mardi, octobre 31, 2017

Aujourd'hui, je focalise mon attention sur ma respiration

Je m'étonne moi même d'arriver à plus de la moitié du programme sans vous avoir parlé de la respiration. Elle est pourtant centrale dans mon métier et dans ma vie, elle est omniprésente dans toutes les techniques psycho corporelles, elle est toujours là depuis le premier jour de notre vie jusqu'au dernier, elle nous accompagne à chaque instant de notre existence, donc gratitude ! la respiration, c'est la vie !

Mais elle sait aussi se faire oublier, se couper dans certaines situations, s'accélérer dans d'autres, se montrer même oppressante et insistante. 

Je vous propose aujourd'hui, tout d'abord, d'observer votre respiration tout au long de votre journée. 
Puis, plusieurs fois par jour, pendant de courts instants, nous allons inspirer en conscience (par le nez ou la bouche) et sentir qu'à chaque inspiration, le ventre se gonfle légèrement et en haut de l'inspire, nous resterons un très court instant en haut, dans cet espace de rien, de pause et expirer lentement (par le nez ou la bouche) avec le ventre qui se rentre légèrement, et faire la même chose en bas de l'expire, laisser quelques secondes de pause et repartir sur l'inspire.
Mettons du souffle dans notre journée et nous nous sentirons beaucoup moins fatigués !!


lundi, octobre 30, 2017

Aujourd'hui, je me crée mon rituel "bonheur"

Nous recevons (et de plus en plus) des tas d'informations et de conseils de ce que nous devons faire ou ne pas faire, manger ou ne pas manger, agir ou ne pas agir, penser ou ne surtout pas penser.... pour être heureux. Être heureux n'est pas un sentiment permanent mais un rassemblement de petits moments de joie, de rire, de sérénité, d'élan de vie. A nous de mettre ce que nous souhaitons dans le mot bonheur, car c'est propre à chacun.
Le matin, au réveil, nous sommes parfois assaillis par les problèmes, les charges, responsabilités, efforts et émotions désagréables et nous nous sentons lourds et tristes. Alors, je vous propose de vous créer un petit rituel (corporel, respiratoire, pensées positives, actions positives) chaque matin afin de vous connecter au meilleur et ainsi de tendre vers le bonheur.
Vous pouvez vous étirer consciencieusement, vous pouvez méditer,
respirer avec la fenêtre ouverte..... soyons créatif et surtout, surtout, le rituel doit être un plaisir pour nous sinon nous le lâchons très rapidement.
Belle journée

dimanche, octobre 29, 2017

Aujourd'hui, je célèbre

Nous sommes dimanche et l'heure est à la célébration.
Je fête ce que j'ai envie de fêter, je trouve un prétexte, une occasion de célébrer. N'attendons pas une grosse fête pour le faire. 
A l'heure où j'écris cet article, il y a un mariage non loin de l'endroit où je suis, avec de la musique, des rires, j'entends les gens échanger, partager et danser. Je peux percevoir la joie d'être ensemble, de vivre une journée par ordinaire, un moment extraordinaire. Mais devons nous attendre des occasions comme celle là pour magnifier la nouvelle journée ?. 
Préférons nous juger, critiquer, déprécier les instants de notre vie ? De quoi avons nous besoin pour fêter ? une raison ? une préparation ? des frais  ? des invités ? 
Nous avons juste besoin d'une intention et tout en découle. 
Belle célébration à vous !!

samedi, octobre 28, 2017

Aujourd'hui, je mérite une belle journée

Je pense sincèrement que nous avons le choix. Le choix de choisir de vivre une belle journée ou non.
Mais pensons nous mériter une belle journée ? Dans la notion de mérite, nous retrouvons l'idée de valeur mais aussi de légitimité. Je peux décider, car je m'accorde de la valeur, de tout faire aujourd'hui, pour que ma journée soit agréable, douce, respectueuse de mes besoins, dans le partage joyeux avec les gens que j'aime, avec un équilibre entre "le faire" et "le rien faire", en puisant dans tout ce qui me ressource et me procure du bonheur.
Ensuite, ayant été élevé dans le "c'est bien", "c'est pas bien", alimenté par le mental, nous avons souvent le sentiment de ne pas faire assez pour mériter le bonheur. Nous sommes plus dans un sentiment de culpabilité plutôt que de mérite, plutôt dans l'effort et le devoir que le réconfort et le cadeau.
Alors aujourd'hui, accordons nous ce cadeau du choix de vivre une belle journée, en conscience.
Le rayonnement de ce choix pourra s'étendre à toutes les personnes qui nous entourent.
Belle belle journée à vous 

vendredi, octobre 27, 2017

Aujourd'hui, je n'ai plus peur d'avoir peur

Nous sommes presque au milieu de notre programme et il est temps d'attaquer le chapitre des émotions.Si il y a une émotion effrayante, c'est bien la peur ! Elle peut être réelle mais aussi psychologique. 8% de nos peurs sont fondées sur des menaces concrètes ! et le reste alors, juste des anticipations dramatiques, des scénarios catastrophes....
Que le danger soit réel ou imaginaire, la peur est là, dans notre corps et nous avons juste envie qu'elle disparaisse à jamais alors nous fuyons l'objet de notre émotion.
La peur est l'une des 6 émotions primaires et elle est importante car elle nous donne l'information que nous avons besoin de sécurité, d'être rassuré.
Si nous essayons de l'éradiquer, elle nous gâche la vie, enfin les causes de l'émotion nous gâchent la vie, nous les ruminons longuement.
Par contre, si nous pouvions essayer de nous connecter à notre peur, de nous installer avec elle et de respirer, de capter toutes les informations qu'elle a à nous donner et de chercher le ou les besoins qui se cachent derrière notre émotion, nous prendrions conscience qu'elle n'est pas si terrifiante. Observons, acceptons, mettons du sens et agissons, nous nous sentirons libérés.
Belle journée

jeudi, octobre 26, 2017

Aujourd'hui, le moment présent est mon moment préféré



 Aujourd'hui, nous allons placer notre intention sur le retour au moment présent. Depuis le début du programme, par des biais différents, nous faisons l'expérience de revenir à l'instant.
L'observateur conscient et sensoriel est dans le présent.
Il apparait tellement évident que si nous voulons nous sentir vivant, nous ne pouvons pas être dans le passé ou dans le futur. Bien entendu, nous pouvons faire des incursions derrière nous ou devant nous mais nous ramenons tout là. 
Eckhart Tolle ("le pouvoir du moment présent") explique que nous devons être là où cela se déroule. 
En étant là où est notre corps, nous pouvons capter ce qui nous entoure, nous ouvrir à des opportunités ou synchronicités, nous ouvrir au monde.
En étant là où est notre corps, nous avons également accès à notre intériorité (ressentis, émotions..)
Nous lâchons notre mental, nous revenons à nous et nous vivons ce que nous avons à vivre. Qu'avons nous d'autre à faire ? 

 

mercredi, octobre 25, 2017

Aujourd'hui, je capte le monde à travers mes sens

Je vous propose, tout au long de la journée (et pour toutes les journées d'après), de percevoir le monde qui nous entoure à travers nos sens.
Se connecter à tous les petits sons, les bruits, les voix....... comme si nous avions des oreilles géantes. Ne pas chercher à étiqueter (c'est le mental alors qui intervient) mais juste, accueillir car ils sont.
Se servir de notre toucher pour sentir autrement le monde autour de nous, les vêtements sur notre peau, la brise nous effleurer, l'effet d'une caresse ou d'un baiser......
Regarder vraiment ce qui nous entoure,  la beauté comme le reste, le grandiose comme l'ordinaire. Et peut être voir dans l'ordinaire, l'extraordinaire.
Goûter comme si c'était la première fois, sentir les parfums qui parviennent à nos narines.
Nous devenons ainsi des observateurs sensoriels, tous nos sens en éveil, nous nous sentons vivants.


mardi, octobre 24, 2017

Aujourd'hui, je prends conscience de ce qui me gâche la vie

Il y a un texte de Meryl Streep qui circule sur les réseaux sociaux. Elle explique qu'à son âge,elle n'a plus envie de se gâcher la vie par les autres, par les "éteignoirs" de toute sorte.

Prendre conscience, c'est un peu comme éclairer, mais éclairer de l'intérieur de soi et non d'un regard extérieur. D'ailleurs, on peut nous parler de concepts comme le lâchez prise, l'acceptation.... si nous ne les ressentons pas à l'intérieur de nous, ils restent des concepts.
Par contre et par exemple, vivre l'acceptation est un mouvement intérieur de soulagement, de détente.
Donc éclairons de notre conscience tout ce qui nous empêche de nous sentir en vie. Cela peut être une relation, une profession, un passé non pacifié, une peur du futur....la liste peut être longue et elle est propre à chacun. Mais en fait ce que nous ruminons est l'idée que nous nous faisons des choses et les schémas de pensées qui en découlent.
Notre mental s'agite, s'inquiète, anticipe, décortique, rumine et nous empêche de vivre notre vie. Nous pouvons nous créer notre propre enfer.
Bonne nouvelle alors, car nous avons le choix d'intervenir, ou pas, sur notre mental, nous pouvons contrôler le mental et orienter nos pensées.
Comment ? en revenant à l'instant présent, en respirant consciemment et amplement et en
prenant conscience de notre corps. Nous avons plus de 60 000 pensées en une journée, donc nous pouvons choisir une autre pensée, plus positive. Nous y reviendrons plus tard.





lundi, octobre 23, 2017

Aujourd'hui, je fais la liste de ce qui me rend heureux !

Je retourne à mon carnet et je fais la liste de tout ce qui me rend heureux.
Je peux commencer ma liste par les activités qui me plaisent, me ressourcent, me régènerent.  Observateur de nos ressentis, nos sentiments et nos perceptions, nous sommes très conscients des activités qui sont bonnes pour nous et celles qui ne le sont pas. Personne ne peut le dire à notre place.
Ensuite, je liste les relations, amis, amours qui me font du bien, dans un juste équilibre de donner et recevoir.
Enfin, je peux continuer ma liste sur tout ce que j'aime dans la vie. (nature, lecture, film, méditation, vacances....)
Nous pourrons ensuite puiser dans cette liste lorsque nous sentirons que notre élan vital s'affaiblit.
Je propose enfin de faire dans un coin de notre carnet, la liste de tout ce qui nous pollue, embarrasse, ennuie et fatigue.
Cela permet d'être plus conscient que nous avons toujours le choix et que nous sommes responsables de nos choix.

dimanche, octobre 22, 2017

Aujourd'hui, j'invite l'enfant en moi

Ne pensez vous pas que nous sommes parfois trop sérieux ? trop grave ? ne trouvez vous pas que nous avons perdu l'insouciance de notre enfance ? quand la dernière fois, avons nous eu un fou rire ? quand la dernière fois, avons nous pris du plaisir dans une activité et oublié le temps qui passe  ?
Monique Feront blog


L'enfant que nous étions est toujours en nous. Nous le retrouvons parfois dans une réaction un peu vive ou dans un souvenir qui remonte. Lorsque nous ressentons, exprimons nos sentiments et nos besoins, c'est lui qui parle. Il est essentiel à notre équilibre car il vient contrebalancer un côté parent parfois rigide ou trop nourricier et un adulte un peu froid.
Alors, aujourd'hui, c'est la fête et nous nous amusons. Nous allons chercher le rire en nous, la légèreté, l'insouciance, le jeu, la créativité, l'imagination, le rêve et  nous laissons (comme un gros paquet) tous nos soucis, tracas, responsabilités ........

samedi, octobre 21, 2017

Aujourd'hui, mes ressentis sont à l'honneur

Nous avons hier expérimenté l'observation, nous allons en faire une seconde nature, quelque chose de totalement spontanée.
Aujourd'hui, nous sommes samedi, donc une journée plus légère, nous pouvons prendre notre temps.
Nous allons nous ouvrir à tous nos ressentis, sensations....tous les petits signes de vie en nous, au cours de la journée.
Un signe de vie n'est pas toujours agréable, parfois même peut il être désagréable mais il existe. 

Par contre, en tant qu'observateur, je note : dans cette situation, j'ai des perceptions désagréables dans mon corps, vais je renouveler l'expérience ?.
En observant ce qui se vit en moi, le mental a moins la place prépondérante, il est en arrière plan.
Aujourd'hui, je m'ouvre donc à ce qui se passe corporellement : sensation, émotion, perception, respiration ..... et j'observe avec curiosité la vie en moi.
Belle journée

vendredi, octobre 20, 2017

Aujourd'hui, je prends du recul grâce à l'observation

Enfant, nous passions des moments à imaginer des formes sur les nuages (et je m'applique à le faire encore), nous imaginions des animaux, des monstres, des formes rigolotes en regardant les nuages passés. 
Adulte, nous pouvons faire un trajet sans même nous rendre compte que nous l'avons fait. Nous ne sommes pas vraiment là, nous sommes dans nos pensées. 
Une condition essentielle à ce programme est de retrouver sa capacité (que nous avions enfant) d'observation.
Observer ce qui nous entoure et ce qui se passe en nous. Comment fait on ? tout simplement (mais si difficile) en étant présent à soi et ce que nous vivons. 
Observer n'est pas juger, observer n'est pas étiqueter ou condamner.
Observer est accueillir.
Cette capacité d'observation va nous permettre de prendre naturellement du recul.
Alors aujourd'hui, retrouvons notre âme d'enfant et soyons là, tout simplement.
Belle journée
 

jeudi, octobre 19, 2017

Aujourd'hui, chouette, je prends mon carnet pour un nouveau programme!!

" Se sentir en vie " quelle étrange idée car je vis, je suis vivante donc je me sens en vie ?
et bien ce n'est pas aussi évident. 

Nous pouvons chercher cette stimulation de vie dans l'activité, dans le faire, je cours dans tous les sens et je suis débordé, occupé, important ? oui mais pas nécessairement vivant.
Nous pouvons également amasser des biens, de l'argent, des relations, des meubles ou des fringues, crouler sous "l'avoir" et je suis plein de tout, rempli ? oui mais pas nécessairement vivant.
Se sentir en vie est un élan qui jaillit à l'intérieur de nous comme un gisement d'énergie vital. Un sentiment d'épouser notre être et notre existence. Se sentir en vie est une flamme intérieure et profonde qui nous entraîne vers le meilleur pour nous et avec les autres.  Mais peut être avez vous d'autres sens à donner à  "se sentir en vie"?. 
Alors, prenez quelques minutes pour écrire sur votre carnet "qu'est ce que cela signifie pour moi ?"et surtout, dans ma vie, en ce moment," est ce que je me sens en vie ?"
Je vous propose, pendant 21 jours, de cheminer ensemble vers cet élan vital, avec humilité, simplicité et honnêteté mais aussi bienveillance, chaleur du cœur et  joie. 
a demain


mardi, octobre 17, 2017

Pause d'intégration

En préparation de notre prochain programme "une intention par jour" pour se sentir en vie, je propose qu'aujourd'hui, nous fassions des pauses d'intégration.

Des petits moments, brefs et répétés, où nous arrêtons "le faire", la course, la cogitation, le jeu de "qui a raison", la précipitation....... pour juste "être", dans le silence

Bonne expérience
Bayonne, un matin au réveil

dimanche, octobre 15, 2017

Aujourd'hui, j’écris mon affirmation « I lovemyself »



Le programme s’achève mais un autre va redémarrer très vite (voir ci dessous) ;

Nous avons expérimenté le recentrage et avons veillé à être doux avec soi, nous avons recherché nos talents, nos qualités, nos réussites mais aussi regardé avec bienveillance nos défauts, nos limites, nos croyances négatives, nos jugements, nos échecs.

Se relier avec soi et le monde par le cœur et non juste par le mental, se préserver une zone de ressourcement et de paix, se sentir relié, connecté et prendre soin de soi sont déjà de magnifiques défis

Trouvons une affirmation qui va nous ré ancrer automatiquement dans cet état d’esprit. Cela peut être « je m’aime et je m’accepte tel que je suis » ou  autre chose.

A partir du 19 octobre "une intention par jour pour se sentir en vie" 

A bientôt 


samedi, octobre 14, 2017

Aujourd'hui, je transforme ma plainte en demande

Combien de fois, nous nous épanchons avec nos amis sur ce qui ne va pas, ce qui nous fait souffrir et combien de fois, nous chouinons à l'intérieur de nous.
Pour s'aimer, il est important d'écouter cette plainte naturellement car elle a un sens mais si elle s'installe en nous comme une huitre à son rocher, nous pouvons chercher le besoin qui se cache derrière la plainte. Connaître ses besoins est essentiel pour se sentir OK avec soi et avec les autres.
Et surtout, si nous sommes dans une position de victime, nous risquons de nous retrouver face à un sauveur ou à un persécuteur et rentrer dans un jeu psychologique.(référence triangle de Karpman).
De plus,  nous cessons de chercher chez l'autre la satisfaction de nos besoins (reconnaissance, amour, bienveillance,....) et nous sommes plus disponible pour la relation. (à revoir lors du prochain programme)
Alors aujourd'hui, je transforme ma plainte en demande.

vendredi, octobre 13, 2017

Aujourd'hui, je m'occupe de mon corps avec soin

L'expérience de prendre soin de soi n'est pas l’œuvre d'une seule journée, c'est une nouvelle habitude, un peu comme se laver les dents ou prendre notre petit déjeuner.
Au réveil, nous pouvons nous étirer dans notre lit, consciencieusement, dans tous les sens et  écouter notre baromètre intérieur (intéressant ensuite de voir les changements d'humeur le long de la journée), une nouvelle journée s'annonce et elle est importante.
A la toilette du matin, je peux me huiler, brosser masser, tapoter, m'étirer encore..... soyons là, dans l'acte et non pas dans l'acte d'après. Parlons à notre corps avec bienveillance et respect.
Au cours de la journée, nous nous étirons (encore et encore) et nous respirons. Si nous sommes fatigués, nous inspirons profondément et nous restons quelques secondes en haut de l'inspire et si nous sommes nerveux, nous privilégions l'expire.
Le soir, au coucher, nous déposons nos paquets sur le côté (tous les problèmes, tracas, douleurs, sensations désagréables) et nous cherchons, en collaboration  avec notre corps, un endormissement doux.

Belle journée


jeudi, octobre 12, 2017

Aujourd'hui, je dessine mes limites et je me protège

Nous n'arrivons pas, parfois, à mettre de la distance par rapport aux personnes, aux évènements...; Nous n'osons pas dire Non de peur de déplaire, de se faire rejeter ou mal aimer, nous nous laissons envahir, polluer, attaquer en réprimant nos émotions.

Alors que, comme nous l'avons vu précédemment, nous sommes uniques et nous avons de la valeur,  nous devons nous protéger et apprendre à prendre du recul.
J'aime l'exercice, debout, je prends bien conscience de ma posture, ancré sur le sol et verticalisé vers le ciel par le sommet de la tête, je m'élève, je m'étire, je me sens digne, une femme ou un homme debout et là, avec un crayon imaginaire, de la couleur de notre préférence, je dessine le contour de ma silhouette, je crée ainsi ma bulle de protection que je peux, selon mes désirs, agrandir ou ramener le plus près de moi. C'est une possibilité, expérimentons là mais nous pouvons aussi créer notre propre façon de nous protéger.

Nous avons, toutes et tous, les capacités de nous sentir en sécurité et de poser avec l'autre, nos limites. Le "Non" existe pour cela !! 
Belle journée
Petite parenthèse : si vous éprouvez des difficultés avec ce programme ou si vous avez des questions, vous pouvez m'envoyer un mail sur sophro@caroline-graspomarede.fr, je vous répondrai avec plaisir
 


mercredi, octobre 11, 2017

Aujourd'hui, je regarde mes échecs avec les yeux de mon meilleur ami

Nous n'aimons pas les échecs et c'est normal. Nous voulons réussir en tout et nous ne supportons pas de ne pas y arriver. Comment était reçu l'échec dans votre famille ? que vous évoque le mot "échec" ? 

Laissons nous aller un petit peu, avec une feuille de papier et une pleine conscience pour faire la liste de nos échecs ou de nos erreurs et d'identifier les croyances et les jugements qui en ont découlé, sur nous, sur les autres, sur la vie, sur le monde......
Quel a été le discours intérieur lorsque nous avons échoué ou fait des erreurs ?
Puis imaginons maintenant que notre meilleur ami vient nous réconforter et nous rassurer, avec indulgence et compréhension. Qu'est ce que ce meilleur ami pourrait nous dire ? nous conseiller ?
Sentons comme c'est important pour nous cette acceptation (par l'autre et ensuite par nous) de nos fragilités et nos faiblesses. Nous sommes humains !!


mardi, octobre 10, 2017

Aujourd'hui, j'arrête de me fixer des objectifs inatteignables

Bien entendu, nous devons nous booster et nous encourager à nous dépasser, mais parfois nous plaçons  la barre tellement haute que nous nous mettons automatiquement en difficulté voire en échec.
Soyons conscients de nos limites et de nos fragilités, soyons également conscients de notre état dans le moment présent et agissons plutôt pas à pas. 
Concernant le programme des intentions par jour, l'idée n'est pas de tout changer en une journée mais plutôt de considérer une journée comme la première journée de notre vie et d'ouvrir notre conscience à différentes possibilités. Il n'y a pas de résultat à atteindre, c'est bien trop intime et profond. 
Faisons, chaque jour, du mieux que nous pouvons, pas à pas.

lundi, octobre 09, 2017

Aujourd'hui, je me sens reliée

Pour certains, j'imagine que cette phrase a du sens mais pour d'autres, le sentiment d'être relié est plus vague et même inconnu. 
Et pourtant, se sentir relié augmente la confiance en soi, nous n'avons plus cette sensation de séparation, de solitude.
Mais relié à quoi ? 
Sentir un lien intérieur avec les personnes que nous aimons, tout d'abord mais aussi avec d'autres personnes. Se sentir relié à la nature lorsque nous marchons, courons, jardinons. Sentir le lien avec les animaux aussi.
Et surtout, se sentir en lien avec soi, par une écoute profonde, des moments de paix et de silence, une acceptation entraînée et donc naturelle.

La qualité nécessaire pour sentir ce lien est une présence à soi, à  l'autre mais aussi à l'instant.
Alors aujourd'hui, je choisis d'avoir cet état d'esprit, ouvert et attentif, conscient et sensoriel .


dimanche, octobre 08, 2017

Aujourd'hui, je décide d'arrêter de me comparer

La comparaison est un frein important à l'estime de soi, elle peut induire une dévalorisation en trouvant les autres toujours mieux que nous. Dès notre enfance, à l'école ou dans notre famille, on nous a comparé aux frères et sœurs, aux bons élèves, aux enfants sages ... et nous avons eu cette sensation de ne jamais être à la hauteur.
Parfois cette tendance est positive car elle nous booste mais souvent, elle nous dévalorise.
Nous sommes uniques, avec des spécificités propres à chacun de nous, nous avons toutes et tous des talents et des qualités spécifiques.
Alors en ce dimanche, je vous propose de prendre conscience de votre unicité et considérer l'autre de la même façon.

samedi, octobre 07, 2017

Aujourd'hui, je me fais plaisir avec plaisir

Nous passons plus de temps à faire plaisir qu'à nous faire plaisir. Est ce égoïste de se faire plaisir ? et bien non, être égoïste c'est s'occuper de soi alors que l'autre est en train de se rouler par terre de douleurs, par exemple. Alors, lâchons notre culpabilité et prenons notre plaisir au sérieux. 
Sachons faire ce que nous aimons, ce qui nous procure de la joie mais sachons aussi ne rien faire, en fait à nous de choisir ce qui correspond au mieux de votre état d'être à l'instant présent.
Belle journée
Grace-flinn.tumblr.comsuzannedraws.tumblr.com  

vendredi, octobre 06, 2017

Aujourd'hui, je parle à mon corps et je l'écoute aussi

Le rapport à notre corps est très souvent un sujet difficile. 
 
Il est le témoin de notre histoire et de nos vécus. 
Nous pouvons le haïr, le refuser, le maltraiter, le dénigrer, le pousser dans ses retranchements, le forcer, l'empêcher de vieillir,  l'ignorer..... mais il est toujours là!  
Avec nous, fidèle serviteur...
Il est le reflet de notre intériorité, il nous dit lorsque nous sommes tristes, joyeux ou apeurés, il nous envoie des informations sur nos choix, il réagit à ce que nous vivons, il est incroyable notre corps !

Alors je vous propose aujourd'hui, de prendre un petit moment pour lui écrire une lettre, lui dire ce que vous détestez chez lui, ce que vous aimez, le remercier pour tout ce qu'il fait pour vous, lui dire comment vous aimeriez qu'il soit.....
Mais vous pouvez aussi l'écouter, entendre ses conseils, ses autorisations, son avis, ses besoins...
Un vrai dialogue avec notre corps peut nous aider à le libérer et à l'aimer.


jeudi, octobre 05, 2017

Aujourd'hui, je regarde ce que je déteste chez moi avec bienveillance

Nous avons tendance à vouloir effacer nos défauts, ce que nous détestons chez nous, toutes ces parties que nous pouvons voir chez l'autre avec une certaine forme de rejet, nous les reconnaissons bien (ou pas, phénomène de projection) et si nous pouvions nous en débarrasser, nous le ferions sur le champs. 
Mais le drame est que plus nous cherchons à les effacer, plus elles prennent de l'importance.
Alors, je vous propose tout d'abord, d'en prendre conscience lorsqu'elles s'activent. Et avec une respiration naturelle, de les accueillir, car elles font partie de nous mais ce n'est pas tout nous, juste une partie.  
Ensuite de chercher à comprendre ce qu'elles m'ont permis de faire ou d'être. Par exemple, la procrastination peut me protéger d'un éventuel échec.
Et ensuite de vous interroger sur ce qu'elles vous ont encouragé de développer car souvent, nous cultivons des aptitudes, des talents, des qualités pour justement répondre à nos parts d'ombre.
Par exemple, si nous avons une tendance à vouloir que tout soit parfait, cette perfection nous  permet de nous surpasser et de réussir.  Ou encore, si nous reprenons le cas de la procrastination, elle a peut être encouragé une rapidité de décision chez le sujet.
Alors accueillons, apprivoisons et aimons ce que nous détestons chez nous.


mercredi, octobre 04, 2017

Aujourd'hui, je sors de ma zone de confort inconfortable

Parfois, nous nous réfugions dans une zone de confort, ce refuge est au début confortable mais il peut devenir limitant. Par exemple, une personne se dit heureuse d'être casanière, de rester chez elle mais derrière ce pseudo cocon, il y a peut être une peur de prendre l'avion, de sortir de sa zone de sécurité qui l'empêche d'explorer de nouveaux territoires, de vivre de nouvelles expériences.
Aujourd'hui, je vous propose de lâcher certaines habitudes, manières de faire, d'oublier les "je peux pas", " c'est pas pour moi" ou "je n'ose pas" pour vous ouvrir à autre chose.

Osons sortir de notre zone de confort même si nous avons peur. 
Que puis je faire que je n'ai jamais osé faire? 
Si ce n'est pas possible pour nous, commençons par une petite chose, un petit pas avec un filet de sécurité. Si nous reprenons notre exemple, la personne peut commencer par faire un petit voyage d'une journée  avec la possibilité de rentrer chez elle, ou pas.
Belle journée

mardi, octobre 03, 2017

Aujourd'hui, je demande à mon entourage ....


Nous connaissons bien nos défauts, les autres nous les renvoient parfois, nous pouvons les refuser mais en fait, intérieurement, nous leurs donnons beaucoup d'importance et de valeur. Alors pouvons nous demander à nos proches, nos qualités ? Prenons conscience comme c'est bon d'entendre du positif sur nous car au fond, nous cherchons toutes et tous à être aimé et reconnu.
Ensuite, nous élevons à notre conscience ces qualités, c'est à dire qu'elles s'intègrent à nous et nous ré informons le petit garçon et la petite fille au fond de nous . 
Aujourd'hui, je prends conscience de toutes les aspects positifs que j'ai su, ou pu développer tout en sachant que je ne suis pas que cela, je suis bien plus vaste et complexe et je m'en réjouis.

lundi, octobre 02, 2017

Aujourd'hui, je crée mon espace personnel

Il est extérieur à soi tout d'abord, nous le recherchons dans notre maison, un endroit pour nous, un lieu où nous allons pouvoir nous ressourcer, nous réfugier si besoin. 

Cela peut être une chambre, un bureau mais si ce n'est pas possible, un espace dans la maison où je place une bougie, une jolie petite plante. Souvent, nous prévoyons cet espace pour nos êtres chers mais nous nous oublions, alors qu'il est essentiel d'avoir une zone confortable pour nous. Car nous avons de la valeur.

Ensuite, il est aussi intérieur, un endroit imaginaire ou réel dans lequel je chemine par la force de mon esprit. Cela peut être un jardin, une plage, un désert ..... il est d'une grande beauté (pour nous) et tous nos sens sont en éveil. Dans ce lieu, nous pouvons nous reposer, nous baigner, réfléchir, méditer, marcher ....et ainsi nous ressourcer, nous purifier, faire un choix, mettre du sens....
Trouvons notre espace aujourd'hui.

dimanche, octobre 01, 2017

Aujourd'hui, je m'accorde de la douceur

Lâcher le rythme effréné de la semaine, se débarrasser, peut être, des messages "sois fort(e)" ou "fais des efforts", abandonner la dureté des mots et des pensées et accéder à la douceur.
Douceur, tout d'abord, dans notre rythme, nous pouvons ralentir et privilégier le "rien faire" au "faire tout".
Douceur, aussi, dans notre intériorité, nous pouvons être bienveillante avec nous et nous accorder des plaisirs ainsi que des indulgences.

Douceur, enfin, avec les autres, les regarder avec notre cœur et les accepter sans condition.
C'est un cadeau que nous nous accordons,normal car nous avons de la valeur.
"j'ai de la valeur alors je m'accorde de la douceur"!! 
Bon dimanche


Aujourd'hui, je suis dans l'accueil, avec douceur

  Lorsque j'ai commencé la sophrologie, j'ai particulièrement apprécié la notion d'"accueil". Nous sommes le plus souv...