Jour 54 : dernier jour de confinement, je me confie alors !


Nous arrivons au bout du chemin du confinement. J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à écrire dans ce blog chaque jour. Chaque jour, je me suis connectée à ce qui se passait en moi et autour de moi et j'ai tenté de partager un peu d'aide, de connexion, de bons tuyaux, de tout ce qui pouvait me faire vibrer.

PARTAGER est le verbe de ma vie, je partage ce que je reçois, à travers ce blog que j'alimente depuis presque 10 ans (1283 posts, vous pouvez puiser dedans), à travers mon travail et aussi à travers la VIE et ses expériences.
Je chemine vers plus de liberté, j'ai tellement le désir de lâcher mes anciens schémas, mes mémoires de troubles et de souffrances, mes peurs injustifiées et pouvoir avancer, dans l'instant présent, légère et en paix. J'y arrive de plus en plus souvent.
Le livre de Laurent Gounelle sur l'énnéagramme est le chemin vers la liberté.
C'est pourquoi cette formation avec Anne- Bénédicte à tout son sens, à ce stade de ma vie. Que nous comprenions notre fonctionnement, nos motivations, nos besoins, nos attentes et que nous puissions avoir des outils pour les accepter et les transformer. (les infos : sur ce lien )
Je vais également lancer un autre week end yoga sophro sur le thème des émotions, cette fois avec Claudia, professeure de yoga (toutes les infos semaine prochaine sur ce blog) car je reste convaincue que notre corps est notre meilleure alliée.
Je vais continuer à partager sur ce blog régulièrement, peut être pas tous les jours, mais au moins tous les 2 ou 3 jours.
Mon intention pour cette nouvelle étape est de vivre avec plus de conscience, d'être là, sereine et confiante. Et vous ? quelle est votre intention ? N’hésitez pas à partager vos commentaires.

je vous partage une citation de Thich Nhat Hanh

" Etre libre, cela signifie à mes yeux être libre de tout sentiment de détresse, de la colère et du désespoir. S'il y a en vous de la colère, vous devez œuvrer à sa transformation, en sorte de recouvrer votre liberté intérieure. S'il y a en vous du désespoir, vous devez reconnaître en vous l'existence de cette énergie particulière et ne plus tolérer qu'elle vous fasse perdre le contrôle de vous même. Il vous faut pratiquer la pleine conscience, afin de transmuter l’énergie du désespoir et réaliser de cette façon là la liberté que vous méritez, la liberté par rapport au désespoir."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire