Quand la méditation de pleine conscience rencontre la sophrologie