jeudi, mai 28, 2020

Réactiver l'étincelle de Vie par les affirmations positives - Méditation 1





Bonjour à toutes et à tous,

j'ai déjà partagé, pendant le confinement, des pratiques de courant indigo et je trouve que ses méditations sont très profondes et efficaces.

Alors je vous propose de commencer par le début, la ère méditation d'affirmations positives à pratiquer pendant 7 jours.

Je vous souhaite une très belle journée




lundi, mai 25, 2020

Aujourd'hui, je m'incarne et je m'affirme !


Bonjour, les ami(e)s,
une nouvelle semaine s'annonce !
je vous propose ce matin, avant de débuter cette nouvelle journée, de vous incarner.
S'incarner, c'est sentir ses pieds sur le sol,
s'incarner, c'est se connecter à ses sens,
s'incarner, c'est revenir à l'instant présent,
s'incarner, c'est s'affirmer dans sa présence.
S'affirmer, c'est clarifier sa zone d'acceptable et d'inacceptable (en traitant sa zone de peur et de doute)
s'affirmer, c'est exprimer clairement ses limites,
s'affirmer, c'est resignifier ses limites de temps en temps,
s'affirmer, c'est mettre son parent intérieur nourricier à son service,
s'affirmer, c'est faire taire son tyran intérieur,
s'affirmer, c'est mettre l'adulte au travail (il est dans la réalité et il nous aide à comprendre le monde tel qu'il est),
s'affirmer, c'est protéger notre enfant intérieur.
Alors, dans notre rapport aux autres, nous avons le droit de changer d'avis, de ne pas répondre aux questions, nous avons le doit de dire NON sans nous justifier et enfin nous avons le droit de prendre notre temps.
Nous devons choisir l'affirmation plutôt que l'approbation.
A très vite




samedi, mai 23, 2020

Ce week-end, mon corps est un trésor



Je vous propose de profiter de ce week-end pour nous reconnecter à notre corps.
Tout d'abord, nous pouvons l'écouter. Nous installez confortablement et passer en revue chacune des parties.
Une écoute active (je ne pense pas à autre chose), une écoute bienveillante (je ne me juge pas durement) et enfin une écoute indulgente (je ne suis pas dure avec lui).

Ensuite, nous pouvons lui parler. Qu'avez vous à dire à votre corps ? parlez lui de vos inquiétudes, de vos peurs, de vos désirs, de vos besoins. Parlez lui de votre parcours ensemble, de tout ce que vous avez accompli, ensemble. Parlez lui de confiance, d'amour, de connexion, d'énergie mais aussi de maltraitance, de dureté, de désamour, de rejet, d'abandon peut être. Vous pouvez faire la paix avec votre corps, peut être, ou tout du moins, engagez un vrai dialogue avec lui.

Puis, nous pouvons le détendre. Comme nous l'avons déjà évoqué dans ce blog, la détente active le système nerveux. Ce système ralentit les fonctions de l'organisme pour conserver l'énergie, il abaisse le rythme cardiaque et la tension artérielle et il facilite la digestion.
La relaxation, la respiration consciente, l'attention vers l'intérieur sont des éléments qui vont l'activer.

Enfin, nous pouvons le stimuler. Toutes les pratiques corporelles qui stimulent le corps sont les bienvenues.
J''avoue qu'en ce moment, je suis très friande de Chrystel Herbeaux del pino.
Stimulation du matin
stimulation du soir
Trouvez vos stimulations !!
bon week end

jeudi, mai 21, 2020

Aujourd'hui, quel regard je porte sur moi ? et sur le monde ?


Regard de Lady 
Regard de Kira


Nous avons appris à ne pas être prétentieux, à ne pas la ramener pour un  oui ou pour un  non. Nous avons appris à être humble face à nos réussites, certains ou certaines n'ont pas vraiment bien intégré la leçon et ont une tendance à encenser leurs enfants, leurs actions, leurs possessions mais ce n'est vraiment pas la majorité.
La plupart des personnes que j'ai le bonheur d'accueillir et d'accompagner, oscillent plutôt vers un regard de dévalorisation, de comparaison, d'auto critique : "rien n'est jamais assez bien, je suis nul(le), je n'y arriverai pas, je ne suis pas capable, je me sens impuissant(e)..." la liste est longue. Alors que de mon côté, en les regardant, en les écoutant, je vois toujours les trésors cachés, la très belle humanité, la soif de se sentir en paix et le désir d'être quelqu'un de bien. Nous savons que le regard que nous portons sur nous est largement influencé par le regard que les adultes portaient sur nous, enfant. Un enfant qui est valorisé, encouragé dans ses forces et ses potentiels, aura ensuite de la confiance et de l'estime de lui. Le regard que l'on porte sur lui aura un impact sur la suite du film. Les obstacles deviendront des occasions. Il aura en lui une vraie sécurité. 
Mais alors si cette posture existe pour certains et certaines, il est possible de la développer pour tout le monde. Tous les enfants qui deviennent grands, peuvent changer le regard qu'ils portent sur eux. Tous les enfants qui deviennent grands peuvent être heureux d'être qui ils sont, en se sentant uniques et donc précieux. Tous les enfants qui deviennent grands peuvent apprendre à se regarder avec bienveillance et s'accepter sans condition. 
J'anime des ateliers à la CPAM auprès de jeunes qui ne sont plus à l'école et qui n'ont pas encore de travail. Ces jeunes ne veulent rien savoir des techniques de respirations, des exercices corporels ou de la gestion du stress. Ils sont en groupe, donc très pudiques. Nous pouvons voir, déjà, sur certains visages, les traces de la déception, de la tristesse ou de la colère. Nous pouvons parfois même voir sur leurs visages le regard qui a été porté sur eux. 
Alors je les allonge, je les détends, je les emmène dans leurs paysages et je leurs passe le message qu'ils sont uniques, qu'ils ont de la valeur et qu'ils ont le choix de leurs destinées.   Quels sont ceux qui entendent ? quels sont qui y croient ? quels sont ceux qui espèrent ? quels sont ceux qui vont tenter de changer leur regard ?  Je n'en sais rien mais je fais ma part, même si elle est infime.
Je vous propose une petite conférence de Jean Yves Le Loup Cliquez sur ce lien sur le regard d'une baleine sur lui. 

lundi, mai 18, 2020

Aujourd'hui, et si je dansais ??



Je ne danse pas pour faire beau,
je ne danse pas pour faire des exploits avec mon corps,
je ne danse pas pour accomplir un énième exercice corporel,

je danse pour me libérer, 
je danse pour respirer plus amplement, 
je danse pour déverrouiller mon corps,
je danse pour lâcher les peurs,
je danse aussi pour évacuer ma colère,
je danse enfin pour apaiser ma tristesse,
je danse surtout pour nourrir mon âme !

Alors pour danser, voici des sons :
pour libérer les émotions stockées : chant des 4 éléments
pour se libérer du passé, s'inscrire dans le présent et se projetter dans le futur : Les 4 directions de Bhagvati
pour nourrir votre âme : choisissez votre musique, elle va vous porter pour le reste de la journée
Prenez soin de vous mes chères lectrices et chers lecteurs,
je vous retrouve très vite 
Et je rajoute celle là de Tina Turner cliquez sur ce lien

samedi, mai 16, 2020

Aujourd'hui, je reviens chez moi !



Pendant le confinement, nous avons reçu de nombreux messages "restez chez vous!"
et aujourd'hui, je vous parle de revenir chez vous! Vous devez surtout avoir envie de sortir et de prendre l'air. Vous devez surtout avoir envie d'aller vers l'autre. Mais l'un n'empêche pas l'autre et si nous voulons renforcer notre confiance en nous, nous sommes obligé(e)s de revenir à nous.

Revenir chez soi, c'est tout d'abord revenir dans son corps, dans ce que nous nommons en sophrologie "la vivance", ce qui se vit en nous, comme un observateur ou observatrice neutre et bienveillant. Vous allez me dire "tu te répètes" mais c'est la base de toute intégration, acceptation et transformation.
Nous ne pouvons pas nous y soustraire.

Revenir chez soi, c'est aussi arrêter de se comparer car nous trouverons toujours mieux que nous, plus populaire, plus fort, plus riche, plus intelligent, plus grand, plus mince, plus..
Je rencontre beaucoup de personnes qui perdent confiance car elles sont influencées par des modèles, des images crées notamment par notre société de consommation, par les réseaux sociaux. Mais il y a peu d'authenticité dans tout cela. Et j'ai noté que dès que nous nous comparons (ce qui est différent de s'inspirer), nous perdons de la confiance en nous.

Revenir chez soi, c'est aussi éviter de se mettre à la place de l'autre, car je ne suis pas l'autre, je ne sais pas ce qu'il ressent, ce qu'il vit, je n'ai pas son histoire, son passé, sa vision du futur bref je ne suis pas lui.
Pour développer la confiance en soi, il est important d'aller à la découverte de qui nous sommes vraiment. Je vous propose un extrait d'une conférence de Laurent Gounelle sur le thème "Devenir pleinement soi !", un extrait qui m'a bien parlé.

Et si vous souhaitez mieux vous connaître, vous découvrir même si vous avez l'impression de savoir qui vous êtes, je vous rappelle notre formation qui aura lieu en septembre (une autre session aura lieu fin octobre) vous avez les informations à droite de ce post.
je vous retrouve très bientôt pour continuer notre chemin vers plus de confiance en soi

jeudi, mai 14, 2020

Ce matin est une nouvelle journée, que fais je en faire ?



Il est important de reconnaître les mauvaises journées. Même si on a commencé sa journée avec une petite routine, même si on fait un petit massage du visage, même si nous nous sommes motivés pour vivre cette journée comme la première de notre vie. Il faut reconnaître que parfois les journées sont un peu plus difficiles. Ou du moins, elles ne démarrent pas comme on le voudrait.
Il faut reconnaître que nous pouvons ressentir de la confusion (c'est un peu confus en ce moment non?), de la tristesse, de la fatigue ou tout simplement ce n'est pas notre journée.
Alors dans ce cas, il ne nous reste plus qu'à nous arrêter, arrêter de s'agiter. Il ne nous reste plus qu'à se poser, voire même s'allonger, respirer tranquillement et aller voir notre cœur. De se sentir connecté avec notre cœur, tout simplement, sans rien attendre, sans chercher à comprendre, juste écouter son cœur. Nous nous laissons le temps, le temps nécessaire de nous calmer, de traverser.
Et ensuite, nous repartons différemment, rien n'est résolu mais c'est moins douloureux dans notre corps, dans notre cœur. Essayez !
Et là, vous recevez de la vie un cadeau ! un sourire, un message apaisant, un acte de bienveillance ou une très jolie plante ! merci à Laurence pour ce magnifique cadeau.
Alors la mauvaise journée se transforme, une lumière s'est allumée.
Il est aussi important de reconnaître les bonnes journées. Et si nous décidions que cette journée soit une belle et lumineuse journée!


mardi, mai 12, 2020

Aujourd'hui, comment puis je transformer le manque de confiance ?



Bonjour à toutes et à tous,
alors ce confinement ? comment vous vous sentez ? comment ça se passe en vous ? Et votre tête, votre mental, ou se situe t'il ?
Nous sommes toutes et tous d'accord pour dire que nous vivons des moments surréalistes. J'entends beaucoup de plaintes, d'inquiétudes, de rancœurs, de peurs ...
La fatigue, l'incertitude, le temps (en tout cas dans le pays basque) n’arrangent rien.
Nous pouvons bien sentir une lutte, à l'intérieur, entre ce que je dois faire et ce que je peux faire. Combien de personnes m'ont dit qu'elles ne pourront pas supporter le confinement et me disent maintenant qu'en fait cet épisode a ouvert des possibilités.
Nous pouvons bien sentir que nous luttons contre la réalité, si nous percevons, celle ci, de manière négative. Et nous alternons entre une perception pessimiste et optimiste. Nous ne sommes pas toujours dans la même humeur.
A la question, puis je transformer le manque de confiance ? je ne peux que répondre OUI. C'est d'ailleurs plus facile de donner de la confiance à l'autre qu'à soi même.
Le manque de confiance n'est pas une malédiction que nous avons reçu dans notre berceau mais plutôt une accumulation d'expériences, de croyances, de perceptions, d'échecs, d'injonctions, de dévalorisation que nous avons du traverser.
Alors je vous propose chaque jour de cheminer pour renforcer la confiance en nous, aux autres, à la vie.
Nous commençons par nous inspirer. Inspirer, c'est faire rentrer en nous, un nouveau souffle chargé  d'éléments positifs, nourrissants et constructifs.
Aujourd'hui, je vous propose de chercher la ou les personnes qui vous inspirent actuellement. 
Aujourd'hui, pour moi, c'est Michelle Obama. Lorsque je regarde son film, elle m'inspire de la force vitale, une très belle énergie, un mental d'acier (même si elle a accès à sa vulnérabilité). Elle incarne la confiance.
Et vous ?
Bande annonce du film de Michelle Obama

dimanche, mai 10, 2020

Jour 54 : dernier jour de confinement, je me confie alors !


Nous arrivons au bout du chemin du confinement. J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à écrire dans ce blog chaque jour. Chaque jour, je me suis connectée à ce qui se passait en moi et autour de moi et j'ai tenté de partager un peu d'aide, de connexion, de bons tuyaux, de tout ce qui pouvait me faire vibrer.

PARTAGER est le verbe de ma vie, je partage ce que je reçois, à travers ce blog que j'alimente depuis presque 10 ans (1283 posts, vous pouvez puiser dedans), à travers mon travail et aussi à travers la VIE et ses expériences.
Je chemine vers plus de liberté, j'ai tellement le désir de lâcher mes anciens schémas, mes mémoires de troubles et de souffrances, mes peurs injustifiées et pouvoir avancer, dans l'instant présent, légère et en paix. J'y arrive de plus en plus souvent.
Le livre de Laurent Gounelle sur l'énnéagramme est le chemin vers la liberté.
C'est pourquoi cette formation avec Anne- Bénédicte à tout son sens, à ce stade de ma vie. Que nous comprenions notre fonctionnement, nos motivations, nos besoins, nos attentes et que nous puissions avoir des outils pour les accepter et les transformer. (les infos : sur ce lien )
Je vais également lancer un autre week end yoga sophro sur le thème des émotions, cette fois avec Claudia, professeure de yoga (toutes les infos semaine prochaine sur ce blog) car je reste convaincue que notre corps est notre meilleure alliée.
Je vais continuer à partager sur ce blog régulièrement, peut être pas tous les jours, mais au moins tous les 2 ou 3 jours.
Mon intention pour cette nouvelle étape est de vivre avec plus de conscience, d'être là, sereine et confiante. Et vous ? quelle est votre intention ? N’hésitez pas à partager vos commentaires.

je vous partage une citation de Thich Nhat Hanh

" Etre libre, cela signifie à mes yeux être libre de tout sentiment de détresse, de la colère et du désespoir. S'il y a en vous de la colère, vous devez œuvrer à sa transformation, en sorte de recouvrer votre liberté intérieure. S'il y a en vous du désespoir, vous devez reconnaître en vous l'existence de cette énergie particulière et ne plus tolérer qu'elle vous fasse perdre le contrôle de vous même. Il vous faut pratiquer la pleine conscience, afin de transmuter l’énergie du désespoir et réaliser de cette façon là la liberté que vous méritez, la liberté par rapport au désespoir."


samedi, mai 09, 2020

Nouvelle formation à 4 mains en Septembre : un voyage vers la liberté !!




Anne-Bénédicte et moi même sommes très heureuses de vous  proposer une formation de 4 jours 
du 24 au 28 septembre 2020 à Bayonne.


« Il faut avoir du chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse » Nietzsche


Nous sommes toutes les 2 issues de l’entreprise, l’une DRH, l’autre responsable Marketing. Chacune de notre côté, nous avons cheminé vers une meilleure connaissance de soi et une libération de nos anciens schémas. C'est devenu notre métier depuis de nombreuses années.
Anne-Bénédicte Licot est certifiée en Ennéagramme, MBTI et en orientation scolaire et professionnelle. Elle accompagne les personnes en individuel et utilise ces outils en formation dans des entreprises privées et publiques.
Je suis thérapeute, formatrice et sophro-analyste. J'exerce en libéral et dans les entreprises.
Nous avons décidé  de construire ensemble, pendant cette période de confinement, une formation sur 4 jours.
Une première partie, animée par Anne-Bénédicte, visant à découvrir, grâce à l’Ennéagramme, sa base, c’est-à-dire son type de personnalité, ses motivations profondes et à comprendre les autres. L’Ennéagramme étant un véritable outil de transformation personnelle.
La seconde partie, animée par moi même, vise à évoluer par rapport à sa base en libérant les potentiels et amorcer des changements.
Les deux parties cheminent vers la découverte de soi et la libération des trésors cachés au fond de soi.
Tous les détails sur le flyer.
Cette formation peut être prise en charge par la formation professionnelle.



Pour le programme, ci dessous

vendredi, mai 08, 2020

Jour 53 : N'oublions pas que tout se passe à l'intérieur !



A 3 jours du dé confinement, nous allons faire face à des situations nouvelles et le mental, l'esprit n'aime pas trop la nouveauté et parfois, cela provoque en nous beaucoup de stress, d'inquiétude.
Et souvent, il est plus facile, pour nous, de rejeter nos dragons intérieurs vers l'extérieur.
Mais nous avons, encore une fois, une occasion extraordinaire de sortir de nos zones de confort et d'aller regarder à l'intérieur ce qui se passe.
Je suis face à une situation qui ne me plait pas, je vous propose :

  1. d'écouter en vous ce qui se vit et ainsi de mesure vos ressentis : exemple : je me sens tout agitée, je sais alors que la situation vient me dire quelque chose.
  2. de nommer mes ressentis ou sentiments : qu'est ce que je ressens ? qu'est ce qui se passe en moi? Je ne laisse absolument pas mon esprit mettre une explication ou une croyance sur la situation : par exemple : mon voisin me parle mal, je me sens touchée et énervée, je me dis tout de suite "de quoi il se mêle ! ou qu'ai je donc fait ? ou je vais pas me laisser faire ! ou j'ai pas de chance, c'est toujours comme ça!" Nous avons toutes et tous nos façons de regarder et de décrypter une situation et elle dépend, non pas de la réalité, mais de nos croyances, notre histoire, nos souffrances, nos expériences, nos complications.... bref de toute une construction.
  3. d'évaluer ma part de responsabilité : car nous avons une part de responsabilité, une part de réponse dans ce qui nous arrive. Trouvons laquelle et nous nous sentirons bien plus léger et légère.
  4. de déterminer quel est mon besoin dans cette situation : c'est très important, en tant qu'adulte responsable, d'être capable de déterminer nos besoins et de faire en sorte, qu'il soit pris en charge.
  5. d'agir ou de transformer ou de laisser faire : vous avez le choix, toujours et toujours. Vous pouvez décider de vous battre car la cause vous parait juste pour vous, ou de transformer en acceptant et intégrant le problème ou au contraire de ne rien faire. 



"La seule façon d'en sortir est de rentrer en soi. Organisez vous !" Sadhguru 
Je vous propose une vidéo interessante sur le nouveau Ho'oponopono de Luc Bodin, un bon moyen pour nous libérer de nos mémoires et nos scénarios perdants.
A demain 


jeudi, mai 07, 2020

Jour 52 : Portes ouvertes : Anne Bénédicte Licot, une si belle rencontre!


Bonjour à toutes et à tous,
je suis heureuse d'ouvrir les portes de mon blog à Anne Bénédicte Licot, formatrice et certifiée en énnéagramme. J'ai rencontré Anne Bénédicte dans une formation de communication non violente avec Thomas d'Ansembourg et nous nous sommes jamais perdues de vue.
Nous avons décidé pendant le confinement de travailler ensemble et nous allons vous proposer un stage fin septembre à Bayonne, mais je vais vous en dire un peu plus très rapidement sur ce blog.
Pour le moment, je laisse la parole à Anne Bénédicte....




Et vous ? Quel est le verbe de votre Vie ?

Merci à Caroline de m’offrir cette page, cet espace, cette liberté !
La Vie est remplie de magnifiques cadeaux !

Il y a de nombreuses années, lorsque je me présentais, je disais :
« Bonjour. Je m’appelle Anne-Bénédicte Licot. Je suis expert-comptable ».
Et là, à chaque fois, je sentais que ce métier ne me correspondait pas. C’est comme si je parlais du métier de quelqu’un d’autre…avec un certain malaise.
Alors je faisais une pirouette : je disais que j’étais dresseuse dans un cirque. L’humour est un bon allié lorsque nous ne savons pas à quoi nous raccrocher.

Maintenant, lorsque je me présente, je dis « Bonjour (oui….car en changeant de métier, je n’ai pas perdu ma politesse ;-). Je suis conseillère en orientation scolaire et professionnelle et je donne des formations afin d’outiller et d’accompagner des jeunes, des adultes afin qu’ils se découvrent et puissent faire des choix ancrés.
Et là, même simplement en écrivant ces mots, je sens que je vis ! Que je suis à ma place ! Que je suis fière d’exercer ce métier. Je ne décompte pas les années jusqu’à ma retraite car je sais que ce métier, je l’exercerai encore, même si mes mains trembleront et que l’âge aura laissé des traces.

J’étais donc expert-comptable. Puis petit à petit, je me suis rendu compte à quel point l’Humain me manquait dans mon métier. Je me souviens lorsque j’ai démissionné avoir dit à mon boss : « j’ai besoin de remplacer ces papiers par des personnes ». J’ai alors accompagné, dans une grosse structure, des porteurs de projets qui voulaient créer leur entreprise. Des rencontres. Des projets. Mon chemin débutait. Ensuite, je me suis certifiée en Ennéagramme, en MBTI, en orientations scolaire et professionnelle. Pour devenir ensuite DRH puis pour me consacrer exclusivement à l’accompagnement et aux formations. Depuis que j’ai 21 ans, je suis aussi formatrice mais le sujet de mes formations est passé des chiffres à la découverte de soi.
Une réorientation, c’est un chemin vers soi. Se découvrir est le premier pas. Activer son observateur intérieur. Ensuite, identifier l’environnement professionnel dont on a besoin. C’est faire coïncider son projet de vie avec sa personnalité, ses motivations, ses besoins et ses valeurs profondes.

Raphaëlle Giordano a dit :« Je rêve que chacun puisse prendre la mesure de ses talents et la responsabilité de son bonheur.
Car il n’existe rien de plus important que de vivre une vie à la hauteur de ses rêves d’enfants… »

Bonjour. Je m’appelle Anne-Bénédicte et le verbe de ma vie est « embellir ». C’est accompagner les personnes afin qu’elles fassent des choix justes qui embellissent leur vie.

Et vous ? Quel est le verbe de votre Vie ?

mercredi, mai 06, 2020

Jour 51 : Renaître (Documentaire)



Je vous propose pour cette nouvelle journée, un film évoquant nos peurs, nos blocages.
Je vous laisse découvrir et je vous dis à demain

mardi, mai 05, 2020

Jour 50 : Déconfinement : plus de conscience !



Nous avons reçu un maximum de conseils, recettes, règles pour vivre au mieux notre confinement. Mais maintenant que nous sommes à 6 jours d'un dé confinement, je me demande les règles que nous pourrions édicter, sans parler des règles de l'hygiène et de la sécurité.

Règle numéro 1 : T'agiter et gesticuler, tu ne feras plus !
nous avons pu prendre notre temps, apprécier le rien faire, la lenteur. Pour certains et certaines, ce fut compliqué mais pour d'autres, ce rythme nouveau a été une révélation.
Alors, gardons en les bienfaits et accordons nous des temps de pause, de rien, de silence.

Règle numéro 2 :  Réagir sans réfléchir est un lointain souvenir !
Plus nous mettons de la conscience dans nos actes, nos pensées et surtout nos ressentis, en plaçant un petit espace temps entre le ressenti et la réaction, qui devient ainsi l'action ou la non action, plus nous sommes adultes et responsables. Nous avons su (plus ou moins), pendant le confinement, éviter les réactions incontrôlées alors tentons de continuer.

lundi, mai 04, 2020

Jour 49 : Et si être gentil(le) guérissait ?




Bonjour amies et amis,
je lisais un article dans Inexploré (le tout dernier) sur un guérisseur christique, Philippe de Lyon. Il a été chassé par la médecine  et traduit en justice de nombreuses fois car suspecté de pratiquer de la médecine occulte, surtout il guérissait certains cas désespérés et consolait les personnes; Il ne réalisait pas de passes magnétiques mais ordonnait à la maladie de partir et surtout il demandait aux auditeurs présents de ne pas dire de mal de son prochain pendant un temps défini.
Et dans bien des cas, les malades guérissaient. Il rayonna au delà des frontières.
Cet homme, qui a donné aux pauvres tout l'argent récolté, n'a pas survécu à la maladie de sa fille, qu'il n'est pas parvenu à soigner. Il est décédé à 56 ans d'une maladie cardiaque (son cœur s'est fissuré).
L'histoire de cet homme est touchante, c'est pourquoi je vous en parle dans ce blog.

Mais surtout, ne pouvons pas faire cette expérience de :

  • de lâcher toutes pensées négatives sur une personne, une organisation, une entité, un groupe.....
  • de préférer l'indifférence aux jugements négatifs et duels (bien/pas bien, beau/pas beau, idiot/intelligent....)
  • d'avoir une parole impeccable et bienveillante (cf accords toltèques)
  • de gérer sa colère (accueillir, souffler ou faire trembler son corps pour l'expulser et aller chercher son besoin) 
  • de contourner ou d'éviter tous les cancans ou autre "passe temps " de ce genre
  • de toujours préférer le cœur à la peur 
et voir ainsi comment cette conduite bienveillante agit sur nos maux, nos douleurs ou maladies!
belle journée 

dimanche, mai 03, 2020

Jour 48 : aujourd'hui, j'aime la vie et vous ?



Quel voyage ce confinement! J'ai eu envie de reprendre toutes les thématiques de mon blog pendant ces 47 jours.
Ces thématiques m'ont été inspirées par des personnes inspirantes dont j'ai largement parlé à travers les posts, elles nous ont généreusement accompagnées pendant ce voyage, je les remercie.
Néanmoins, chacun fait son chemin, ses choix et prend ses décisions.
Nous sommes libres de choisir une vraie connexion à notre corps, à nos émotions, à l'instant présent, à nos sens et ainsi les événements sont plus faciles à digérer et nous en faisons même quelque chose. Nous sommes libres de vivre d'une manière créative, de faire des demandes, de remercier, de chercher notre Ikigai, de célébrer, de se sentir connecté, libre et en même temps détaché. Nous sommes libres d'aller dans le bonheur et dans l'amour.
Nous savons que le chemin est long, personnellement, je chemine depuis plus de 30 ans mais y a t-il autre chose à faire ? à être ?
Alors, désormais, nous pouvons nous lever chaque matin et remercier.
Alors, désormais, nous pouvons nous lever chaque matin et nous étirer,
nous pouvons prendre la sage décision d'honorer cette journée, de la chérir car elle est là, avec ses hauts et ses bas, ses moments de paix et de lutte, ses instants de magie et d'égo. Elle est haute en couleur cette journée, nous avons le choix de l'honorer par notre présence totale, notre écoute profonde et surtout, surtout, notre cœur ouvert.
Que j'aime la vie ! merci mes ami(e)s, je vous retrouve demain !

Les thématiques abordées  sur ce blog dans l'ordre d'arrivée  :

vendredi, mai 01, 2020

Jour 47 : Tout peut être créatif, divin !




J'ai déjà abordé dans un post précédent l'art de faire les choses avec plaisir et enthousiaste même les tâches les plus banales, l'art du micro flow. Hier je suis tombée sur un texte d'Osho qui m'a bien parlé sur la créativité :

"La Créativité n’a rien à voir avec une activité en particulier – avec la peinture, la poésie, la danse, le chant. Elle n’a rien à voir avec quoi que ce soit de particulier.
"Tout peut être créatif – tu amènes cette qualité dans l’activité. L’activité elle-même n’est ni créative ni non créative. Tu peux peindre de manière non-créative. Tu peux chanter de manière non-créative. Tu peux nettoyer le sol de façon créative. Tu peux cuisiner de façon créative."
 "La créativité est la qualité que tu amènes dans l’activité que tu fais. C’est une attitude, une approche intérieure – comment tu vois les choses."

"Alors la première chose à se rappeler: ne limite pas la créativité à quoi que ce soit de particulier. Un homme est créatif – et s’il est créatif, peu importe ce qu’il fait, même s’il marche, tu peux voir dans sa démarche qu’il y a de la créativité. Même s’il reste assis en silence et ne fait rien, même ne rien faire sera une action créative. Bouddha assis sous l'arbre de Bodhi sans rien faire est le plus grand créateur que le monde ait jamais connu. Une fois que tu as compris - que c'est toi, la personne, qui est créative ou non créative - alors ce problème disparaît."

"Pas tout le monde peut être peintre – et ce n’est pas nécessaire. Si tout le monde était peintre, le monde serait très laid; ce serait difficile d’y vivre. Et tout le monde ne peut être un danseur, et ce n’est pas nécessaire. Mais tout le monde peut être créatif."

"Peu importe ce que tu fais, si tu le fais joyeusement, si tu le fais avec amour, si tes actions ne sont pas purement économiques, alors elles sont faites avec créativité. Si de par elles quelque chose grandit à l’intérieur de toi, si un développement est provoqué en toi, c’est spirituel, c’est créatif, c’est divin"
A demain

Jour 46 : je libère mes croyances limitantes



Je commence par cette vidéo de Arnaud Riou, j'aime bien cet homme et j'espère un jour aller à un de ses séminaires. Vous pouvez retrouver toutes ses vidéos sur youtube.
Alors, avez vous des croyances ? oui nous en avons toutes, elles sont parfois conscientes et souvent inconscientes.
Pour les démasquer (les coquines qui nous pourrissent bien la vie!), il est très important d'être là, conscient(e) et observateur et observatrice.
Ecoutez lorsque vous parlez, soyez attentif et attentive à vos pensées, regardez les domaines qui posent problème, voyez comment vous vous comportez dans certaines situations et vous allez déjà en découvrir pas mal.
Lorsque nous parlons croyance, nous devons parler du magnifique travail de Byron Katie qui a élaboré "the work" (le travail). Ce processus vise à se libérer de nos croyances en posant 4 questions
  1. Est-ce que c’est vrai ? (Oui ou non. Si non, allez à la question 3.) 
  2. Pouvez-vous être absolument certain que ce soit vrai ? (Oui ou non.) 
  3.  Comment réagissez-vous, que se passe-t-il, quand vous croyez cette pensée ?  
  4.  Qui seriez-vous sans la pensée ? • Qui ou qu’êtes-vous sans cette pensée ?  

Puis Retournez la pensée. Une affirmation peut être retournée vers soi, vers l’autre, et à l’opposé. Trouvez au moins trois exemples spécifiques, authentiques de la façon dont chaque retournement est vrai pour vous dans cette situation. (Pour chaque retournement, revenez et recommencez à partir de l’affirmation initiale. Ne retournez pas une affirmation qui a déjà été retournée
Je vous laisse découvrir son site https://thework.com/sites/francais/
j'en ai déjà beaucoup parlé sur ce blog et je vous propose de regarder une vidéo de son travail, très marquante :

Aujourd'hui, je suis dans l'accueil, avec douceur

  Lorsque j'ai commencé la sophrologie, j'ai particulièrement apprécié la notion d'"accueil". Nous sommes le plus souv...