Aujourd'hui, j'accepte que l'autre puisse avoir raison

J'ai déjà abordé de nombreuses fois cette notion. Que de nœuds au cerveau, de relations gâchés ou anéanties, de liens humains distendus, de couples défaits....... 
Qu'est ce qui fait que nous cherchons tout le temps à avoir raison et à prouver à l'autre qu'il a tort ? Besoin de reconnaissance, de se prouver ses connaissances ou signe d'un égo qui s'agite dans tous les sens pour exister et se protéger ?
Qu'est ce qui fait que nous ne pouvons pas nous dire que l'autre a son opinion, sa vision, sa compréhension et ses connaissances ? Accepter que l'autre puisse avoir raison ne signifie pas épouser son point de vue (ou l'épouser tout court!). 
C'est juste un lâchez prise venant de notre cœur, un abandon d'une illusion que nos rencontres sont des clones de nous même. Parfois, nous recevons le cadeau d'être en osmose avec la personne mais la différence crée le questionnement, les doutes, les remises en cause, les ouvertures aussi.
Alors ouvrons notre cœur, apaisons notre égo, respirons, détendons nous et regardons la personne en respectant  ses paroles, ses peurs, ses interrogations, ses certitudes........
et comme dit Marshall Rosenberg : "au lieu de chercher à avoir raison, cherchons à nous rendre la vie merveilleuse"