Aujourd'hui (et tous les autres jours), je le fais comme je le sens !


 Réveillez vous ! lâchez prise ! avancez ! triez ! économisez ! détendez vous ! soyez zen ! acceptez ! aimez vous ! pardonnez ! mangez sain ! réduisez vos déchets ! bougez vous ! taisez vous ! faites plaisir ! soyez gentil ! faites un peu d'effort ! soyez fort ! dépêchez vous !...

Nous recevons, sans cesse, de bons conseils sur ce qu'il faut ou il ne faut pas faire. Le développement personnel est à la mode, l'écologie est un must, le (r)éveil est partout mais en cabinet, je rencontre plutôt (et malgré tout) beaucoup de culpabilité de ne pas faire comme il faut, énormément de tristesse de ne pas être comme il se doit, de la peur de ce qui arrive et de la frustration de ne pas y arriver, de ne pas atteindre ce nirvana annoncée dans toutes les pages glacées du commerce de bienêtre.

Revenons à la vraie vie, celle qui déchire parfois, qui souffre aussi mais qui procure plaisirs, joie et légèreté souvent.

En vivant sa vie, en étant dans celle ci, ancré(e), porté(e) et pleinement conscient(e), nous n'avons que faire de ce que nous devons faire mais nous essayons de faire au mieux, d'aller chercher la meilleure version de nous même en ce moment.

Lâchons la culpabilité (elle n'est d'aucune utilité car nous n'avons pas commis de crime ou de délit), évacuons la comparaison (elle est source de frustration et de tristesse), câlinons nos peurs (elles sont des informations et peuvent être traversées et transformées) et soyons authentique avec nos capacités, nos ressources mais aussi nos fragilités et nos vulnérabilités. Rappelons nous les mots de l'analyse transactionnelle : nous sommes toutes et tous, princesses et princes !

Donc aujourd'hui, je le fais comme je sens et rien ni personne ne peut me dire de le faire autrement !


Commentaires