Jour 8 je préfère me faire plaisir plutôt que plaire

Nous pouvons craindre de déplaire et cette crainte peut rendre cette fin d'année difficile et épuisante. En cherchant toujours à faire plaisir, nous nous nions. Nous "faisons" alors qu'au fond de nous, nous n'en avons pas envie. Nous disons "oui" alors qu'au fond de nous, nous pouvons penser "non".
A partir d'aujourd'hui, pourrions nous chercher à donner notre avis, notre opinion, dire nos ressentis et émotions ?
Pourrions nous être en accord avec nous même plutôt que sous la pression d'une image de nous ?
 "la mère parfaite", "le papa poule", "la fille adorée", "le fils prodige", "l'épouse exemplaire" ou encore "la fille rebelle", "le fils soumis", "la belle fille attentive"......
Nous avons tous besoin d'être quelqu'un de bien mais pas à n'importe quel prix !
En développant la conscience de nous même, en nous accordant de la valeur, nous accédons plus souvent au plaisir, à la joie et au bien être. A expérimenter !