L'ancrage de l'arbre


Ce matin, après un week end animé, je n'ai pas réalisé à quel point j'étais dans le brouhaha de mon mental. Je me sentais maussade et embrumée. Je n'arrivais pas à sentir mes ressentis, je n'avais PAS de ressenti particulier juste un "climat intérieur" de brume. 
Une séance de yoga plus tard, je me sens de nouveau reconnectée à la terre, les idées plus claires et surtout j'ai pu, sur la dureté du sol, bien sentir mes muscles, mes articulations et mon souffle donc revenir à ma corporalité et mon ancrage.
Combien de fois, dans une journée, sommes nous happés par le mental ? combien de fois sommes nous ailleurs, dans nos pensées ? 
Le yoga a fortement inspiré la sophrologie et certains outils que nous utilisons sont des exercices de yoga.
Je vais donc cet après midi, à mon groupe du lundi, exercer les participants à l'ancrage.
Sentir que nous sommes "là", sans avoir à solutionner, préparer, comprendre et anticiper, juste être présent et ressentir. Comme un arbre, il est juste là, il vit, il ne se demande pas pourquoi il vit et si il vit bien, il est là tout simplement, bien enraciné.
Lien pour les séances de la MVC du lundi