Sophrologie Solidaire


Dans le cadre de notre mission Drancy Insertion, la psychologue Julie Laurent, responsable de la mise en place de ces ateliers, nous donne un regard très riche et instructif sur ce que les séances de sophrologie ont pu apporter. Nous observons comment ces personnes découvrent un monde ignoré jusqu’à ce jour, le monde de leurs sensations, de leur corps, d’un mieux-être, le monde de la pratique sophrologique.
http://www.stane.asso.fr/articles/informations/124-un-atelier-de-sophrologie-a-destination-d-allocataires-du-rsa
 extrait :
"J’ai pu ainsi découvrir une discipline finalement beaucoup plus riche que la représentation que j’en avais, qui était celle, de façon un peu caricaturale, d’une méthode de relaxation guidée par la parole. Je me suis vite aperçue que la relaxation n’est pas l’objectif mais bien le moyen qui autorise la mise au travail de différentes dimensions de la vie psychique. En effet, l’état de relaxation favorise le lâcher-prise et rend moins actives les défenses dysfonctionnelles et les résistances. Cette suspension des instances critiques et défensives grâce à la détente permet d’être sensible aux états du corps en séance et de laisser venir les « phénomènes ». "