Jour 15 : je m'entraîne à la bienveillance avec l'autre

Nous nous parlons parfois avec agressivité, nous cherchons à avoir raison, nous nous coupons la parole, nous n'écoutons pas l'autre... bref la rencontre n'a pas lieu. Nous passons les fêtes avec des personnes proches donc nous pouvons nous entraîner à la communication non violente.
Écouter ce qui se passe à l'extérieur de nous et en nous,  accueillir les ressentis ou émotions en nous, s'autoriser à les exprimer, accepter que l'autre puisse avoir raison et découvrir nos besoins peuvent être un cheminement vers la bienveillance.
Parler ensemble avec notre cœur plutôt qu'avec notre tête n'est pas chose facile et parfois, il y a déjà tellement de passif que c'est juste impossible, pour le moment.