Aujourd'hui, je gère mon bad stress grâce à mon corps

La première semaine de notre programme, nous avons vu comment habiter notre corps au quotidien. Puis nous avons pu faire l'expérience de toutes les possibilités qu'il offre pour l'habiter de manière plus consciente.
J'ai remarqué que le stress provoquait une déconnexion fréquente avec notre corps, mais aussi la peur nous éloignait de notre intériorité, la colère nous place "hors de nous", l'anxiété nous attire vers la cogitation et le mental et enfin la tristesse nous écarte de notre chair.
Commençons par le stress. Tout le monde parle de stress, du bon (good stress) et du mauvais (bad stress), des effets dramatiques sur notre santé et sur notre vie. Lorsque nous le ressentons, nous sommes le plus souvent dans un processus de cogitation et d'agitation. Pour ma part, je commence à éprouver des difficultés à m’asseoir pour méditer ou faire mon petit enchaînement de yoga. Dans ce cas, nous avons vraiment la sensation d'avoir plus important à faire. 
Le corps est justement une aide précieuse. Nous avons tous des stimulis qui nous indiquent que nous dépassons le "good stress" (bon stress) et ces indicateurs sont dans notre corps. Si nous les notons, nous ne sommes déjà plus dans la zone de "bad stress". (mauvais stress). Alors, nous pouvons nous arrêter et faire ce qui est bon pour nous. Pour certains, c'est du sport, d'autres de la créativité..... peu importe.
A suivre demain.