Jour 17 Aujourd'hui, je préfère la valorisation à la comparaison

La comparaison peut être stimulante ou cause de souffrance. Lorsque nous avons entendu, enfant, que "machin" faisait mieux que moi, que "bidule" savait déjà tout, lui, nous nous sommes peut être sentis dévalorisés. Adulte, les comparaisons peuvent continuer dans notre tête. 
Lorsque je lis un magasine féminin, j'ai l'impression que de nombreuses femmes arrivent à réussir professionnellement (brillamment) , tout en élevant 3 enfants (enfants exceptionnels) et en sortant avec leur(merveilleux) mari jusqu'à 3heures du matin. Les superlatifs sont de mises dans notre société  : "exceptionnel", "fantastique", "unique" ... et nous pouvons ainsi nous sentir ternes, banals et ordinaires. Et bien, NON ! 
Chaque être est unique et chaque personne a de la valeur. Préférons la recherche de nos qualités, de nos talents, de nos ressources à l'étude (admirative) du voisin. Regardons tout ce que nous sommes arrivés à faire, à accomplir, à traverser. Demandons à nos être chers ce qu'ils aiment chez nous.
C'est avec ce sentiment de valorisation que nous allons vivre ces fêtes.