Jour 4 : le Lâcher prise n'est pas égoïste mais altruiste



Souvent, nous restons agrippé à quelque chose pour faire plaisir, pour se sentir concerné(e), pour se sentir important(e), pour se sentir existé(e), aimé(e), accueilli(e) bref pour de multiples  raisons.
Vous avez peut être reçu la même éducation que la mienne selon laquelle trop s'occuper de soi est égoïste et tourné sur son nombril. Ce que je fais pour moi (m'occuper de moi et abandonner ce qui me fait mal), je le fais aussi pour un autre et ce que je fais pour un autre, je le fais aussi pour moi.
En fait la vraie formule est la suivante (réf conversation avec Dieu) : Tout ce que tu fais pour ton Soi, tu le fais pour un autre et ce que tu fais pour un autre, tu le fais pour Soi.
Donc en arrêtant de résister, je ne suis pas égoïste (nous reviendrons sur la culpabilité, l'ennemi du Lâcher prise) mais au contraire je rend service, aussi, aux autres.

Expérimentation: je fais la liste des choses que je n'arrive pas à lâcher en pensant que si je le fais, je ne pense qu'à moi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire