"Le degré auquel nous parvenons à discipliner notre esprit est ce qui détermine si nous sommes heureux ou si nous souffrons.'

Le Dalaï-lama

mardi, avril 03, 2012

Voici un article de la dépèche du 31 mars relatant l'histoire de Jane, atteinte d'un cancer du sein
je note l'intervention d'une sophrologue dans cet hôpital de Toulouse avant la chimiothérapie, pratique à généraliser ...

Montauban. Jane a gagné avant de courir !

Jane Jeanneteau, «dame courage» sera au départ demain./ Photo DDM
Jane Jeanneteau, «dame courage» sera au départ demain./ Photo DDM
Jane Jeanneteau, «dame courage» sera au départ demain./ Photo DDM

Si, il y a cinq ans, l'idée Même de marcher jusqu'à la boîte aux lettres semblait à Jane un défit impossible, le semi-marathon de demain (pendant le marathon...), et quelque soit son classement à la ligne d'arrivée, a déjà un goût de victoire. Une victoire sur la maladie. Le cancer du sein, «gauche» précise-t-elle avec le sourire «catégorie 3».
Alors qu'une Française sur dix aura un jour à se battre contre un cancer du sein, vaincre le cancer peut déjà constituer en lui seul un véritable marathon ; une bataille dont beaucoup sortent gagnantes, tout comme Jane qui célèbre ses cinq années de vie sans cancer.





dimanche, avril 01, 2012

Un avec l'instant


Voici un article de psychologie magazine qui rejoint un peu l'article sur la tiédeur et l'intensité de vie (voir sur blog http://sophrologuebayonneangletbiarritz.blogspot.fr/2012/03/refuser-la-tiedeur-et-dire-oui.html)
bonne lecture 





Angoissés par l'avenir, stressés par le temps, rien ne nous semble plus illusoire que de vouloir vivre pleinement l'instant présent.
PAR CÉCILE GUÉRET ( In Psychologies Magazine)

Il fait froid. gris. triste. Dehors. c'est la crise. à laquelle je ne comprends pas grand-chose. sauf qu'on va tous finir par perdre notre emploi. se taper les uns sur les autres et mourir dans un accident nucléaire.

Alors. l'instant présent. là. tout de suite. je n'ai pas envie d'en profiter .... à moins qu'il ne s'agisse des cinq délicieuses minutes avant 8 heures où je suis au chaud dans mes rêves. juste avant d'écouter les infos. 

Le reste du temps. j'aime autant me raconter de joyeuses petites histoires; me souvenir d'une anecdote qui me fait encore rire ou tirer des plans (optimistes) sur la comète. Les rayons des librairies ont beau déborder de livres m'invitant à    « être zen », à « méditer pour ne plus déprimer» ou à « vivre mieux ici et maintenant » . . . je ne vois pas comment plonger dans l'instant présent sans sombrer dans l'angoisse. 

Aujourd'hui, je suis dans l'accueil, avec douceur

  Lorsque j'ai commencé la sophrologie, j'ai particulièrement apprécié la notion d'"accueil". Nous sommes le plus souv...