Aujourd'hui, je lâche prise, je m'abandonne


Bonjour les ami(e)s,
je me juge souvent durement quand je n'écris pas dans mon blog, j'ai ce blog depuis presque 10 ans et par moment, je n'ai pas l'inspiration. Cette fois, j'ai tenté d'accepter le fait que je n'avais rien à écrire car je me centrais sur la vie que j'avais à vivre et j'ai également essayé de lâcher la culpabilité de ne pas être régulière et inspirée.
Le grand ennemi du lâcher prise est la culpabilité. Mais nous employons souvent ce thème alors qu'il n'est pas adéquate. Les personnes qui ont "tabassé" à mort notre chauffeur de bus bayonnais sont coupables. Mais le plus souvent, nous ne le sommes pas. Préférons la responsabilité à la culpabilité. Etre responsable, c'est être capable de donner une réponse, c'est se sentir dans son Adulte.

Le terme de lâcher prise m'énervait avant, car les gens te disent de lâcher mais lâcher quoi ? et si je lâche, j'ai peur de perdre, de me perdre.
Alors je vous propose (peut être pas très régulièrement) de cheminer vers le lâcher prise pour bien vivre cet été. Il fait beau, nous allons peut être être en vacances, n'est ce pas le moment idéal ?
Nous sortons d'une période agitée, nous rentrons dans une période mouvementée, les énergies autour de nous sont parfois agressives et énervées, alors il est grand temps de s'autoriser à déposer et à s'abandonner.
Pour commencer, je vous propose la méditation du lac avec la voix de Bernard Giraudeau
Cliquer sur ce lien méditation du lac

a bientôt

Aucun commentaire:

Publier un commentaire