Parfois je pense, parfois je suis



"parfois je pense, parfois je suis", ce n'est pas de moi mais de Paul Valery, nous nous éloignons du "je pense donc je suis" de Descartes.
Les pensées sont au cœur de nos préoccupations en tant que sophrologue, elles nous empêchent parfois d'installer le bien être et parfois, nous la nourrissons d'une intention, positive ou libératrice et nous la laissons se déployer.
Voici sur ce lien un article relatant des recherches avancées sur les effets d'une intention, d'une pensée sur l'organisme, sur la réalité.
J'aime parfois terminer mes séances avec une pensée, d'amour ou de paix,
même si dans notre société actuelle, cela semble naif.
Mais si les intentions et les pensées ont des effets sur les êtres vivants, j'envoie ce soir une énorme pensée d'amour et si vous la recevez, diffusez là dans vos cellules, elles en seront très heureuses!

http://www.inrees.com/articles/Nos-pensees-et-nos-intentions-influenceraient-elles-la-realite/