dimanche, décembre 22, 2019

Jour 10 : les 4 piliers des intentions 2020



En aucun cas, j'ai le souhait de vous orienter dans vos intentions. Elles sont tellement personnelles. Mais j'ai eu envie de poser (pour moi et pour ceux qui le souhaitent) les piliers sur lesquels je vais fonder les miennes :


  1. la conscience : elle est la capacité de voir,  d'observer, d'être attentif et attentive. Elle est ouverture et en même temps, lucidité.  Avec plus de conscience de soi, nous pouvons accueillir, intégrer, accepter et transformer. Mais conscience aussi des autres, du monde qui nous entoure. La sophrologie, le yoga, la méditation, la marche, la danse …encouragent cette capacité.  Elle nous sort de l'égo, du mental, des croyances négatives, bref de la souffrance.

  2. la bienveillance : elle est "has been" pour certains, elle est essentielle et par toujours évidente pour d'autres. La bienveillance, la gentillesse, la compassion nous réchauffent le cœur. La bienveillance n'est pas la fusion, elle est respect, attention et bonté. Je ne rentre pas dans les définitions de chaque terme, je laisse cela aux philosophes, je tente de la placer juste au cœur de mes pensées, paroles et actions, je développe la capacité d'indulgence, de gentillesse et d'intérêt pour soi et les autres.
  3. La valeur : la valeur que je me donne, que je donne à mes actions, que je donne aux autres, que je donne à la vie. Nous perdons la valeur des choses, nous mettons de l'importance dans ce qui n'est pas, de l'attention dans ce qui ne le mérite pas, de l'énergie dans ce qui tourne dans le mauvais sens. Alors pouvons nous identifier ce que nous avons envie de valoriser. Prenons conscience de notre valeur et valorisons les joyaux, en nous et autour de nous.
  4. La joie : elle devrait être au cœur de chaque évènement, de chaque instant. Elle est plus forte que tout, elle est nous entraîne dans le rire, la légèreté, l'allégresse, la chaleur d'être vivant(e). Elle est un rempart à toutes les complications, les anxiétés, les doutes, les peurs. Elle est naturelle, au fond de nous, prête à surgir, à se déployer.
Maintenant, passons à l'action, à l'expérience, à la mise en application. 
très belles fêtes à vous toutes et tous et à l'année prochaine.

samedi, décembre 21, 2019

Jour 9 : je rassemble toutes mes informations



Avec mon bilan de cette année, avec ma liste de ce que je ne veux plus, en respect avec mon corps, en conscience de mes manques et mes besoins, j'écris mes essentiels.
Je rassemble les informations sur mon carnet, je me laisse aller, je me connecte à la version la plus haute de moi même, la plus vaste.
Par contre, j'écris toujours en version affirmative et positive, jamais de négation ou de ce que je ne veux pas (par exemple  : en 2020, je ne veux plus de conflit) , je formule ce que je souhaite, vraiment, en accord avec :
  • mon corps
  • mon âme
  • mon histoire de vie
  • mon passé 
  • ma projection du futur 
  • mon contexte
  • mon entourage
  • mes capacités 
  • mes ressources
  • mes désirs, envies, voeux 
a demain


jeudi, décembre 19, 2019

A Samedi pour la fin de notre programme

Demain, j'anime une formation alors je préfère vous dire a Samedi
belle journée

Jour 8 : et si j'avais des voeux?

Fermez les yeux mes ami(e)s et laissez vous rêver. 
Que souhaitez vous ? si vous aviez une jolie fée qui vienne vous caresser l'oreille et vous demande de lui formuler vos vœux ?
Alors quels seraient ils ? que souhaitez vous vraiment ? Qu'est ce qui est essentiel pour vous ? 

mercredi, décembre 18, 2019

Jour 7 : j'écoute mon corps et je lui demande


Mon corps parle mais si je ne l'écoute pas, je ne peux entendre ses messages.
Alors je m'installe confortablement, assis(e) ou allongé(e) et je me centre sur ma respiration, calme et naturelle.
Je parcours mon corps, partie après partie, en étant attentive aux moindres mouvements, sensations, émotions, perceptions. Je me sens totalement en connexion avec lui, il sait, il sait toujours, il a une sagesse et une connaissance profonde de qui je suis et de ce qui est bon pour moi.
Alors dans cette connexion intime avec lui, je lui demande "vers quoi dois je aller pour cette nouvelle année ? qu'est ce qui est essentiel pour moi ? " et j'écoute les réponses.

mardi, décembre 17, 2019

Jour 6 : j'identifie mes chouroudoudous



Nous allons noter dans notre carnet, la liste des chouroudoudous (expression revisitée des chaudoudous de Steiner)
Les chouroudoudous peuvent être reconnaissables grâce aux particularités suivantes :
  • Ce que j'aime faire 
  • ce que je fais facilement (qui a dit qu'il fallait faire des efforts ?)
  • ce qui me fait plaisir (à mon cœur)
  • ce qui me fait du bien (à ma vie et ma vie avec les autres)
  • ce qui me nourrit (enfin mon âme)
  • ce que je fais bien (bravo !!!!!)
  • ce qui me donne de l'énergie (à mon corps) 
  • ce qui me procure de la détente  (à mon esprit)
Pour pouvoir établir cette liste, nous nous devons être très attentif(s) ou attentives.
Nous pouvons prendre plusieurs jours, en observation pour définir les éléments de notre liste.

lundi, décembre 16, 2019

Jour 5 : J'élargis ma conscience


Pour avoir une idée de vers quoi je souhaite aller, je dois impérativement sortir de mon égo. L'égo risque de me donner de mauvaises pistes, juste pour se rassurer de son importance. Nous sentons lorsque nous prenons une décision avec notre égo ou non. Si je sors de l'égo, je vais où ?
Je vais vers la pleine conscience, la conscience de mon être dans sa globalité. Certaines décisions peuvent nous grandir et d'autres nous rétrécir. Lorsque nous sommes déployés, nous vivons une expérience intense, pleinement soi et à sa juste place.
Pour ce faire, je lâche le faire, momentanément, et j'écoute,
pour ce faire, je lâche l'effort et je me connecte avec plaisir,
pour ce faire, je me recentre et je respire,
je sais lorsque c'est ! 

dimanche, décembre 15, 2019

Jour 4 : j'écris ce que je ne veux plus



Je trouve que ce texte (voir ci dessous) de Meryl Streep est extrêmement intéressant. Il permet ainsi d'identifier ce que je ne veux plus dans ma vie. Nous allons tenter de faire notre propre texte et ainsi informer notre être que nous souhaitons plus d'authenticité. Arrogance, cynisme, critique, jugement, fausseté, manipulation, commérage, conflits, comparaisons, trahisons … parlent de notre égo mais pas de notre être profond. L'intention pour 2020 sera donc de nous connecter à notre être profond. 


"Je n'ai plus de patience pour certaines choses, non pas parce que suis devenue arrogante, mais tout simplement parce que je suis arrivée à un point dans ma vie où je ne veux pas perdre plus de temps avec ce qui me blesse ou avec ce qui me déplaît. Je n'ai aucune patience pour le cynisme, la critique excessive ni pour les exigences d'une nature quiconque. J'ai perdu la volonté de plaire à celui qui n'aime pas, d'aimer à celui qui ne m'aime pas et à sourire à celui qui ne veut pas me sourire. Je ne dédie plus une seule minute à celui qui ment ou à celui qui veut manipuler. J'ai décidé de ne plus vivre avec la prétention, l'hypocrisie, la malhonnêteté et l'éloge pas cher. Je n'arrive pas a tolérer l'érudition sélective et l'arrogance académique. Je n'ai pas à m'adapter plus avec les affaires du voisinage ou avec le commérage. Je déteste les conflits et les comparaisons. Je crois à un monde de contraires et c'est pour ça que j'évite des gens ayant un caractère rigide et inflexible. En amitié, je n'aime pas le manque de loyauté ni la trahison. Je ne m'entends pas bien avec ceux qui ne savent pas donner un compliment et qui ne savent pas encourager. Les exagérations m'ennuient et j'ai du mal à accepter ceux qui n'aiment pas les animaux. Et pour couronner le tout, je n'ai aucune patience pour ceux qui ne méritent pas ma patience. "Meryl Streep

samedi, décembre 14, 2019

Jour 3 : j'écris mes manques et mes besoins


Je sais que ce n'est pas une chose facile, la plupart du temps, nous ne connaissons pas nos besoins. C'est pourquoi je vous propose de passer par vos manques ou également par vos émotions. Si la peur est très présente en moi, j'ai besoin de sécurité, de confiance, d'être rassuré.
Si la colère est fréquente dans ma vie, j'ai besoin peut être de connaître et de délimiter mes limites, mes zones infranchissables, j'ai besoin de réparation et de respect.
Si la tristesse est là, sournoise depuis quelque temps, j'ai besoin de partager, de m'ouvrir, de sortir, de parler.
Vous pouvez aussi vous demander : "qu'est ce qui me procure de la joie?" et ainsi approcher apprendre de vous ce que vous aimez vraiment, naturellement comme par exemple le partage entre amis, la préparation d'une fête…..
Rappelons nous les 3 soifs de notre enfant intérieur : le besoin de reconnaissance, de cadre et de stimulation.
Je vous donne des pistes. En explorant vos besoins, vous vous explorez et en vous explorant, vous risquez de vous aimer.
Aujourd'hui, j'identifie mes besoins car nous tenterons, l'année prochaine, à travers nos intentions, de les prendre en charge.


vendredi, décembre 13, 2019

Jour 2 : je fais le bilan de mon année



Il est temps de faire le bilan de mon année. Alors je prends mon carnet et je me prépare à établir mon bilan personnel. Nous savons le plus souvent ce que nous avons négligé dans l'année ou non. Nous connaissons nos parts d'ombre, nos erreurs, nos dénis, nos scénarios. 
Mais nous pouvons également noter nos succès, nos montagnes franchies, nos difficultés traversées, nos avancées, nos prises de conscience ….. Ne soyons pas trop dur(e) avec nous même, je reconnais souvent, chez les autres et chez moi même, un manque d'indulgence et une tendance à regarder le verre à moitié vide.  

Une suggestion  : je m'installe avec moi même et je m'interroge sur mon année passée.

Qu'ai je accompli cette année ? succès, réussites, œuvres, actions bienveillantes... ?
De quoi suis je le plus fier(e) ? 
Qu'est ce que j'ai négligé tout au long de cette année ? (par exemple, ma santé, ma famille, mes amis, mon âme....)
Quelles difficultés ai je dû affronter ? que m'ont elles apprises ?
Qu'ai je compris cette année ? sur moi et sur la vie ou sur les gens ?

jeudi, décembre 12, 2019

Jour 1 : l'importance de l'intention


Imaginez que vous prenez votre voiture sans savoir où aller ? imaginez que vous débutez cette nouvelle année sans avoir une idée de vers quoi vous avez envie de tendre ? ainsi vous errez au gré du vent sans avoir une direction précise, nous faisons partie de ceux qui pensent  "trouver par hasard ce que nous devrions choisir et de découvrir ce que nous devrions décider" (extrait d'une conversation avec Dieu de Walsch.)

Sénèque disait " qu'il n'y a de bon vent que pour celui qui sait où il va "!
Nous pouvons décider vers quoi nous allons en posant des intentions.

L’intention est ce vers quoi je dirige mon énergie. Elle donne du sens. Chaque année, nous pouvons réécrire notre destin et chaque jour, nous pouvons semer une graine afin de nous orienter vers une meilleure qualité d’être, de vie, avec soi et avec les autres.

Chaque fin d'année, je réfléchis à mes intentions. Elles sont parfois très générales, elles concernent le plus souvent  le corps, l'esprit, l'âme mais aussi les relations, les émotions, le travail.... je vous propose que, cette année, nous le fassions ensemble.
A demain 


mercredi, décembre 04, 2019

Des lectures ....

Comment vous sentez vous ? avez vous un peu plus d'amitié pour vous ? n'hésitez pas à vous documenter sur l'amour et l'estime de soi, il existe beaucoup d'ouvrages et de vidéos sur cette thématique.
Je vous en propose 2 :


lundi, décembre 02, 2019

Jour 21 : aujourd'hui, j'écris mon affirmation "I love myself"




Le programme s’achève.


Nous avons expérimenté le recentrage et avons veillé à être doux avec soi, nous avons recherché nos talents, nos qualités, nos réussites mais aussi regarder avec bienveillance nos défauts, nos limites, nos croyances négatives, nos jugements, nos échecs.


Se relier avec soi et le monde par le cœur et non juste par le mental, se préserver une zone de ressourcement et de paix, se sentir relié, connecté et prendre soin de soi sont déjà de magnifiques défis




Conclusion : Prenons un peu de temps pour faire un bilan de ce programme. L’amour de soi  est un processus dynamique et donc en perpétuelle évolution. C’est un vrai travail sur soi, sur soi et les autres, sur soi et le monde.

Je vous propose une affirmation pour nous aider à s’aimer, elle est très connue mais parce que très efficace :

« Je m’aime et je m’accepte tel que je suis »


dimanche, décembre 01, 2019

Jour 20 : aujourd'hui, je transforme ma plainte en demande




Combien de fois, nous nous épanchons avec nos amis ou avec nous même sur ce qui ne va pas, ce qui nous fait souffrir et combien de fois, nous « chouinons » à l'intérieur de nous.
Ou au contraire, nous pouvons ne pas écouter les plaintes, vexations, déceptions, blessures en nous, nous nous fabriquons une jolie armure pour ne pas ressentir et continuer à avancer.   


Peu importe la méthode, l'idée est de ne pas s'occuper de ce que nous vivons en nous, le plus souvent parce que nous en avons peur.
Pour s'aimer, il est important d'écouter cette plainte naturellement car elle a un sens mais si elle s'installe en nous comme une huitre à son rocher, nous pouvons chercher le besoin qui se cache derrière la plainte. Connaître ses besoins est essentiel pour se sentir OK avec soi et avec les autres.

Et surtout, si nous sommes dans une position de victime, nous risquons de nous retrouver face à un sauveur ou à un persécuteur et rentrer dans un jeu psychologique. (Référence triangle de Karpman).

De plus,  nous cessons de chercher chez l'autre la satisfaction de nos besoins (reconnaissance, amour, bienveillance,....) et nous sommes plus disponibles pour la relation.

Expérimentation : Alors aujourd'hui, je transforme ma plainte en demande. Ainsi je dois aller chercher le ou les besoins qui se cache(nt) derrière ma plainte. Puis je m’interroge, comment je me sens ?

Aujourd'hui, je suis dans l'accueil, avec douceur

  Lorsque j'ai commencé la sophrologie, j'ai particulièrement apprécié la notion d'"accueil". Nous sommes le plus souv...