Aujourd'hui, quel regard je porte sur moi ? et sur le monde ?


Regard de Lady 
Regard de Kira


Nous avons appris à ne pas être prétentieux, à ne pas la ramener pour un  oui ou pour un  non. Nous avons appris à être humble face à nos réussites, certains ou certaines n'ont pas vraiment bien intégré la leçon et ont une tendance à encenser leurs enfants, leurs actions, leurs possessions mais ce n'est vraiment pas la majorité.
La plupart des personnes que j'ai le bonheur d'accueillir et d'accompagner, oscillent plutôt vers un regard de dévalorisation, de comparaison, d'auto critique : "rien n'est jamais assez bien, je suis nul(le), je n'y arriverai pas, je ne suis pas capable, je me sens impuissant(e)..." la liste est longue. Alors que de mon côté, en les regardant, en les écoutant, je vois toujours les trésors cachés, la très belle humanité, la soif de se sentir en paix et le désir d'être quelqu'un de bien. Nous savons que le regard que nous portons sur nous est largement influencé par le regard que les adultes portaient sur nous, enfant. Un enfant qui est valorisé, encouragé dans ses forces et ses potentiels, aura ensuite de la confiance et de l'estime de lui. Le regard que l'on porte sur lui aura un impact sur la suite du film. Les obstacles deviendront des occasions. Il aura en lui une vraie sécurité. 
Mais alors si cette posture existe pour certains et certaines, il est possible de la développer pour tout le monde. Tous les enfants qui deviennent grands, peuvent changer le regard qu'ils portent sur eux. Tous les enfants qui deviennent grands peuvent être heureux d'être qui ils sont, en se sentant uniques et donc précieux. Tous les enfants qui deviennent grands peuvent apprendre à se regarder avec bienveillance et s'accepter sans condition. 
J'anime des ateliers à la CPAM auprès de jeunes qui ne sont plus à l'école et qui n'ont pas encore de travail. Ces jeunes ne veulent rien savoir des techniques de respirations, des exercices corporels ou de la gestion du stress. Ils sont en groupe, donc très pudiques. Nous pouvons voir, déjà, sur certains visages, les traces de la déception, de la tristesse ou de la colère. Nous pouvons parfois même voir sur leurs visages le regard qui a été porté sur eux. 
Alors je les allonge, je les détends, je les emmène dans leurs paysages et je leurs passe le message qu'ils sont uniques, qu'ils ont de la valeur et qu'ils ont le choix de leurs destinées.   Quels sont ceux qui entendent ? quels sont qui y croient ? quels sont ceux qui espèrent ? quels sont ceux qui vont tenter de changer leur regard ?  Je n'en sais rien mais je fais ma part, même si elle est infime.
Je vous propose une petite conférence de Jean Yves Le Loup Cliquez sur ce lien sur le regard d'une baleine sur lui. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire