Jour 11 : lâcher prise : je pratique le 0 jugement et critique


C'est si facile de critiquer et de juger mais c'est souvent irrattrapable, malheureusement. Ce sont des bulles de peurs, d'égo, de comparaison, de jalousie. Des bulles sombres (réf laurent Gounelle) et nauséabondes qui nous plombent. Ces bulles parfois partent vers l'extérieur et souvent vers l'intérieur.
Nous sommes très dur(e)s avec nous mêmes. Cette dureté provient le plus souvent d'une grande exigence. Avons nous besoin de nous juger aussi durement ? et cette exigence, nous impose t-elle pas un juste retour vis à vis des autres, de l'autre.
D'où vient cette fâcheuse tendance à tout critiquer ? de l'éducation, de principes religieux, de mauvais traitements, de dureté envers le monde et nous même ?
Alors commençons par lâcher cette tendance en débutant par des pensées pures, des paroles impeccables et des comportements bienveillants.
Bien sur, il n'est pas question d'être totalement naïf et de jouer l'autruche. Mais plutôt, il s'agit d'être lucide et factuel.

Expérimentation : aujourd'hui j'observe mes pensées. Cela parait facile mais nous en avons 60 000  par jour, alors il convient d'être hyper vigilante et attentive. Et si je détecte une pensée critique, je reformule automatiquement avec plus de lucidité et je peux visualiser des bulles de lumière qui s'échappent de mon être. J'observe ainsi mes ressentis après une journée 0 jugement 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire